Un mois à la campagne

Un mois à la campagne
Adapté par Michel Vinaver
Mis en scène par Alain Françon
  • Théâtre Déjazet
  • 41, boulevard du Temple
  • 75003 Paris
  • République (l.3, l.5, l.8, l.9, l.11)
Itinéraire
Billets de 30,00 à 45,00
Evénement plus programmé pour le moment
Réservation de tickets

Écrite au XIXème siècle par le célèbre dramaturge russe Ivan Tourgueniev, Un mois à la campagne est une véritable ode à la jeunesse.

Alexeï est engagé comme précepteur chez les Islaïev le temps d’un été.

Rapidement, il fait chavirer les cœurs, de même que la vie quotidienne de la paisible maisonnée…

Les protagonistes s’agitent et les tensions s’accumulent.

Tout cela va-t-il bien se terminer ?

Note rapide
8/10
pour 9 notes et 9 critiques
0 critique
Note de 1 à 3
0%
2 critiques
Note de 4 à 7
22%
7 critiques
Note de 8 à 10
78%
Toutes les critiques
19 avr. 2018
9,5/10
41 0
Vertiges de l'amour !!

Il y a Rakitine qui aime Natalia, Natalia qui aime Alexeï, Véra qui aime aussi Alexeï, qui lui n'aime personne, à moins que ....

Il y a Michel Vinaver et Alain Françon qui s'emparent du texte, l'un le retraduit et l'éclaire, l'autre le met en scène et l'illumine !

Dans un décor tout en raffinement et en simplicité, où le sentiment amoureux est au centre de tout et de tous, les coeurs s'affrontent. Souffrances, joie et cruauté, rires et larmes, complicité et rivalités, jalousie et amitiés.

L'ennui et la langueur règnent sur cette propriété campagnarde, aussi bien que sur ses occupants. Quand un jeune homme débarque, plein de vie et de passion, il bouscule tous ces coeurs engourdis, réveille en eux des sentiments enfouis, révèle entre eux des liens secrets ou inavoués.

Anouk Grinberg, géniale Natalia qui passe d'un sentiment à l'autre en quelques secondes !
Micha Lescot, impressionnant de dignité, de pudeur, et de retenue !
Les comédiens qui les entourent sont tous formidables, mention spéciale au docteur qui nous a bien fait rire.

Si le bonheur n'est pas dans le pré, je vous promet qu'il était dans la salle hier soir !
3 avr. 2018
7,5/10
29 0
Bien que je ne sois pas (encore ;-) une érudite en matière de théâtre, il me semble que ce que j'ai vu hier soir au théâtre Dejazet a toutes les caractéristiques d'un "classique".

La distribution est impeccable, les décors sont épurés mais somptueux, le texte de Tourgeniev adapté par Michel Vinaver est subtil et incroyablement mis en valeur par les comédiens, torturés par un feu intérieur.

C'est très réussi même s'il m'a manqué ce zeste d'émotion qui fait qu'on est complètement, absolument et totalement embarqué.
28 mars 2018
8/10
58 0
Ecrite en 1850 par Ivan Tourgueniev, la pièce refusée par la censure à plusieurs reprises ne sera jouée pour la première fois à Moscou en 1909 après le décès de son auteur dans une mise en scène de Stanislavski.
En France il faut attendre 1963 pour qu'André Barsacq la monte au théâtre de l'Atelier avec Delphine Seyrig (Natalia Petrovna), et Jacques François (Rakitine). Plus récemment Isabelle Huppert et Valéria Bruni-Tedeschi ont aussi joué Natalia.
Le temps d'un été, Natalia Petrovna passe ses vacances en famille à la campagne avec sa mère, son mari,son fils, sa pupille (Vera), un ami (Rakitine) quelques autres personnages, et un jeune précepteur récemment engagé (Alexeï) qui sera le déclencheur de tous les événements de la pièce.
Jeune, cultivé et séduisant, il ne tarde pas à semer le trouble bien malgré lui.
Pour Vera ce sera la découverte des premiers émois, pour Natalia un embrasement qui va les rendre rivales, au détriment de Rakitine confident et amoureux silencieux.
Au terme de ce mois, Alexeï constatant ce qu'il a provoqué décidera de partir, Vera d'épouser un homme âgé et riche qui lui assurera une position sociale, Natalia de retrouver le cours de sa vie d'avant.
Dans une nouvelle adaptation de Michel Vinaver, c'est Alain Françon qui met en scène, une belle mise en scène qui fait ressortir les tourments amoureux des personnages et met en valeur le texte et les comédiens parfaitement dirigés
Natalia c'est Anouk Grinberg, avec sa voix et son phrasé si particulier, elle donne à son personnage un mélange d'autorité et de fragilité.
Micha Lescot est Alexeï amoureux silencieux et evincé est tout en retenue.
La vraie révélation pour moi c'est India Hair vue très souvent au cinéma, qui passe de la jeune fille de 17 ans bouleversée par un premier amour, rivale malheureuse de sa tutrice, à la femme qui décide de prendre sa vie en main à la fin de la pièce, elle est épatante.
Il faudrait tous les citer car ils sont très bien Catherine Ferran, Laurence Côte, Nicolas Avinée...
Il y a aussi un joli décor de Jacques Gabel avec des panneaux coulissants et une toile de fond blanche avec des taches de couleurs pour représenter un jardin à la campagne. Et les costumes intemporels de Marie La Roca.
Une belle réussite et un beau moment de théâtre.
18 mars 2018
7/10
42 0
Tourgeniev me fait penser à Tchekhov alors que dans la réalité il me semble que c'est Tchekhov qui s'est inspiré de lui mais j'ai découvert la littérature russe avec Tchekhov et cette capacité à nous livrer un morceau de vie russe où le temps semble s'étendre en longueur tout en baignant dans un romanstisme si typique des romans russes.

