Comme il vous plaira

Comme il vous plaira
De William Shakespeare
  • Théâtre 71 Malakoff
  • 71, passage du Théatre
  • 92240 Malakoff
Itinéraire
Billets de 22,00 à 35,00
Evénement plus programmé pour le moment
Réservation de tickets

Un duc exilé vit en Robin des bois, un bouffon rustique rencontre un philosophe mélancolique et une Rosalinde déterminée est travestie en homme...

Christophe Rauck n'en finit pas d'explorer les relations amoureuses et la langue des sentiments avec l'acuité et la ferveur d'un homme de théâtre accompli.

Amants magnifiques chez Marivaux ou couple racinien maudit, il retrouve son duo d'acteurs fétiches dans la forêt de Shakespeare pour une troisième aventure des corps et des coeurs.

Un duc exilé y vit en Robin des bois, un bouffon rustique rencontre un philosophe mélancolique tandis que les amours sont éprouvées par une Rosalinde déterminée, travestie en homme. 

 

Note rapide
5,5/10
pour 3 notes et 3 critiques
0 critique
Note de 1 à 3
0%
2 critiques
Note de 4 à 7
67%
1 critique
Note de 8 à 10
33%
Toutes les critiques
15 avr. 2018
7/10
7 0
Christophe Rauck s'est lancé un défi en mettant en scène "Comme il vous plaira" de William Shakespeare. Une pièce assez peu jouée. Une chose qui a piqué ma curiosité pour aller la découvrir au Théâtre 71 qui ose les spectacles les plus improbables. Comme à son habitude, une mise en scène contemporaine nous est proposée. D'ailleurs, comment pouvions-nous en douter. Dès les premières minutes, on voit sur le plateau deux micros sur pied. Puis deux femmes arrivent en robe d'époque puis un fou en vêtement moderne. L'esprit de la pièce est posée. 

Les décors simples et efficaces suffisent à nous guider dans une comédie naturaliste romantique. Fou, mélancolique, frère trahi, femmes travestis, amoureux transis, amour impossible... les gens, les situations cocasses et improbables ne manquent pas. On passe du château, à un combat de luchadores à une scène d'apprentissage affectif et tout avec du sens. L'histoire se termine dans un happy end avec un quadruple mariage. Quoi demander de mieux?

Comment ne passer un aussi bon moment avec un metteur en scène qui sait ce qu'il veut et des comédiens qui mettent tout leur coeur? On ne peut pas et les presque 3h de spectacle passent à toute vitesse.
Le 28/03, 19h30, Paris

Quand le spectacle commence, nous entendons un bruit d’eau, de tempête. La scène n’est pas encore éclairée, mais déjà on peut se demander si Christophe Rauck ne s’est pas trompé de pièce puisqu’il n’est jamais question de tempête dans Comme il vous plaira. Enfin passons, mais, nous allons le voir, il n’y a pas que cela.

Christophe Rauck monte pour la deuxième fois cette pièce de Shakespeare. Il mêle ici les genres, les époques et les esthétiques théâtrales.

Deux micros sur pied sont déposés pour la première scène aux deux extrémités du plateau. Les premières répliques sont entendues par leur intermédiaire, puis nous pouvons entendre Jean François Lombard chanter (au passage, il est regrettable qu’une liste des chansons ne soit pas fournie car certaines sont vraiment magnifiques, et l’on aimerait pouvoir les retrouver aisément). Nous reconnaissons tout de même Purcell ainsi qu’une chanson de Craig Armstrong Let no man steal your thyme chantée par Cécil Garcia Fogel (Rosalinde) (assez loin toutefois de la sublime interprétation de Carey Mulligan dans le film de Thomas Vinterberg Far from the madding crowd).

Ce spectacle mêle donc le texte de Shakespeare et des chansons baroques anglaises qui rappellent opportunément l’atmosphère britannique du XVIème siècle.

Elles dynamisent en effet la représentation en lui donnant une grande partie de son intérêt. Hélas, à l’exception de ces moments, on a surtout affaire à une suite de scènes de conservatoire appartenant à différents univers. Les comédiens sont parfois en costumes contemporains, ils s’allongent au sol et parlent presque en criant dans un micro, alors qu’à d’autres moments ils sont en costumes de l’époque élisabéthaine. Où est la cohérence ?

La morale de l’histoire : on ne peut pas faire ce qu’il nous plait avec Comme il vous plaira, même si Christophe Rauck a fait comme ça lui chante !
Afficher le commentaire
31 mars 2018
8,5/10
2 0
Comme il vous plaira.
Comédie sur l’amour, le pouvoir, l’exil et la condition féminine. Ecrite vers 1599 par Shakespeare adapté et mise en scène par Christophe Rauck.
Après avoir été banni par son oncle le nouveau Duc et chassée de la cour en compagnie de sa cousine Célia, Rosalinde fuit au cœur de la forêt des Ardennes dans l’espoir de retrouver son père. Elle se travestit en jeune homme Ganymède pour faire diversion. Chemin faisant, Ganymède (Rosalinde) rencontre Orlando, qui croyant s’adresser à un jeune garçon va lui confier son amour pour Rosalinde et lui demander conseil…
Rosalinde travesti en Ganymede s’émancipe et donne libre cours à ses réflexions sur les relations amoureuses et la condition féminine.
***Les hommes sont Avril quand ils font la cour, et Décembre quand ils épousent.
**Fermez la porte sur l'esprit de la femme, et il s'échappera par la fenêtre ; fermez la fenêtre, et il s'échappera par le trou de la serrure ; bouchez la serrure, et il s'envolera avec la fumée par la cheminée.
Il va s’ensuivre des situations cocasses et drôles. C’est le théâtre dans le théâtre. Nous y rencontrerons des personnages attachants et pleins de poésie.
****Le monde entier est un théâtre, et tous, hommes et femmes, n’en sont que les acteurs. Et notre vie durant nous jouons plusieurs rôles.

Le décor est très esthétique et simple. De nombreux animaux empaillés nous plongent dans l’ambiance profonde de la forêt.
Les comédiens sont vraiment extraordinaires. Les chants a capella nous transpercent.
Alain Trétout est excellent et nous amuse beaucoup dans ce rôle de bouffon.
Luanda Siqueira nous séduit par sa voix, sa gestuelle et son talent de comédienne.
Cécile Garcia Fogel étonnante et merveilleusement burlesque en Ganymede.
Votre critique endiablée
Nos visiteurs sont impatients de vous lire ! Si vous êtes l'auteur, le metteur en scène, un acteur ou un proche de l'équipe de la pièce, écrivez plutôt votre avis sur les sites de vente de billets. Ils seront ravis de le mettre en avant.
Notes détaillées (pour les plus courageux)
Texte
Jeu des acteurs
Emotions
Intérêt intellectuel
Mise en scène et décor