top5 (1)

Le Crédit

Le Crédit
De Jordi Galceran
Mis en scène par Eric Civanyan
Avec Didier Bénureau
  • Didier Bénureau
  • Daniel Russo
  • Studio des Champs Elysées
  • 15, avenue Montaigne
  • 75008 Paris
  • Alma Marceau (l.9)
Itinéraire
Billets de 18,00 à 43,00
Evénement plus programmé pour le moment
Achat de Tickets

Aujourd'hui est un grand jour pour ce client. Il a rendez-vous avec son conseiller clientèle pour emprunter de l'argent.

Demander un crédit à une grande banque n'est pas toujours chose facile. Et là, les garanties financières présentées sont insuffisantes et le banquier refuse le prêt.

Après avoir expliqué l'urgence de la situation et plaidé sa cause, le client, à bout d'arguments, trouve alors un moyen tout à fait inattendu pour faire céder le banquier, et à partir de là, tout dérape ! 

 

La situation banale que nous avons tous vécue explose dans un enchaînement de situations ubuesques et nous jubilons tous de voir, pour une fois, un client prendre le pouvoir sur un banquier. 

Mais nous, serions-nous prêts à aller jusque-là pour obtenir le crédit ?

 

Vous avez sûrement déjà vu Daniel Russo au théâtre. Il joue très souvent dans des boulevards, comme dans Mariage et Châtiment et La Récompense. Plus récemment, il jouait dans Alors on s'aime au Théâtre des Variétés.

Didier Bénureau est un humoriste et acteur. Fin 2018, il jouait dans Le CV de Dieu au Théâtre la Pépinière.

Note rapide
5,8/10
12 pour 12 notes et 12 critiques
2 critiques
Note de 1 à 3
17%
10 critiques
Note de 4 à 7
83%
0 critique
Note de 8 à 10
0%
Toutes les critiques
25 mai 2019
4/10
1 0
Un scénario bien faible sans queue ni tête. Des dialogues à l'humour graveleux, grivois et parfois ennuyeux car téléphonés.

Tout tourne alors autour de la qualité des acteurs, qui malheureusement ne parvient pas à compenser la faiblesse scénaristique.

Même pour ceux qui attendent une comédie légère, l'humour n'est pas au rendez-vous.
17 mai 2019
1/10
2 0
Il s’agit d’une arnaque. Extrêmement poussif.
Le texte est vulgaire, sans imagination.

Les comédiens jouent sur leurs réputations, mais on les sent gênés par tant de lourdeur. Ce n’est pas sain pour eux et ils perdent leurs talents pour de biens illusoires profits.

A fuir.
12 mai 2019
1/10
5 0
Pièce indigeante, mélangeant vulgarité populaire, grossièretés inutiles. Si Didier Benureau est excellent à son habitude, son interprétation est teintée de son univers comique habituel. Daniel Russo semble faire le strict minimum et ne pas y croire.
35 minutes à se demander pourquoi l’on est venu ici, aucun sourire à esquisser, la thématique vulgaire de la menace à l’adultère, péniblement vulgaire, épaisse, collante.
Tout ressemble à un sketch mal écrit qui traîne en longueur.
Je me mets en partie à la place des acteurs, votre talent quelqu’il soit ne peut sauver une pièce semblable à un mauvais plat roboratif. Le sentiment d’un pièce pour cachetonner. Une plaie. Les bâillements se succédant aux atterrements, nous avons profité de notre place en bord d’orchestre pour fuir avec soulagement.
5 mai 2019
6,5/10
6 0
Vous connaissiez le huis clos judiciaire, le huis clos policier, voici venir le huis clos bancaire. Le Crédit propose une action exclusivement centrée sur un ping-pong verbal opposant un client et son conseiller clientèle et ne se déroulant qu’en un seul lieu : une banque.

D’accord, je vous entends, ainsi dit, cela ne fait pas très glamour. Soit, mais avouez que faire d’une demande de crédit le thème d’une pièce de théâtre, c’est franchement audacieux.

Pourtant, et très honnêtement sur le papier, rien ne me prédestinait à me rendre à la Gaité Montparnasse sauf … sauf un élément : la curiosité de découvrir les deux comédiens à l’affiche. Daniel Russo et Didier Bénureau. J’avais eu l’occasion de voir ce dernier sur scène dans Le CV de Dieu (pièce à la thématique toute aussi originale que celle-ci). Ce comédien a un univers bien à lui. Un peu barré. On aime ou on n’aime pas … Personnellement, j’avoue être assez fan du personnage. Je n’avais, jusque là, jamais vu Daniel Russo sur scène. Il campe à la perfection le conseiller bancaire. D’ailleurs, il ne faut pas longtemps au public pour se rendre compte qu’une réelle alchimie se crée entre ces deux comédiens. Ils aiment jouer ensemble (allant même jusqu’à poursuivre leurs pitreries lors des saluts) et cela se ressent. Les rôles sont maîtrisés, mais avec ces deux noms pouvait-il en aller autrement, et les comédiens sont parfaits. Plus que le texte, les comédiens sont, pour moi, le vrai ressort comique de cette pièce. Une intonation, une attitude, une mimique, un silence même va bien souvent suffire à faire exploser la salle de rire.

Le bémol, à mes yeux, réside dans l’histoire. Si, l’originalité du sujet suscite l’intrigue, elle constitue aussi son point faible. En effet, l'attention du spectateur s'émousse un peu au fil du temps, non pas en raison des comédiens, mais plutôt d'une impression que parfois l'histoire tourne en rond. Découpé en trois actes, les actes un et trois fonctionnent très bien. En revanche, l’acte deux est trop long et ralentit la dynamique instaurée. Dommage, car le texte est plein de trouvailles. A noter que l’auteur évite l’image trop évidente du méchant banquier contre le gentil client. Fort heureusement, il y a plus de subtilités …
Afficher le commentaire
3 mai 2019
7,5/10
2 0
L'histoire est assez loufoque.
L’intérêt de la pièce réside (pour moi) dans le stratagème imaginé par Didier Bénureau qui joue son rôle à merveille, mis en valeur par un Daniel Russo à sa place.
On retrouve un peu de l'univers de Bénureau dans cette pièce, avec ses personnages tourmentés. Quelques moments de grâce font rire aux éclats pour qui sait les apprécier.
Belle mise en scène simple.
Votre critique endiablée
Nos visiteurs sont impatients de vous lire ! Si vous êtes l'auteur, le metteur en scène, un acteur ou un proche de l'équipe de la pièce, écrivez plutôt votre avis sur les sites de vente de billets. Ils seront ravis de le mettre en avant.
Notes détaillées (pour les plus courageux)
Texte
Jeu des acteurs
Rire
Intérêt intellectuel
Mise en scène et décor