top5 (1)

Petits Crimes Conjugaux

Petits Crimes Conjugaux
De Eric-Emmanuel Schmitt
Mis en scène par Jean-Luc Moreau
Avec Fanny Cottençon
  • Fanny Cottençon
  • Sam Karmann
  • Théâtre Rive Gauche
  • 6, rue de la Gaité
  • 75014 Paris
  • Edgard Quinet (l.6), Gaité (l.13)
Itinéraire
Billets de 27,00 à 45,00
Evénement plus programmé pour le moment

Pauvre Gilles. Victime d’un mystérieux accident, il a tout oublié.

Etranger à lui-même, il revient chez lui auprès de Lisa, sa femme depuis quinze ans.

Mais qui est-il ?

Qui est Lisa ?

Comment vivait leur couple avant le drame ?

A partir de ce qu’elle lui raconte, il tente de reconstituer son passé, recomposer son existence. Et si sa femme mentait ?...

Est-il bien tel qu’elle le décrit ? Est-elle seulement son épouse ?

 

Un suspense étonnant sur le couple à la recherche de la vérité. Une comédie noire pleine de surprises où le marivaudage alterne avec la guerre totale.

Petits Crimes Conjugaux est un roman et une pièce de théâtre de 2003. 

Eric-Emmanuel Schmitt, auteur de 55 ans, est très présent sur la scène théâtrale française. Il a notamment adapté Hibernatus, L'Élixir d'Amour, Oscar et la Dame Rose24h de la vie d'une femme et Le Joueur d’Echecs. C'est lui qui dirige le Théâtre Rive Gauche.

208

La critique de la rédaction : 5/10. Nous n'avons pas été pris par cette pièce.

Dans un très joli décor, nous suivons un couple dont le mari est amnésique et tente de reconstruire une vie normale.

Qui suis-je ? Où vais-je ? Nous aimons-nous ? Il y a du boulot avant de rétablir l'amour et la complicité. Les dialogues sont souvent le prétexte à des réflexions plus larges sur l’érosion du couple, la vie, la mémoire. Ils manquent de naturel, sont verbeux, pas toujours très intéressants.

Nous n'avons pas cru à l'histoire, ni aux différents rebondissements de plus en plus improbables. Nous apprécions d'habitude Fanny Cottençon et Sam Karmann mais là nous n'avions aucune empathie pour leur personnage.

Hélas, Petits Crimes Conjugaux ne restera pas très longtemps dans notre mémoire.

Note rapide
5,4/10
14 pour 14 notes et 11 critiques
0 critique
Note de 1 à 3
7%
6 critiques
Note de 4 à 7
57%
5 critiques
Note de 8 à 10
36%
Toutes les critiques
1 janv. 2017
8/10
35 0
Est ce que l'amour résiste à l'usure du temps ? Est ce que la passion engendre forcément la violence vis-à-vis de l'autre, ou, par désespoir, se retourne contre soi ?

Fanny Cottençon est parfaite dans son rôle de femme déchirée. Elle est extrêmement touchante et sait parfaitement faire passer sa détresse, mais aussi, sans en avoir l'air, sa force. C'est une grande comédienne que j'ai toujours un immense bonheur à voir jouer et à applaudir. Je garde un souvenir ébloui de sa dernière prestation au théâtre dans "On ne se mentira jamais" où elle était en lice, en 2015, pour le Molière de la meilleure comédienne. Quel regret qu'elle ne l'ait pas obtenu ! Je me console en me disant que de se retrouver parmi les meilleures comédiennes de l'année est une belle reconnaissance de la profession.
Quant à l'admiration du public, il lui est acquis depuis longtemps !

Sam Kermann, qu'on aimerait voir plus souvent, lui donne la réplique avec beaucoup de talent, de retenue mais aussi de fougue et de passion. Les décors sont cossus, agréables et très adaptés à la pièce. Jean-Luc Moreau, qu'on ne présente plus, a su mettre en valeur ce moment de théâtre par une mise en scène qui laisse tout l'espace aux acteurs.
L'originalité de cette pièce tient au fait qu'elle est écrite comme un thriller. Les rebondissements ne manquent pas et nous tiennent en haleine.

Quelle idée magnifique pour mettre en relief un texte si intimiste ! C'est une philosophie de la vie de couple qui nous est donnée, portée par un texte brillant. J'ai adoré cette pièce, j'aurais beaucoup aimé la revoir car c'est un pur régal ! Excellent moment de théâtre !
14 déc. 2016
4/10
34 0
Dommage, le texte est intéressant mais on n'arrive pas à y croire.

Aucune surprise, malgré de bons comédiens.
10 déc. 2016
5/10
38 0
Alors on assiste au discours d'un mari qui a feint d'être amnésique pour sauver son couple, à une femme sans cesse larmoyante qui veut quitter le mari qu'elle aime avant qu'il ne l'aime plus...

Aïe, aïe, aïe... Pardon mais je me suis "grave" ennuyée... On attend désespérément le petit truc qui va nous ravir, mais malheureusement il n'arrive pas !
26 nov. 2016
7/10
36 0
J'ai trouvé cette pièce intéressante pour son fond et sa forme.
Son fond c'est-à-dire le texte qui parle d'amour et du couple qui dure. Au contraire d'être mièvre il remet bien les choses en place. La folie et l'aventure ne sont finalement pas là où on les attend. Il faut apprendre à voir les choses au lieu de les subir aveuglement.

La forme par ce jeu entre les deux comédiens qui jouent tour à tour avec l'autre. Comme une enquête qui les mène vers la vérité, leur vérité de couple.

Les décors sont très beaux et nous plongent dans leur intimité cossue mais factice.
La mise en scène telle une enquête de Colombo nous tient assez bien en haleine. Quelques scènes auraient pu être raccourcies pour moins de discours redondants mais ça reste supportable.

Les situations sont souvent drôles autour de questions graves.
Fanny Cottençon est particulièrement bluffante en alcoolique qui finit en mauvais état. Un petit bémol sur Sam Karmann qui était un peu trop dans la diction par moment.

Une soirée intéressante, intrigante, riche en émotions. Une bonne soirée de théâtre.
5 nov. 2016
6,5/10
29 0
« Petits Crimes Conjugaux » est une pièce construite comme un thriller psychologique. Qui manipule qui ? Oublier le passé permettrait-il de faire renaître un amour évanoui ? Et l’amour en lui-même, qu’est-il ? A-t-il besoin de renouveau, de peps, de saveurs d’interdit ?

Sam Karmann est assez bluffant dans ce tango endiablé des sentiments et des émotions, il mène la danse, voire même le bal tout entier.
Votre critique endiablée
Nos visiteurs sont impatients de vous lire ! Si vous êtes l'auteur, le metteur en scène, un acteur ou un proche de l'équipe de la pièce, écrivez plutôt votre avis sur les sites de vente de billets. Ils seront ravis de le mettre en avant.
Notes détaillées (pour les plus courageux)
Texte
Jeu des acteurs
Emotions
Intérêt intellectuel
Mise en scène et décor