• Classique
  • Théâtre Libre - Comédia
  • Paris 10ème

Le Misanthrope, avec Lambert Wilson

Le Misanthrope, avec Lambert Wilson
De Molière
Mis en scène par Peter Stein
Avec Manon Combes
  • Manon Combes
  • Jean-Pierre Malo
  • Hervé Briaux
  • Lambert Wilson
  • Pauline Cheviller
  • Théâtre Libre - Comédia
  • 4, boulevard de Strasbourg
  • 75010 Paris
  • Strasbourg Saint-Denis (l.4, l.8, l.9)
Itinéraire
Billets de 35,00 à 55,00
À l'affiche du :
13 février 2019 au 18 mai 2019
Jours et horaires
Ajoutez la pièce à votre agenda en sélectionnant une date. Attention, vos espions pourraient l'apprendre !
l m m j v s d
    • HORAIRES
    • 16:00
    • 20:00
Achat de Tickets

Alceste (Lambert Wilson) déteste tout le monde. Il hait la lâcheté, est de nature colérique, jalouse. 

Il est tombé amoureux de la belle Célimène, qu'il ne connaît pas encore bien. 

 

Molière écrit Le Misanthrope autrement appelée L’Atrabilaire amoureux avec l’énergie d’un être révolté.
Une fougue contre la trahison, contre les hypocrites de la cour qui font et défont les réputations. 

En opposant à la vanité du monde l’amour absolu d’Alceste pour Célimène, Molière exprime une intransigeance, un idéalisme qui défieront le temps. Une pièce pas très appréciée de la noblesse mais décrite par ses contemporains comme « le portrait du siècle », un chef d’œuvre.  

Faut-il fuir ce que l’on exècre et se retirer du monde ?
Ou sommes-nous condamnés à composer avec nos semblables ?

 

Le Misanthrope est une comédie de Molière en cinq actes et en vers jouée pour la première fois en 1666 au Théâtre du Palais-Royal.

Lambert Wilson est un acteur de 60 ans. Il joue régulièrement au théâtre et a même joué dans la comédie musicale Le Roi et moi au Théâtre du Châtelet.

Peter Stein est un metteur en scène et réalisateur allemand de 80 ans. Fin 2018, il a mis en scène une autre pièce de Molière, Le Tartuffe, avec Pierre Arditi et Jacques Weber au Théâtre de la Porte St Martin.

45

La critique de la rédaction : 4/10. Une adaptation assez insipide du Misanthrope de Molière par Peter Stein.

Il est ardu de suivre l’histoire et de ne pas décrocher tant la mise en scène est une plate, soporifique. Dans un décor particulièrement laid, les acteurs déclament bien les vers, même si j’ai trouvé que Lambert Wilson interprétait un misanthrope bien lisse, peu convaincant.

Heureusement que quelques belles répliques, que l’intérêt historique et la portée littéraire de ce classique nous font par moments rester attentifs.

Beaucoup de jeunes étaient présents le soir où j'y étais, à moins d’être particulièrement en avance pour leur âge ou d’avoir beaucoup étudié la pièce au préalable, ils n’ont pas du comprendre grand chose durant ces deux heures !

Note rapide
6,4/10
11 pour 11 notes et 9 critiques
0 critique
Note de 1 à 3
0%
3 critiques
Note de 4 à 7
45%
6 critiques
Note de 8 à 10
55%
Toutes les critiques
21 mars 2019
6,5/10
4 0
Le texte de Molière est mis ici à l’honneur, on l’entend en effet particulièrement bien. Le metteur en scène place les comédiens au cœur de sa proposition et les mots de Molière en profitent.
Un très fond de scène représentant une galerie des glaces, et quelques fauteuils, constituent le sobre et épuré décor.

Lambert Wilson campe un Alceste élégant et tourmenté. À la fois charmant et partagé, il tente de sortir de l’impasse dans laquelle sa relation avec Célimène le met. Son amour pour elle résistera-t-il à ses principes et ses valeurs ? Ou son penchant pour la belle, viendra-t-il adoucir sa rigidité pleine de bonne morale ?
On peut admirer le courage de Molière d’avoir présenté ce misanthrope si extrême et catégorique à la cour, ce personnage si en opposition avec les mœurs de l’époque.

Pair ailleurs, ce texte est encore d’une incroyable modernité : toute vérité est-elle bonne à dire ? Quelle doit être la part d’hypocrisie pour établir des relations humaines adaptées ? Et le silence et la flatterie doivent-ils prendre le pas sur la sincérité ?

