top5 (1)

Les Beaux

Les Beaux
De Léonore Confino
Mis en scène par Côme de Bellescize
Avec Elodie Navarre
  • Elodie Navarre
  • Emmanuel Noblet
  • Théâtre du Petit Saint Martin
  • 17, rue René Boulanger
  • 75010 Paris
  • République (l.3, l.5, l.8, l.9, l.11)
Itinéraire
Billets à 35,00
À l'affiche du :
6 septembre 2019 au 5 octobre 2019
Jours et horaires
Ajoutez la pièce à votre agenda en sélectionnant une date. Attention, vos espions pourraient l'apprendre !
l m m j v s d
    • HORAIRE
    • 21:00
Achat de Tickets

Une relation fusionnelle entre un bel homme et une magnifique femme. Ils vivent un amour qui semble parfait, entre week-ends au ranch et fêtes grandioses.

Mais leur physique idéal a quelque chose de lisse, leurs dialogues sonnent étrangement faux. 

Rien d'étonnant, ce couple n'est autre que Barbie et son mec, Ken.

Une petite fille de 7 ans leur donne vie.

A travers la vision de cet enfant, se dévoile le couple aussi désastreux qu’irrésistible que forment ses parents.

 

Léonore Confino est à l'origine de deux pièces très appréciées par la rédaction : Le Poisson Belge et Parlons d'autre chose.

Emmanuel Noblet a lui joué dans le seul en scène poignant Réparer les Vivants.

Vous avez peut être déjà vu Elodie Navarre dans Le Fils ou Encore une Histoire d'amour.

11

La critique de la rédaction : 7.5/10. Une histoire originale qui débute avec Ken et Barbie. Ils discutent de leur vie idéale mais n’ont pas grand chose à se dire. Cette introduction absurde pose les fondations de la pièce.

Le texte amusant, sensible sur l’amour, le couple face aux épreuves de la vie, nous a intéressé, séduit.

Élodie Navarre et Emmanuel Noblet interprètent avec brio différents rôles.

La mise en scène et en musique donnent un côté moderne.

Un bon moment ! Cela ne dure qu'un peu plus d'une heure donc la sortie est parfaite pour la semaine.

Note rapide
8,3/10
pour 5 notes et 2 critiques
0 critique
Note de 1 à 3
0%
0 critique
Note de 4 à 7
40%
2 critiques
Note de 8 à 10
60%
Toutes les critiques
13 sept. 2019
10/10
3 0
L’auteure Léonore Confino allait déjà très loin dans l’analyse de l’aliénation de la vie en couple, dans « Ring » où l’amour était vu comme un combat de boxe dont l’homme et la femme finissaient tous les deux ko.

Elle va encore au-delà dans « Les Beaux » où la vision de l’harmonie amoureuse d’une maman Barbie et d’un papa Ken fantasmés par une petite fille laisse cède rapidement la place à une lutte entre deux bêtes féroces, une femme et un homme qui se griffent le cœur, lacèrent leurs rêves, se lèchent et se dévorent.
C’est un magnifique texte, très finement ciselé et qui dit des choses d'une vérité à en détourner le regard sur la vie de couple, et de parents, sur des enfants tellement gâtés par la vie dans leur jeunesse qu'une fois celle-ci passée ils n'ont aucune arme pour affronter la vie.

La mise en scène de Côme de Bellescize est subtile et puissante. Et les deux acteurs sont exceptionnels : Emmanuel Noblet saisissant jusqu’au vertige de violence et de frustrations trop longtemps contenue ; Élodie Navarre d’une vérité bouleversante dans le rôle d’une femme perdue entre son rôle d’épouse et de mère, une femme que la solitude et la haine de soi entraînent au bord du gouffre, inoubliable.
C’est un spectacle, effrayant, exutoire, perturbant, incisif, mais aussi souvent très drôle.

Je vous le recommande chaudement (mais attention si vous y allez en couple, la discussion qui suivra sera à vos riques et périls).
12 sept. 2019
10/10
2 0
Dans « Les beaux », on retrouve tout le talent d’écriture de Léonore Confino.

La pièce est très intelligemment construite sur le procédé de mise en abyme qui a fait ses preuves au théâtre. La tension ne cesse de monter tout au long du spectacle et on comprend vite que le jeu un peu niais de l’enfant avec ses poupées cache une réalité violente et une vraie cruauté. Quand les poupées deviennent des êtres de chair et d’os, ils ne sont plus manipulés par une petite fille mais par toute la société qui les a poussés à devenir de véritables monstres.

La mise en scène de Côme de Bellescize et le talent des deux interprètes servent particulièrement bien le texte et savent rendre cette montée en tension et cette animalité latente.

Un beau spectacle que ces « beaux » !
Votre critique endiablée
Nos visiteurs sont impatients de vous lire ! Si vous êtes l'auteur, le metteur en scène, un acteur ou un proche de l'équipe de la pièce, écrivez plutôt votre avis sur les sites de vente de billets. Ils seront ravis de le mettre en avant.
Notes détaillées (pour les plus courageux)
Texte
Jeu des acteurs
Emotions
Intérêt intellectuel
Mise en scène et décor