top5 (10)

Des Fleurs pour Algernon

Des Fleurs pour Algernon
De Gérald Sibleyras, Daniel Keyes
Mis en scène par Anne Kessler
Avec Grégory Gadebois
  • Grégory Gadebois
  • Théâtre du Petit Saint Martin
  • 17, rue René Boulanger
  • 75010 Paris
  • République (l.3, l.5, l.8, l.9, l.11)
Itinéraire
Billets de 24,95 à 41,80
Evénement plus programmé pour le moment

Deux chercheurs veulent accroitre l'intelligence d'Algernon, une souris de laboratoire. Encouragés par les fulgurants progrès scientifiques, ils tentent ensuite l'expérience sur un homme.

Charlie est le prétendant parfait. Simplet, son QI ne dépasse pas 68. Mais il a envie d'apprendre, surtout grâce à Miss Kinian, son professeur dont il est secrètement amoureux.

L'opération réussit...

 

Cette nouvelle culte de l'écrivain américain Daniel Keyes datant de 1959 a donné lieu à de nombreuses créations, dont un film oscarisé.

 

Pour cette pièce, Grégory Gadebois a été récompensé du Mini-Molière AuBalcon du meilleur acteur (2014) et Molière du seul en scène (2014).

 

666
L'avis de la rédaction : Seul sur scène, Charlie, arriéré mental, nous raconte son histoire avec beaucoup de sincérité et de naïveté.
Son récit est poignant. On se prend d'empathie pour ce personnage très attachant qui subit moqueries, échecs, sentiment d'infériorité avec beaucoup de dignité. Heureusement, une opération scientifique lui permet de devenir de plus en plus intelligent au fil de la soirée...
 
Grégory Gadebois joue très bien, la transformation de son personnage d'idiot en génie se fait avec tant de douceur qu'on y croit, alors que cette histoire n'est que pure fiction.
 
Bravo à cette pièce à la fois drôle et émouvante qui nous a fait vibrer.
 
Note rapide
8,6/10
20 pour 20 notes et 18 critiques
0 critique
Note de 1 à 3
0%
3 critiques
Note de 4 à 7
20%
15 critiques
Note de 8 à 10
80%
Meilleures critiques
Meilleure critique positive
21 janv. 2014
9,5/10
416
0
On sort bouleversés du spectacle. Des Fleurs pour Algernon nous met en face d'une réalité insoutenable, celle du rejet d'un être attachant et émotif, condamné à l'exclusion du fait d'une différence trop marquée par rapport à une norme sociale médisante...
Lire la suite
Meilleure critique négative
19 févr. 2014
6/10
435
0
Super pièce avec un beau texte !
En revanche, j'ai trouvé la mise en scène pas assez travaillée.
Charlie Gordon reste immobile tout du long, assis sur sa chaise et dans une obscurité qui m'a fait m'assoupir à plusieurs reprises.
Toutes les critiques
22 févr. 2016
7/10
169 0
Après le désastreux Perrichon, Gerald Sibleyras revient en pleine forme avec cette adaptation très réussie de Daniel Keyes.

Grégory Gadebois est monstrueux de talent. La mise en scène d'Anne Kessler, inventive et très minimaliste, bourrée d'intelligence, donne une fluidité incroyable à ce récit.

Un très beau moment de théâtre. Simple et intimiste. Emouvant et drôle. Tout ce que j'aime.
10/10
320 0
Intelligent, subtil, sensible, émouvant... Je ne sais qu'être dans la dithyrambe au sujet de cette pièce.

Gregory Gadebois, tout en finesse, m'a fait pleurer (ce dont je ne suis guère coutumière au théâtre !). La mise en scène est ramassée et dense, elle évoque l'univers scientifique du laboratoire avec trois/quatre éléments.

Bref, courez-y si vous en avez la possibilité !
2 juin 2015
9/10
338 0
Charlie n'est pas bête, il est "simple". Un esprit d'enfant, délicat et naïf, enfermé dans un grand corps d'adulte. Mais Charlie est différent, il a "la motivation". Charlie veut apprendre à lire et à écrire dans la classe de Miss Kinian. Pour cette raison, il devient l'objet d'étude de scientifiques ambitieux travaillant sur l'augmentation de l'intelligence par la chirurgie. La souris blanche Algernon a déjà subit le traitement et affiche des résultats impressionnants.

Après l'opération, Charlie peine à constater un changement. Jusqu'au soir où, dans un bar, il prend soudain conscience que ses "amis" de l'usine ne rient pas avec lui mais rient de lui. Peu à peu, son phrasé se précise, son vocabulaire s'épaissit, ses épaules se redressent. Charlie devient un homme, découvre le monde qui l'entoure et tous ses possibles.

Installé dans un fauteuil mécanique, encerclé par une cage de fil électriques et de de tubes néons, Grégory Gadebois, fin et puissant, nous livre la géniale adaptation de Gerald Silbeyras avec une sensibilité désarmante. La mise en scène d'Anne Kessler (de la Comédie Française) approche avec sobriété et douceur le texte de Daniel Keyes, nous laissant profiter des mots et du talent d'un comédien hors normes. Grégory Gadebois, maintes fois récompensé pour sa performance, prouve que ni le succès, ni les éloges ne pervertissent sa présence et son implication. Des Fleurs pour Algernon, un grand moment de théâtre.
16 mai 2015
9/10
339 0
Magnifique spectacle qui nous laisse sans voix.

L'acteur est tout simplement incroyable.

On me l'avait conseillé. J'ai mis quelques minutes à me laisser embarquer, dans l'expectative... et puis je me suis laissé accompagner dans ce voyage... splendide.
8 mai 2015
10/10
346 0
Cette pièce est époustouflante, Grégory Gadebois magistral et touchant !
Votre critique endiablée
Nos visiteurs sont impatients de vous lire ! Si vous êtes l'auteur, le metteur en scène, un acteur ou un proche de l'équipe de la pièce, écrivez plutôt votre avis sur les sites de vente de billets. Ils seront ravis de le mettre en avant.
Notes détaillées (pour les plus courageux)
Texte
Jeu des acteurs
Emotions
Intérêt intellectuel
Mise en scène et décor