Frou frou les bains

Frou frou les bains
De Patrick Haudecoeur
Avec Patrick Haudecoeur
  • Patrick Haudecoeur
  • Théâtre Édouard VII
  • 10, place Édouard VII
  • 75009 Paris
  • Opéra (l.3, l.7, l.8, RER A)
Itinéraire
Billets de 25,00 à 55,00
À l'affiche du :
24 janvier 2020 au 28 juin 2020
Jours et horaires
Ajoutez la pièce à votre agenda en sélectionnant une date. Attention, vos espions pourraient l'apprendre !
l m m j v s d
    • HORAIRES
    • 16:00
    • 16:30
    • 21:00
Achat de Tickets

En 1910, à Frou-Frou les Bains. Cette station thermale va ouvrir, accueillir les premiers curistes dans les minutes qui suivent, mais c’est le stress.

Il n’y a plus un millilitre d’eau à la station…

Voilà le point de départ d'une parodie d'opérette où se côtoient une douzaine de personnages dans des situations absurdes, imprévisibles et rigolotes : une thérapie déjantée et musicale pour les petits et grands.

 

Après le triomphe de Silence, on tourne ! et de Thé à la Menthe ou t’es citron, redécouvrez l’ancienne pièce à succès de Patrick Haudecoeur, Frou-Frou les Bains, dans une mise en scène rafraichissante au Théâtre Edouard VII.

 

28

La critique de la rédaction : 6/10. Une comédie musicale sympathique mais pas exceptionnelle.
Nous nous retrouvons dans l’univers d’une cure thermale avec des personnages déjantés... Le majordome (Patrick Haudecoeur) veut demander la fille du patron en mariage mais a peur de lui. Quant à eux, les clients de la cure ne sont pas prêts d’oublier leur séjour car s’ensuivent une série de situations à dormir debout.

Les dialogues et l’humour sont parfois un peu lourds. La mise en scène est elle pleine de surprises, avec d’excellents gags.

L’orchestre live accompagne très bien les chansons. Hélas c’est parfois difficile de comprendre les paroles, qui manquent d’ailleurs d’intérêt.

Un sentiment mitigé à la sortie du Théâtre Edouard VII.

Note rapide
7,1/10
pour 7 notes et 5 critiques
0 critique
Note de 1 à 3
0%
2 critiques
Note de 4 à 7
57%
3 critiques
Note de 8 à 10
43%
Toutes les critiques
8,5/10
1 0
... Une fantaisie musicale de qualité jouant avec adresse une façon d’opérette qui n’a rien ôté de la fraîcheur et de la légèreté du genre. Un « Frou Frou Les Bains » qui devient depuis sa création un spectacle mythique finement ficelé, pour le plaisir et la joie de rire, tout simplement.
9 févr. 2020
8,5/10
2 0
De Frou-Frou les Bains (vu à sa création en 2001), j’ai gardé le souvenir d’une enfant de six ans émerveillée devant sa première opérette. Le charme opère encore : chansons rafraîchissantes et légèreté, Frou-Frou les Bains est décidément l’occasion d’une soirée distrayante !

L’intrigue : 1910, une station de cure sans eau et une cascade d’événements à la solde d’un directeur paniqué par l'incident. Sans compter les intrigues amoureuses qui contrarieront ses plans... Dans un décor délicieusement kitsch, une distribution aux petits oignons s’agite en musique dans le hall d’entrée de cette cure. Tous excellents dans ce registre d’opérette comique et enlevée, les douze interprètes enchaînent les scénettes.

Rayonnante, l’œil qui frise, Isabelle Tanakil est délicieuse dans le rôle de la Baronne. Le directeur, joué par Urbain Cancelier, semble née dans le bain du boulevard. Sans parler de Baptistin, l’excellent Patrick Haudecoeur qui m’avait déjà charmé dans son excellent « Silence, on tourne ! ».

Jamais vulgaire, cette parodie d’opérette fait rire et sourire. Les gags s’enchaînent donnant un bon rythme à une histoire tarabiscotée, portée par de bons dialogues et des acteurs en forme. Quiproquo et situations absurdes abondent. De quoi nous mettre l’eau à la bouche… S’il en restait encore à la cure.

