Cuisine et Dépendances

Cuisine et Dépendances
De Jean-Pierre Bacri, Agnès Jaoui
Mis en scène par Agnès Jaoui
Avec Grégory Gadebois
  • Grégory Gadebois
  • Jean-Baptiste Marcenac
  • Léa Drucker
  • Nina Meurisse
  • Laurent Capelutto
  • Théâtre de la Porte-Saint-Martin
  • 18, boulevard Saint-Martin
  • 75010 Paris
  • Strasbourg-Saint-Denis (l.4, l.8, l.9)
Itinéraire
Billets de 18,00 à 75,00
Evénement plus programmé pour le moment

Jacques et Martine, couple sans histoire, s'apprêtent à recevoir une ribambelle d'amis à dîner. Tous ne se sont pas revus depuis dix ans et entre temps, certains ont réussi...

...quand d'autres ont eu moins de succès. L'invité d'honneur est l'ex de Martine, devenu un écrivain très prisé des médias, accompagné de son épouse, une talentueuse journaliste, qui n'est autre que l'ex de Georges.
Georges, l'éternel esprit contestataire va mettre son talent au contre-service de la soirée.
Charlotte va subir la soirée et tenter d'y survivre.

Fred, le petit frère insouciant va imposer ses soucis à tout le monde.
Jacques et Martine n'étaient sans doute pas un couple sans histoire...

 

Cuisine et Dépendances est une pièce de théâtre écrite par Agnès Jaoui et Jean-Pierre Bacri, jouée pour la première fois en 1991, au théâtre La Bruyère et récompensée par 4 Molières : meilleur spectacle comique, meilleur spectacle du Théâtre Privé, meilleurs auteurs, meilleur metteur en scène.

Son adaptation en film en 1993 a également connu un vif succès, et pour cause, son casting était exceptionnel avec Agnès Jaoui, Jean-Pierre Bacri, Jean-Pierre Darroussin, Zabou Bretman et Sam Karmann.

Pour sa reprise au théâtre de la Porte Saint-Martin, c'est Agnès Jaoui qui met en scène.

Grégory Gadebois est un acteur de 39 ans, César du meilleur espoir masculin pour son rôle dans Angèle et Tony (2012) et Mini-Molière du meilleur rôle masculin pour son succès Des Fleurs pour Algernon, qu’il a joué pendant 3 ans dans de nombreux théâtres. Sa dernière apparition sur les planches était pour Victor (2015), pièce un peu décevante.

64

La critique de la rédaction : 7.3/10. Une pièce de théâtre agréable et amusante avec des personnages aux caractères bien trempés.

Dans un joli décor de cuisine des années 90, nous suivons le sourire aux lèvres les dialogues fins, aux répliques bien trouvées de ce dîner qui part en catastrophe. Impossible de ne pas reconnaître une situation que l'on a déjà vécue lors d'une soirée entre amis.

Les acteurs sont bons, Léa Drucker excelle en hôte hystérique. Grégory Gadebois souffrira hélas de la comparaison avec Jean-Pierre Bacri pour ceux qui ont vu le film. Il joue Georges comme quelqu'un de bourru, non comme un homme désagréable qu'on adore détester.

Nous regrettons seulement quelques moments de flottement et la mise en scène trop sage. Elle aurait pu être plus audacieuse, apporter davantage de nouveautés pour les fans du duo Jaoui-Bacri.

Si le prix exorbitant et l'inconfort du théâtre de la Porte Saint-Martin ne vous font pas peur, n'hésitez pas à aller (re)découvrir Cuisine et Dépendances.

 

Au Théâtre de la Porte Saint Martin, nous avons aussi critiqué Un Air de Famille ! 

Note rapide
6,6/10
pour 7 notes et 5 critiques
0 critique
Note de 1 à 3
0%
5 critiques
Note de 4 à 7
100%
0 critique
Note de 8 à 10
0%
Toutes les critiques
19 avr. 2017
6/10
6 0
La pièce est agréable mais le rendu m'a un peu déçu.
Je pense que cela vient du jeu des acteurs : parfois trop fades ou trop présents, on parle un peu trop fort.

Côté décor, une très bonne note !
19 avr. 2017
6,5/10
10 0
Décor parfait de cette cuisine des années 90 avec en plus les odeurs de café et de pain grillé.

La mise en scène d'Agnès Jaoui est très bien pensée mais elle n'arrive pas à faire oublier l'originale et surtout le jeu de Jean Pierre Bacri.
15 avr. 2017
6/10
15 0
Enchainer les cigarettes (au moins 4 ou 5) sur scène m'a vraiment perturbé car je ne vais pas au théâtre pour être un fumeur passif de gitanes notamment placé en orchestre.

Dans cette atmosphère enfumée, je n'ai pas réussi à rentrer dans la pièce même le décor est parfait.
Le jeu de certains acteurs m'a paru fade comme si ils étaient entrés dans une sorte de routine. Léa Drucker m'a déçu par son jeu. Bref ils font le minimum syndical.
Peut-être s'attaquent-ils à une pièce trop compliquée ou cherchent t-ils à copier les acteurs originaux sans y mettre leur propre patte.
Dommage !
15 avr. 2017
7/10
25 0
Cette reprise de la pièce culte Jaoui/Bacri m'a un peu déçu.

Si le texte résonne encore, l'interprétation m'a laissé un peu sur la fin, notamment celle de Léa Drucker, tantôt effacée, tantôt hystérique.
Les comédiens donnent l'impression d'endosser un costume trop grand pour eux. A leur décharge, il paraissait presque impossible de faire oublier les interprètes originaux pour qui les personnages avaient été écrits sur mesure.

Autre bémol: le comédien interprétant le rôle de Georges fumait réellement sur la scène. Placés où nous étions nous récupérions toutes les odeurs de cigarettes, ce qui était franchement désagréable.
13 avr. 2017
6,5/10
24 0
Cette reprise de la pièce d'Agnès Jaoui est une bonne soirée de théâtre.

Les décors sont de grande qualité et les acteurs sont bien dans leur rôle. J'ai eu au début des difficultés sur l'interprétation du personnage qui vit chez ses amis, mais cela disparaît au cours du spectacle.
Votre critique endiablée
Nos visiteurs sont impatients de vous lire ! Si vous êtes l'auteur, le metteur en scène, un acteur ou un proche de l'équipe de la pièce, écrivez plutôt votre avis sur les sites de vente de billets. Ils seront ravis de le mettre en avant.
Notes détaillées (pour les plus courageux)
Texte
Jeu des acteurs
Rire
Intérêt intellectuel
Mise en scène et décor