top5 (1)

Moi, moi et François B.

Moi, moi et François B.
De Clément Gayet
Mis en scène par Stéphane Hillel
Avec Constance Dollé
  • Constance Dollé
  • François Berléand
  • Sébastien Castro
  • Clément Gayet
  • Inès Valarcher
  • En tournée dans toute la France
Itinéraire
Billets de 18,00 à 57,00
Evénement plus programmé pour le moment
Achat de Tickets

Le fameux acteur François Berléand, dans son propre rôle, attend un taxi dans la rue.

En retard pour le théâtre, il est de très mauvaise humeur. Comme souvent.

D'autant plus que ce soir, il joue Dom Juan de Molière.

Inexplicablement, il se réveille dans une agence de voyage, sans porte, ni fenêtre. Il est emmuré aux côtés de Vincent, un jeune auteur farfelu et inculte, qui est otage lui aussi et qui va rendre François complètement fou.

Pour se sortir de cet enfer, François B. va devoir tour à tour menacer, mentir, supplier, séduire. Alors qu’il pense avoir trouvé un moyen de s'échapper, il va découvrir qu’il n’est pas un prisonnier comme les autres…!

 

François Berléand est un acteur de 63 ans très présent sur la scène parisienne. Il a notamment joué dans Deux Hommes Tout nus au Théâtre de la Madeleine en 2015 et dans Momo au Théâtre de Paris la saison dernière.

Sébastien Castro est un humoriste et comédien. Il a joué dans Tailleur pour Dames en 2015, également au Théâtre Montparnasse. Il avait été nommé aux Molières 2009 en tant que comédien dans un second rôle pour Le Fils du Comique

La critique de la rédaction : 4/10. Epuisante et étouffante cette comédie absurde.

François Berléand se retrouve enfermé dans une agence de voyage sans porte avec un homme étrange. Il ne parvient pas à savoir comment ni pourquoi il s’est réveillé là. En découle une histoire conceptuelle qui hélas, ne prend pas.

Les dialogues n’avancent guère, sont trop souvent fades et nous ne sommes pas pris dans le tourbillon d’émotions que nous aurions espéré.

C’est oppressant de se sentir enfermé comme les acteurs dans une situation sans issue, dans une intrigue dont nous ne voyons pas le bout. Moi, Moi et François B ne dure qu’une heure trente mais elle nous a paru beaucoup plus longue.

Pourtant, les acteurs sont plutôt bons, l’originalité ne manque pas et certains passages auraient pu soulever des réflexions intéressantes sur l’imaginaire. Mais non, ça ne fonctionne pas.

Dommage.

Note rapide
Meilleures critiques
Meilleure critique positive
14 sept. 2016
9/10
194
L'effervescence est palpable au 31 rue de la Gaîté en ce mardi 13 Septembre. On y joue la première de "Moi moi et François B.", cet OVNI de la rentrée. Nous sommes nombreux à nous tasser devant les petites portes battantes du théâtre, et ce dernier affiche...
Lire la suite
Meilleure critique négative
24 sept. 2016
5,5/10
184
"Trop de promo tue la promo", c'est un peu ce que je me suis dit en sortant du théâtre.

On a vu et entendu François Berléand sur toutes les antennes. Journalistes, animateurs, comédiens nous ont dit à quel point cette pièce les avait séduits. Une...
Lire la suite
Toutes les critiques
2,5/10
6
Malgré la distribution le texte est bien fade. Après 20mn qui soulèvent l'intérêt in tombe sans la facilité (les allusions graveleuses, est-ce bien nécessaire ?) Puis la pièce tourne en rond pour se terminer en flop.
Parler de théâtre de l'absurde est faire injure aux maîtres du genre.
Je précise que je l'ai vue en captation sur la chaine comédie et que quand on prétend aimer le théâtre comme le dit leur pub on évite de mettre une page de pub au milieu du spectacle.
24 janv. 2018
8/10
135
Avec moi, moi, et François B. on se trouve entrainé dans une aventure au delà du réel. Où est la vérité, où est la fiction ? Où est le rêve, où est la déraison ? La question est Là.

Une histoire surréaliste et farfelue qui vous aspire dans le cerveau de l’auteur. François Berléand est comme un poisson dans l’eau dans cette improbable comédie. Fidèle de Castro depuis toujours j’ai retrouvé son humour lymphatique et décapant. Constance Dollé apporte une touche féminine et Inès Valarcher est un incroyable robot contorsionniste. Clément Gayet est l’auteur à la ville comme à la scène. Enfin la mise en scène de Stéphane Hillel orchestre cette incontournable pièce.
31 déc. 2016
9/10
188
Une magnifique découverte !

Une pièce originale, surréaliste et drôle, qui ne cherche pas la facilité : il faut se creuser les méninges pour suivre l’intrigue. La pièce enchaine les rebondissements inattendus. Quand on croit avoir tout compris, il faut repartir à zéro... La pièce parvient à créer une logique parfaite dans un monde absurde.
Les comédiens sont tous excellents, François Berléand bien sûr, mais aussi Sébastien Castro, qui est excellent dans le rôle de l’auteur inculte. Mention spéciale à Inès Valarcher, qui n’a cessé de nous épater avec ses talents de contorsionniste ! Une bouffée d’air frais dans la production théâtrale actuelle. Nous avons adoré !
28 déc. 2016
3/10
142
Dé-ce-vant !

Marre de ces pièces avec têtes d'affiche qui sont mal écrites et fades !! On ricane deux fois, on sourit 5 fois et pchitt.
17 déc. 2016
4,5/10
166
D'une part sur le jeu des comédiens, il n'y a rien à dire, ils sont bons et ils tiennent à bout de bras la pièce.

C'est une pièce "à tiroir", on veut se laisser prendre au jeu. Seulement au bout d'un moment ça en devient un peu répétitif et lassant.
Le décor ainsi que le rythme de la pièce sont quelque peu sinistres.

Pour résumer, absolument pas mémorable.
Votre critique endiablée
Nos visiteurs sont impatients de vous lire ! Si vous êtes l'auteur, le metteur en scène, un acteur ou un proche de l'équipe de la pièce, écrivez plutôt votre avis sur les sites de vente de billets. Ils seront ravis de le mettre en avant.
Notes détaillées (pour les plus courageux)
Texte
Jeu des acteurs
Rire
Intérêt intellectuel
Mise en scène et décor