La promesse d’une soirée sans prise de tête avec un final culte qui ne peut que nous mettre en joie. Un bon divertissement de ce début d’année, avec l’inimitable Patrick Haudecoeur !
6 févr. 2020
6,5/10
3 0
En 1910, à Frou-Frou les Bains.
Cette florissante station thermale va démarrer la saison en accueillant ses premiers curistes mais voilà il n’y a plus une goutte d’eau thermale dans la station… c’est la catastrophe ! Car une cure thermale sans eau….
Le Directeur est en panique, il doit recevoir la Baronne et son benêt de fils mais tout s’emballe autour de lui : Baptistin doit lui demander la main de sa fille Juliette mais il n’est pas courageux pour faire sa demande. Il y a aussi Mademoiselle Moulin, qui pleure la perte de son Kiki et Monsieur Gronsard, agent financier, qui a été confondu avec le plombier….

Tel est le point de départ de cette pièce de Patrick Haudecœur créé en 2001 : une parodie d'opérette où se croise une dizaine de personnages dans des situations absurdes et musicales.

Vingt ans après Patrick Haudecoeur a repris son grand succès au théâtre Edouard VII. Frou Frou possède le côté désuet des opérettes qui étaient à la mode il y a longtemps... Même si ce genre musical peut paraitre suranné au premier abord, Il transpire la joie et la bonne humeur qui sont essentielles en ce moment où les nouvelles ne sont pas roses. La mise en scène revue par Patrick Haudecoeur (qui s’est inspiré de la mise en scène originale de Jacques Decombe) est sympathique et pétillante. Les comédiens sont très bien et semblent s’amuser même quand Monsieur Gronsard se met à chanter faux !

Cependant la pièce ne semble pas trouver le rythme d’enfer qui caractérisent les précédentes créations de Patrick Haudecoeur, j’ai ri et souri mais pas autant que je ne l’aurais souhaité. La pièce a un peu vieillie même si quelques touches modernes (mais trop légères à mon gout) ont été ajoutées. Je pense surtout que le livret aurait être revu car c’est lui qui est le plus marqué par le passage du temps. J’ai beaucoup apprécié les musiciens présents en live.

Malgré ces quelques réserves, il n’en demeure pas moins que Frou-Frou les Bains est une pièce qui pétille de bonne humeur.
4 févr. 2020
7,5/10
3 0
Une cure thermale c’est bien et parait-il efficace, oui mais si l’élement principal vient à manquer…

Le Directeur vient de se rendre compte que l’eau ne coule plus, comment faire, quelle honte c’est l’ouverture en ce beau jour de 1910. Il doit accueillir la baronne et son grand dadais de fils Charles, et il compte bien faire de sa charmante fille Juliette une future baronne !

Juliette a le coeur pris par Baptistin, sympathique et gaffeur, tremblant devant le papa-directeur ! Et puis il y a aussi la pleurnicheuse Mlle Moulin, terrassée par un chagrin d’amour et la perte de Kiki, elle a bien devant elle un chevalier servant en la personne du rondouillard Ferdinand Gronsard, mais elle n’a pas bien le coeur à batifoler !

Tout ce petit monde se retrouve, se croise, chante et danse pour notre plus grand plaisir, Les gags, les quiproquos, les situations saugrenues, et comme dans toute comédie tout finit par une chanson reprise en choeur par le public.

Vingt ans après Patrick Haudecoeur a repris son grand succès que je n’avais pas vu à la création, que voilà une bonne idée !
1 févr. 2020
8/10
3 0
On retrouve à Frou-frou les bains le charme désuet des opérettes d’antan. Ce genre musical peut paraitre suranné et pourtant il fait un bien fou dans notre univers de brutes.

C’est dans la joie, la gaité et l’allégresse que nous transporte un Patrick Haudecœur survolté. Les douze acteurs chantent et dansent à un rythme effréné pour notre plus grand plaisir dans un ambiance festive. C’est parfois burlesque, parfois tendre, même émouvant et toujours drôle. Les personnages rocambolesques se retrouvent dans des situations cocasses et farfelues provoquant l’hilarité.

Venez prendre une cure de jouvence en partageant la joie et la bonne humeur de cette pétillante troupe.
Votre critique endiablée
Nos visiteurs sont impatients de vous lire ! Si vous êtes l'auteur, le metteur en scène, un acteur ou un proche de l'équipe de la pièce, écrivez plutôt votre avis sur les sites de vente de billets. Ils seront ravis de le mettre en avant.
Notes détaillées (pour les plus courageux)
Texte
Jeu des acteurs
Rire
Intérêt intellectuel
Mise en scène et décor