L'Ordre des Choses

L'Ordre des Choses
De Marc Fayet
Mis en scène par Richard Berry
Avec Pascale Louange
  • Pascale Louange
  • Gérard Darmon
  • Théâtre de la Michodière
  • 4 bis, rue de La Michodière
  • 75002 Paris
  • Opéra (l.3, l.7, l.8, RER A)
Itinéraire
Billets de 20,00 à 35,00
Evénement plus programmé pour le moment
Achat de Tickets

Hubert Bernard, ou l'inverse on ne sait plus très bien, la soixantaine, et Juliette sa compagne bien plus jeune accueillent malgré eux Thomas.

Ce bellâtre d'à peine trente ans  annonce, avec un test ADN à l’appui bien sûr, qu’il est la progéniture de Bernard.

Problème : Bernard Hubert prétend, lui, qu’il est stérile ! Autre problème : Juliette semble toute remuée par le pouvoir de séduction du jeune homme. Bernard aurait-il ouvert la porte à son fils ou à son plus grand rival ?

 

Après la pièce Tout à refaire en 2017, retrouvez l'irrésistible Gérard Darmon, cette saison, dans L'Ordre des choses, au Théâtre de la Michodière, sur une mise en scène de Richard Berry.

Richard Berry a commencé à la Comédie Française dans les années 1970. Récemment, il a joué et mis en scène La Nouvelle et Nos Femmes d'Eric Assous. Il joue dans Plaidoiries au Théâtre Antoine.

L'Ordre des Choses est la nouvelle comédie de Marc Fayet. Il avait été récompensé du Molière de la Comédie 2015 pour sa pièce Des Gens Intelligents.

75

La critique de la rédaction : 4/10. « Ah j’ai bien dormi moi ! » Cette remarque d’un spectateur à la sortie du théâtre en dit long.

J’ai été très déçu par la médiocrité du texte. Dès le départ la situation est explicite : un fils vient retrouver son père génétique. Les dialogues qui s’ensuivent sont très pauvres, pas drôles une seule seconde. 

Mais le pire dans tout ça est que jamais l’histoire n’évolue. Ça tourne en rond.

Gérard Darmon et les autres acteurs tentent comme ils peuvent de retenir notre attention mais c’est inévitable de piquer du nez.

La mise en scène de Richard Berry n’a rien d’exceptionnel.

Seul le décor est de qualité.

Dommage, j’étais optimiste en me rendant à la Michodière car Marc Fayet, l’auteur de L’Ordre des Choses, avait déjà été récompensé d’un Molière pour l’une de ses pièces.

Note rapide
Toutes les critiques
17 janv. 2019
5/10
0 0
Une comédie de boulevard des plus convenues. J’étais curieuse de voir l’association Desagnat-Darmon sur scène mais même de ce duo j’étais déçue.
21 déc. 2018
4/10
5 0
Un sujet certes intéressant mais une pièce que j’ai trouvé ennuyeuse tant les dialogues manquent de piquant...
Bon jeu d’acteur certes mais ça patine et par moment ça s’embourbe ! On rit un peu à la toute fin mais les mâchoires sont déjà fatiguées d’avoir baillé !
12 déc. 2018
1/10
6 0
Un texte vulgaire, des situations que l'on voit venir, une fin plus que prévisible, des répliques qui se veulent drôles mais qui m'ont laissée de glace. Une langue pauvre.

Un entrain qui sonne faux comme lorsque les deux protagonistes jouent de la guitare électrique et tentent de faire participer le public. Hormis le décor rien ne peut retenir dans cette pièce.
2 déc. 2018
1/10
2 0
Cela commençait pourtant bien avec un magnifique décor. Mais le reste ne suit pas du tout. Mes voisins de devant ont quitté la salle à la fin du 1er acte, ma voisine s'est endormie...
Le texte est plat, la mise en scène mauvaise (le plus souvent les 2 ou 3 acteurs de profil sur le devant de la scène). Les acteurs n'y croient pas. Je suis un fan de Gerard Darmon. Mais ici, j'ai été très très déçu. A peine d'un niveau amateur. La salle était pleine, mais pas d'éclats de rire, même pas de rire. J'ai échangé avec plusieurs personnes à la sortie et la déception était unanime. En lisant les commentaires, j'ai du mal à comprendre comment on peut considérer cela comme du théâtre...
Passez votre chemin !
30 nov. 2018
8/10
13 0
On pose les choses de suite : j''ai déjà écrit que toute pièce de théâtre comportant un morceau d'AC/DC ne peut que être réussi et c'est évidemment le cas pour 'l'Ordre des choses' et en prime j'adore Gérard Darmon qui a le rôle principal. (je garde un souvenir fabuleux de sa prestation dans 'Inconnu à cette adresse')

Avec son bel âge, ce comédien a toujours la prestance d'un jeune premier et ce bagou sensationnel pour se tirer des situations difficiles car son personnage va se retrouver dans un joli guépier : Comment être crédible devant sa très jeune épouse en parlant de sa stérilité alors que son fils (du même âge que sa femme) né d'une fécondation in vitro se présente, preuve ADN à l'appui, à sa porte... Avec force moues, plissements de yeux, froncements de sourcils et autre attitudes si caractérisques du comédien, il pirouette sans cesse sous nos yeux pour se sortir de cette situation délicate.

Marc Fayet, sous couvert de ce personnage jubilatoire, aborde des thèmes actuels sur la conception d'enfant et la paternité. On sort de la pièce en se demandant comment on réagirait nous aussi confronté aux choix des personnages.

Face à Gérard Darmon, il y a deux comédiens qui maitrisent parfaitement les rouages de la comédie et jouent en belle harmonie avec lui : Pascale Louange et Vincent Desagnat. Les trois forment une fine équipe dont le but est de nous faire rire et on a bien ri ! Ils sont servi par une mise en scène de Richard Berry qui est efficace.

J'ai évoqué AC/DC mais il n'y a pas que la musique qui est rock, il y a un décor qui' est totalement adapté à l'esprit rock de la pièce.

Seul point à améliorer pour moi : l'affiche qui ne donne pas trop envie à mon gout.

Bref, j'ai passé une bonne soirée et j'espère que vous en passerez une bonne aussi devant cette pièce.
Votre critique endiablée
Nos visiteurs sont impatients de vous lire ! Si vous êtes l'auteur, le metteur en scène, un acteur ou un proche de l'équipe de la pièce, écrivez plutôt votre avis sur les sites de vente de billets. Ils seront ravis de le mettre en avant.
Notes détaillées (pour les plus courageux)
Texte
Jeu des acteurs
Rire
Intérêt intellectuel
Mise en scène et décor