Peguy le visionnaire

Peguy le visionnaire
  • Théâtre de la Contrescarpe
  • 5, rue Blainville
  • 75005 Paris
  • Place Monge (l.7)
Itinéraire
Evénement plus programmé pour le moment
Réservation de tickets
Seul en scène, Bertrand Constant retrace le destin extraordinaire de l'écrivain et poète Charles Péguy ! 
Une épopée en écho avec notre actualité.
 
Août 1914. Charles Péguy s'apprête à rejoindre son régiment et partir en guerre. Alors qu'il ferme le siège de sa revue, les Cahiers de la Quinzaine, un jeune journaliste se présente à lui, disant chercher à rédiger un portrait du poète...
Note rapide
7/10
pour 4 notes et 4 critiques
0 critique
Note de 1 à 3
0%
3 critiques
Note de 4 à 7
75%
1 critique
Note de 8 à 10
25%
Toutes les critiques
12 nov. 2018
7/10
6 0
Le comédien m’a emporté dans l’histoire. J’ai suivi le fil conducteur avec plaisir car tout amener avec beaucoup d’intelligence et de délicatesse dans le texte de Samuel Bartholin.

Bertrand Constant donne une interprétation avec simplicité, naturelle et intensité des personnages. J’avais même l’impression de voir parfois plusieurs personnages discutées alors qu’il était seul sur scène. La nuance légère dans la voix et le comportement créer tout de suite l’illusion. Il sait imposer un rythme pour emmener le spectateur dans son univers. Ainsi après que l’on en apprit un peu plus sur l’écrivain et ses convictions, on revient au point de départ : la librairie et la fin de l’interview. Un point final à un échange très riche et passionnant. La mise en scène de Laetitia Gonzalbes joue à l’efficacité avec juste quelques meubles, quelques livres qui suffisent à faire voyager et tout dire. Appuyé bien entendu par le travail tout en finesse de lumière de Charly Hove qui accompagne Bertrand Constant en toute circonstance. Un très beau travail d’équipe qui a donné naissance à un spectacle pétillant d’intelligence et brillant d’éloquence.

Alors si vous voulez rencontrer un homme révolté contre l’injustice, l’oppression, la haine, poussez, vous aussi les portes du théâtre. Vous y trouverez Bertrand Constant qui vous insufflera une rage de vivre et une folle envie de s’exprimer librement.
13 juin 2018
8,5/10
3 0
Péguy le visionnaire de Samuel Bartholin
Intéressant, Séduisant, Brillant, Eloquent.
Bertrand Constant nous relate le parcours de Péguy (1813-1914) à travers divers épisodes de son existence. Tout commence rue de la Sorbonne, « Aux cahiers de la quinzaine » Péguy s’apprête pour partir à la guerre lorsqu’un jeune journaliste vient l’interviewer. Il va s’ensuivre une série de flash-back nous relatant son existence.
Péguy enfant menant une vie modeste entre sa mère et sa grand-mère à Orléans.
Ses souvenirs d’écoles / son ascension jusqu’à ENS
Ses amours
Son engagement politique / l’affaire Dreyfus.
Le journal avec Léon Blum / Les cahiers de la quinzaine
Son virage de libre- penseur au mysticisme…
Bertrand Constant nous conte une histoire, l’histoire d’un « grand homme » poète, journaliste, humaniste mais malheureusement supprimé du programme scolaire. Un homme qui est toujours resté intègre face à ses idées, qui a eu le courage d’aller jusqu’au bout de ses croyances et de ses convictions.
« Aller au bout de ce que l’on croit, c’est atteindre l’éternité » Ch Péguy
Bertrand Constant va incarner et donner vie à une quinzaine de personnages avec brio. Nous verrons apparaitre sous nos yeux ; Péguy mais aussi sa mère, sa grand-mère, son instituteur… des dialogues se créent entre eux, c’est dynamique, vivant et attrayant.
La création musicale de David Enfrein et de Tim Aknine ainsi que la mise en scène de Laetitia Gonzalbes sobre et harmonieuse, nous enveloppent dans l’univers de Péguy et accroissent nos émotions.
Bertrand Constant nous captive et nous émeut. C’est un grand plaisir de redécouvrir ou découvrir Péguy dans ce spectacle accessible à tous.
28 avr. 2018
7/10
3 0
Connaissez-vous Charles Péguy ? Pas évident… de nombreuses rues portent son nom, mais sinon… L’homme né en 1873 à Orléans dans une famille très simple va s’élever grâce à l’école et quelques professeurs qui croient en lui. Charles Péguy devient un homme droit, humble et engagé qui vivra toujours en harmonie avec ses idées.

Un homme bien qui connaîtra une fin tragique au tout début de la guerre de 14.
Bertand Constant, un comédien formidable pour l'incarner

Le comédien Bertand Constant, lui aussi a un parcours atypique puisque qu’il est … capitaine dans l’armée française ! Il commence une seconde vie comme comédien et malgré un certain succès à la télévision et au cinéma, décide d’incarner Charles Péguy dans un seul en scène théâtral.

Sur un texte de Samuel Bartholin, la mise en scène de Laëtitia Gonzalbes est très astucieuse. En effet, le procédé de l'interview permet au comédien principal d'incarner tour à tour Charles Peguy et les différents personnages clefs de sa vie. On se passionne pour l’homme et on passe un excellent moment de théâtre. A voir !
17 avr. 2018
7/10
12 0
La vie de Charles Péguy vous intéresse ? Il y a un spectacle pour vous.

Dans le silence, une sonnerie, la porte s’ouvre, Paul Gerbier des Joncs vient interviewer Charles Péguy, il est mobilisé, il part à la guerre. L’un est boiteux, flatteur, limite obséquieux. L’autre est droit. Les deux, comme tous les autres personnages de la pièce, sont interprétés par Bertrand Constant. C’est le vrai intérêt de la pièce, comment, d’une position, d’une modulation de voix, Bertrand Constant est Péguy, journaliste, la mère de Péguy, sa grand mère… il le fait franchement, sans ambigüité, un coup d’œil ou d’oreille, on sait qui il est, appuyé sur la mise en scène de Laetitia Gonzalbes, solide, les lumières de Charly Hove, belles.

Le texte expose quelques moments choisis de la vie de Péguy, son enfance à Orléans, le moment où Théodore Naudy a décidé du cours de sa vie, socialiste et deyfusiste à la librairie Bellais, en marge du congrès socialiste de 1899, le lancement des Cahiers de la Quinzaine, le virage vers un catholicisme mystique sans céder aux sirènes de l’Action Française, son coup de cœur pour sa collaboratrice Blanche.

J’ai souvent trouvé le texte édifiant, les personnages sans nuances, pour ou contre, s’il est contre, le personnage est un peu caricaturé. A la fin du spectacle, Bertrand Constant remercie le public d’avoir fait un vrai choix culturel en venant voir la pièce.
Votre critique endiablée
Nos visiteurs sont impatients de vous lire ! Si vous êtes l'auteur, le metteur en scène, un acteur ou un proche de l'équipe de la pièce, écrivez plutôt votre avis sur les sites de vente de billets. Ils seront ravis de le mettre en avant.
Notes détaillées (pour les plus courageux)
Texte
Jeu des acteurs
Emotions
Intérêt intellectuel
Mise en scène et décor