A la fin de cette pièce, presque tous semblent perdants, très peu ayant compris l’utilité de la bonne mesure dans les rapports aux autres. Une comédie humaine très sombre. Pour autant, le metteur en scène réussi à mettre en avant tout le ridicule des personnages sans les rabaisser. Beaucoup de tendresse et d’indulgence dans sa vision.
20 mars 2019
8/10
1 0
Ce misanthrope justifie le sous-titre de la pièce : l'atrabilaire amoureux ! Lambert Wilson le joue à la perfection : touchant, sensible, intransigeant.
Une pièce qui ne masque pas les émotions des personnages et d'Alceste avant tout (ce que d'aucuns pourront lui reprocher). Mais la sincérité est telle que la pièce en est bouleversante.
La mise en scène de Peter Stein permet de revenir à la substantifique moelle de cette pièce : son sujet premier.
5 mars 2019
5/10
5 0
Une mise en scène sans aucune originalité. On se croirait à la Comédie Française dans les années 70.

Les costumes et le décor sont poussiéreux et le parti pris de tout resserrer dans 1/3 du devant de la scène n’aide pas. Il paraît qu’il y avait un jeu de reflet avec les miroirs, mais on était tellement mal placés sur le côté qu’on n’en a rien vu ! L’ouverture finale de la scène est la seule idée de mise en scène et fait encore plus ressortir la platitude du reste.

Certes, Lambert Wilson joue très bien et sert magnifiquement le texte de Molière. Mais il écrase les autres acteurs et particulièrement les marquis qui sont quasiment inaudibles et ridicules plus que drôles.
3 mars 2019
9,5/10
9 0
"J'écoutais cependant cette simple harmonie,
Et comme le bon sens fait parler le génie"

Ainsi parle Musset, sortant d'une représentation du Misanthrope, rendant hommage au génie de Molière !
Car oui, Alceste est une véritable icône !

Et Peter Stein a eu le talent, et l'humilité, de laisser parler ce texte admirable.
Les comédiens tous parfaits, sont là pour le servir, Lambert Wilson en tête.
Hervé Briaux incarne un Philinte particulièrement convaincant.

Le décor, à la fois somptueux et sans fioritures; à peine quelques chaises ... toujours place au texte.

Tout au long de la pièce, une tempête s'approche et grossit pour annoncer le dénouement final !

Un grand moment de théâtre vigoureusemnt applaudi.
27 févr. 2019
9/10
2 0
Nous sommes dans un hôtel du Marais, un long salon avec boiseries et fenêtres hautes, l'orage gronde, le temps est lourd...

Alceste entre en courant, invectivant ce pauvre Philinte. Il lui reproche son manque de franchise. Alceste est "droit dans ses bottes" il ne tergiverse pas, n'a aucune envie de plaire, et pour ça il réussit fort bien ! Son point faible c'est Célimène, jolie veuve, qui veut profiter enfin de sa liberté, et se laisse courtiser. Aime-t-elle Alceste ? rien n'est moins sûr.

Lambert Wilson est un Alceste colérique, séduisant, drôle parfois dans ses réactions, un rôle qui lui va parfaitement bien ! Pauline Cheviller est Célimène, on peut avoir de la sympathie pour elle, certes elle n'est pas d'une grande loyauté mais après tout, elle a été mariée très jeune et contre son gré, elle ne souhaite que vivre à présent. Brigitte Catillon est une Arsinoë sournoise, vipérine à souhait,
Jean-Pierre Malo est Oronte, prétentieux, ridicule, Philinte c'est Hervé Briaux, ami patient d'Alceste, et amoureux de la charmante Eliante, Manon Combes, elle s'intéresse à Alceste, mais par prudence se tournera vers Philinte.
Les marquis, ridicules, arrogants, Acaste et Clitandre tout en rubans et couleurs tapantes, ce sont les excellents Paul Minthe et Léo Dussolier. Au moins Célimène peut compter sur Basque son fidèle serviteur, Patrice Dozier qui compose un personnage paternel et touchant. Dimitri Viau et Jean-François Lapalus sont également à citer l'un dans le rôle du valet d'Alceste, l'autre dans l'inquiétant garde de la maréchaussée.

Peter Stein s'est attaché au texte, sa mise en scène est simple, la direction d'acteurs est irréprochable, on goûte avec plaisir le texte. Les costumes de Anna-Maria Heinreich sont élégants, ceux des marquis font bien ressortir leurs caractères avec des couleurs criardes. Alexander Kinds a créé des perruques parfaitement adaptées à chaque personnage.
Votre critique endiablée
Nos visiteurs sont impatients de vous lire ! Si vous êtes l'auteur, le metteur en scène, un acteur ou un proche de l'équipe de la pièce, écrivez plutôt votre avis sur les sites de vente de billets. Ils seront ravis de le mettre en avant.
Notes détaillées (pour les plus courageux)
Texte
Jeu des acteurs
Emotions
Intérêt intellectuel
Mise en scène et décor