Un mois à la campagne ne fait pas exception à la règle, nous voilà transporté au sein d'une famille bourgeoise en vilégiature à la campagne. Plongé dans le monotone quotidien de Natalia Petrovna, la maitresse de maison, qui voit s'illuminer son univers grâce au précepteur de son fils Kolia en la personne d'Alexei Nicolaitch, elle ressent l'émoi amoureux pour la première fois comme une adolescente. Elle n'est pas seule à succomber au charme juvénile du précepteur, il y aura Véra Alexandrovna, la pupille de Natalia. Il y a aussi l'ami et érudit Rakatine au rapport trouble avec Natalia mais qui ne saura comment exprimer ce qu'il ressent.

L'adaptation du texte par Michel Vinaver est simple et précise, la mise en scène épurée d'Alain Françon sert le texte au plus juste, enfin sa direction des comédiens achève un bien joli tableau. La scène peut sembler vide par moment mais l'impression générale est que nous sommes au coeur de la famille russe.

Coté comédiens, celui qui m'a ébloui toute la pièce, c'est Micha Lescot dans le rôle de Rakitine, son allure élégante et son air un peu distant. Il magnifie le rôle de l'amoureux contrarié tout en portant un regard lucide sur ce qui se déroule dans cette datcha. Nicolas Avinée, déjà vu dans "vu du pont", nous est un précepteur tout en jeunesse fougueuse. Je gage qu'il continuera encore à imposer sa jeunesse encore un certain temps sur les plateaux. Catherine Ferran est juste magnifique et quelle belle idée de terminer le pièce sur un fondu au noir assez lent sur elle. Annouck Grinberg est une belle Natalia Petrovna qui passe sans difficulté de la femme mûre à l'adolescente transie d'amour mais dont la voix et son phrasé si caractéristique m'hérisse malheuresement toujours autant le poil.

La balade russe ne dure pas un mois mais deux heures au Dejazet et c'est un bon moment.
Afficher les 2 commentaires
17 mars 2018
9/10
25 0
Un mois à la campagne d’Ivan Tourgueniev.
« Cœurs brisé amitié rompue »
Mise en scène par Alain Françon, interprétée par « le théâtre des nuages de neige » sa compagnie. Créée en 2010.
Alain Françon nous transporte avec une grande délicatesse, élégance et limpidité dans ce théâtre russe mélancolique et joyeux qui décrit les âmes humaines avec profondeur et compassion.
Natalia Petrovna s’ennuie à la campagne, menant une vie calme et sereine, entourée de son époux brave propriétaire terrien et de son ami et confident le poète Mikhaïl Rakitine.
Un jeune garçon Alexeï Beliaev précepteur de son fils va bouleverser sa vie. Nathalia découvre la passion amoureuse qui vous ébranle et vous fait perdre la raison.
Cet amour impossible va rencontrer au détour des chemins bien des obstacles…
Les sentiments vont se contredire à travers cet amour interdit, ce coup de foudre fulgurant :
**Mensonge et sincérité.
**Cruauté et tendresse
Les comédiens nous transportent dans ce drame amoureux avec profondeur et sensualité. Ils nous émeuvent et nous enchantent.
Votre critique endiablée
Nos visiteurs sont impatients de vous lire ! Si vous êtes l'auteur, le metteur en scène, un acteur ou un proche de l'équipe de la pièce, écrivez plutôt votre avis sur les sites de vente de billets. Ils seront ravis de le mettre en avant.
Notes détaillées (pour les plus courageux)
Texte
Jeu des acteurs
Emotions
Intérêt intellectuel
Mise en scène et décor