Le Cirque Invisible

Le Cirque Invisible
De Victoria Chaplin, Jean-Baptiste Thierrée
Avec Victoria Chaplin
  • Victoria Chaplin
  • Jean-Baptiste Thierrée
  • Théâtre du Rond-Point
  • 2bis, Avenue Franklin D. Roosevelt
  • 75008 Paris
  • Franklin D. Roosevelt (l.1, l.9)
Itinéraire
Evénement plus programmé pour le moment
Achat de Tickets

Le Cirque invisible va chercher refuge dans l’imaginaire de ceux qui croient encore que les artistes peuvent peindre un monde en couleurs. Éric Libiot – L’Express

C’est le spectacle qui fait du bien au moral et qui rend heureux ! Le Cirque Invisible s’invite au Théâtre du Rond-Point pour le plaisir des petits comme des grands ! Ils ne sont que deux sur scène et pourtant ils offrent un show à couper le souffle ! Elle, c’est la reine des fées et lui, c’est le clown aux multiples tours. Victoria Chaplin et Jean-Baptiste Thierrée proposent un spectacle haut en couleurs !

Entre costumes loufoques et chants tous plus imaginatifs les uns que les autres, ces deux comiques font voyager le public jusque dans leur Royaume, celui de l’illusion.

162

L'AVIS DE LA REDACTION : 8/10

Objet Spectaculaire Non Identifié

Il est déjà compliqué de résumer un spectacle de cirque, mais la tâche est encore plus ardue quand il s'agit d'un OVNI comme "Le Cirque Invisible". Alors commençons par dire que c'est une réussite, et que la salle quasi-pleine du Rond-Point a ri en cœur pendant 1H15, qu'il s'agisse des enfants de 5 ans, de leurs grands-parents, des jeunes filles à ma droite, ou du couple de quinquagénaires à ma gauche.

Tour à tour sur scène, Jean-Baptiste Thierrée et Victoria Chaplin (respectivement 85 et 71 ans !) nous offrent une farandole de numéros tous plus burlesques et poétiques les uns que les autres, du lapin qui sort du chapeau à la contorsion, en passant par la voltige sur un vélo et le verre qui se remplit tout seul. Lui est un clown magicien qui a l'air de ne pas savoir faire grand-chose, mais maîtrise en réalité chacun de ses tours et nous fait rire aux éclats. Elle, une circassienne fantastique d'une beauté et d'une grâce incroyable, et qui nous raconte milles histoires magiques sans aucun mots.
Le spectacle regorge de costumes, accessoires, décors, bidules et machins en tout genre qui semblent sortis de nulle part (si ce n'est de l'imagination infinie des deux artistes), et notre âme d'enfant, avide d'objets rigolos aux formes improbables, se régale. Chaque tableau est d'une beauté hypnotisante, sans que l'on sache vraiment dire pourquoi, et l'on se surprend à être pendu.e.s aux lèvres d'une Edith Piaf en carton-pâte, et fasciné.e.s par une mélodie de verres et autres saladiers.
Pendant une heure, nous redevenons des gamins émerveillés devant des costumes qui brillent, fascinés par des images qui prennent forme sous nos yeux mais dont on ne comprend même pas la création, et acceptant de se faire berner par des tours vieux comme le monde. Avoir à nouveau six ans et se laisser aller à la magie et au merveilleux, qu'est-ce que ça fait du bien !

Offrez vous donc une cure de jouvence et foncez voir ce Cirque Invisible, vous ne serez pas déçus !

Mais, pour finir, voici la vraie question que tout le monde se pose en sortant : combien de valises différentes possède Jean-Baptiste Thierrée ??
Réponse au Rond-Point jusqu'au 16 avril !

Alice Couzinou

Note rapide
7,3/10
pour 4 notes et 4 critiques
0 critique
Note de 1 à 3
0%
2 critiques
Note de 4 à 7
50%
2 critiques
Note de 8 à 10
50%
Toutes les critiques
8 avr. 2023
8/10
3
Objet Spectaculaire Non Identifié

Il est déjà compliqué de résumer un spectacle de cirque, mais la tâche est encore plus ardue quand il s'agit d'un OVNI comme "Le cirque Invisible". Alors commençons par dire que c'est une réussite, et que la salle quasi-pleine du Rond-Point a ri en cœur pendant 1H15, qu'il s'agisse des enfants de 5 ans, de leurs grands-parents, des jeunes filles à ma droite, ou du couple de quinquagénaires à ma gauche.

Tour à tour sur scène, Jean-Baptiste Thierrée et Victoria Chaplin (respectivement 85 et 71 ans !) nous offrent une farandole de numéros tous plus burlesques et poétiques les uns que les autres, du lapin qui sort du chapeau à la contorsion, en passant par la voltige sur un vélo et le verre qui se remplit tout seul. Lui est un clown magicien qui a l'air de ne pas savoir faire grand-chose, mais maîtrise en réalité chacun de ses tours et nous fait rire aux éclats. Elle, une circassienne fantastique d'une beauté et d'une grâce incroyable, et qui nous raconte milles histoires magiques sans aucun mots.
Le spectacle regorge de costumes, accessoires, décors, bidules et machins en tout genre qui semblent sortis de nulle part (si ce n'est de l'imagination infinie des deux artistes), et notre âme d'enfant, avide d'objets rigolos aux formes improbables, se régale. Chaque tableau est d'une beauté hypnotisante, sans que l'on sache vraiment dire pourquoi, et l'on se surprend à être pendu.e.s aux lèvres d'une Edith Piaf en carton-pâte, et fasciné.e.s par une mélodie de verres et autres saladiers.
Pendant une heure, nous redevenons des gamins émerveillés devant des costumes qui brillent, fascinés par des images qui prennent forme sous nos yeux mais dont on ne comprend même pas la création, et acceptant de se faire berner par des tours vieux comme le monde. Avoir à nouveau six ans et se laisser aller à la magie et au merveilleux, qu'est-ce que ça fait du bien !

Offrez vous donc une cure de jouvence et foncez voir ce Cirque Invisible, vous ne serez pas déçus !

Mais, pour finir, voici la vraie question que tout le monde se pose en sortant : combien de valises différentes possède Jean-Baptiste Thierrée ??
Réponse au Rond-Point jusqu'au 16 avril !
2 juil. 2021
7/10
4
Un sympathique clown entre en scène, quelques tours de passe-passe, un foulard se transforme en fleurs, bon il fait quelques bêtises, il balance ses accessoires vers les coulisses attention à la casse ! Sinon il est cool !

La charmante dame lui succède, et là attention ! Poésie, grâce et souplesse ! Elle transforme les meubles en animaux étranges ou réels, se transforme elle-même avec agilité, ses costumes deviennent à sa guise animal, plante.

Et puis notre clown revient avec ses valises, différentes et accordées à ses costumes, un vrai défilé de mode ! il y a “Jean-Louis” le lapin, qui le seconde avec efficacité…

Un spectacle interactif pour le plus grand bonheur des petits et des grands, “on fait ce qu’on peut” comme le lance un petit garçon. Tout le monde sourit (derrière son masque) et on ne lâche plus Victoria et Jean-Sébastien, qui nous gratifient de quelques numéros en bis.
8 mars 2020
9/10
4
Merveilleux, Enchanteur, Onirique. Poétique
Quel plaisir fabuleux, de voir ou de revoir Victoria Chaplin et son compagnon Jean Baptiste Thierrée.
Victoria voulait être clown, Jean baptiste adoré le cirque …Quelle belle rencontre.
En 1974, ils forment avec leurs deux enfants Aurélia (Belles and Spells l’an dernier) et James (La symphonie du hanneton 2004) le Cirque imaginaire puis le cirque invisible.

En leur compagnie, nous rêvons éveiller, Victoria et Jean Baptiste nous mènent dans un monde féerique, magique et fascinant. Ils nous inondent d’une grande bouffée d’oxygène, ils nous apaisent et nous émerveillent.
Jean-Baptiste Thierrée aux maintes valises et costumes invraisemblables, étonnants et drolatiques nous présente ses tours de magies plus rocambolesques les uns que les autres, capture les bulles de savon et les clochettes s’envolant dans les airs.
Un vrai poète plein de fantaisie, d’humour et de dérision.

Victoria avec élégance, agilité et grand talant se métamorphose comme. par magie sous nos yeux. Les pans de ses costumes s’envolent, se retournent, se reconstruisent et donnent naissance à des animaux imaginaires et fantastiques.
Une princesse devient dragon, une marquise cheval…

Tous deux sur d’étranges et extravagants vélocipèdes nous séduisent et nous ravissent dans un numéro d’acrobatie plein de légèreté et de poésie.

Nous allons d’enchantements en enchantement, de surprises en surprises. C’est magnifique.
23 nov. 2016
5/10
32
Plutôt qu'une note, j'en donnerai 2 : un bon 6 pour Victoria Chaplin et un petit 4 pour Jean-Baptiste Thierrée.

Ce dernier, s'il est sympathique avec ses accoutrements et accessoires drôles et poétiques, n’enchaine que des tours vus et revus (apparition de lapins ou découpage d’assistante)… quand il les réalise. Son principal running gag étant de NE PAS jongler avec 3 balles, se déplacer en monocycle... des actions déjà peu impressionnantes. Je vous épargne enfin les numéros où il dévoile le contenu de ses différentes valises qui ne servent en fait que de meubler le temps que Charlie Chaplin junior change de costume.

Mme James Thierrée sauve en effet ce spectacle avec ses numéros basés sur la construction de machines auxquelles elle donne vie de manière créative mais non sans maladresses, surement dues à un spectacle peu répété car (re)monté dans l’urgence suite à l’annulation de Noveciento.

- Spectacle vu en novembre 2016 -
Afficher le commentaire
Votre critique endiablée
Nos visiteurs sont impatients de vous lire ! Si vous êtes l'auteur, le metteur en scène, un acteur ou un proche de l'équipe de la pièce, écrivez plutôt votre avis sur les sites de vente de billets. Ils seront ravis de le mettre en avant.
Notes détaillées (pour les plus courageux)
Texte
Jeu des acteurs
Emotions
Intérêt intellectuel
Mise en scène et décor