top5 (1)

La Vraie Vie

La Vraie Vie
De Fabrice Roger-Lacan
Mis en scène par Bernard Murat
Avec Guillaume de Tonquedec
  • Guillaume de Tonquedec
  • Léa Drucker
  • Bernard Murat
  • Alka Balbir
  • Anne Benoît
  • Théâtre Édouard VII
  • 10, place Édouard VII
  • 75009 Paris
  • Opéra (l.3, l.7, l.8, RER A)
Itinéraire
Billets de 15,00 à 69,00
À l'affiche du :
5 septembre 2017 au 6 janvier 2018
Jours et horaires
Ajoutez la pièce à votre agenda en sélectionnant une date. Attention, vos espions pourraient l'apprendre !
l m m j v s d
    • HORAIRES
    • 15:30
    • 17:00
    • 21:00

Inexplicable. Florence (Léa Drucker), a annulé au dernier moment un important voyage professionnel à Lisbonne.

Pierre (Guillaume de Tonquédec), son compagnon, a lui minutieusement redécoré son séjour pour accueillir le prof qu’il admirait étant jeune.

Et qui est cette mystérieuse Soledad qui accompagne Maxime (Bernard Murat), le prof de Pierre ? Quel secret se cache derrière le silence d’Alice, la mère de Pierre que personne n’attendait ?

La vraie vie est un vaudeville contemporain où contretemps et quiproquos sont les révélateurs des névroses de cinq personnages en quête d’une vérité qui se paie leur tête.

 

Fabrice Roger-Lacan est l'auteur de la pièce très réussie La Porte à Côté (au Théâtre Edouard VII en 2014). Elle a été sacrée Mini-Molière de la comédie par AuBalcon.

Guillaume de Tonquédec est un acteur de 50 ans qui s'est fait connaître grâce à son rôle dans le succès Le Prénom. Il a joué dans la série Fais pas çi, Fais pas ça. Au théâtre, vous l'avez peut être vu dans Un Dîner d'Adieu ou plus récemment dans La Garçonnière (Théâtre de Paris).

Léa Drucker est une actrice de 45 ans. Elle a joué dans la précédente pièce de Fabrice Roger-Lacan, La Porte à côté, dans Un amour qui ne finit pas (mise en scène par Michel Fau), dans Cuisine et dépendances et dans Un air de famille (de Jean-Pierre Bacri et Agnès Jaoui), la saison passée au théâtre de la Porte Saint-Martin.

22

La critique de la rédaction : 5.5/10. Une pièce qui cherche à être profonde, une pièce qui cherche à être drôle, sans y parvenir.

Les retrouvailles entre un ancien professeur de philosophie et l'un de ses anciens élèves sont propices à des échanges pleins de références à Socrate, Nietzsche, Hegel... Dans les dialogues, quelques réflexions sur la vie et de subtils jeux de mots sont intéressants mais ils restent l'exception. L'humour n'est pas très convaincant non plus.

Hélas, le texte n'a pas grand intérêt et l'histoire patine.

Nous avons bien aimé les jeux de Guillaume de Tonquédec et de Léa Drucker malgré des personnages sans relief. Alka Balbir a un jeu bien trop excessif pour que nous y croyions. Anne Benoît apporte de l'absurdité aux différentes scènes et Bernard Murat de la bonhomie.

Seul le décor est totalement réussi dans la comédie La Vraie Vie, qui ne nous laissera pas un grand souvenir.

Note rapide
Toutes les critiques
Il y a 10 heures
8/10
2 0
Cette comédie de mœurs est un bon moment de spectacle vivant. L'histoire est intéressante et les personnages ont une véritable dimension. Les comédiens sont totalement dans leur personnage avec une belle mention à Léa Drucker. La mise en scène est classique et accompagne de manière agréable la partition des comédiens. A voir.
13 oct. 2017
5/10
27 0
C'est long comme lacune !

En fin de spectacle, j'ai réveillé mes voisins qui s'étaient endormis peu après que le duo L. Drucker/G. Tonquédec ait été rejoint sur scène par les 3 autres acteurs.
Ils avaient profité du meilleur moment !

Moi, je n'ai pas eu cette chance...

Un texte sans intérêt, certains acteurs qui surjouent rendent cette pièce fade.
12 oct. 2017
6/10
21 0
Un texte plutôt vide pour les grands comédiens.

C'est un peu du gâchis.
25 sept. 2017
2,5/10
18 1
Mr de Tonquédec surjoue ce qui rend Léa Drucker encore plus fade même si elle joue le rôle d'un psy.
Le scénario est absolument invraisemblable.

Rien n'est drôle. Aucun intérêt intellectuel même s'il y a quelques tirades pseudo philosophiques.

On constate un effort pour la mise en scène mais non soutenu par des dialogues vivants et percutants, ils passent vraiment au second plan.
19 sept. 2017
5,5/10
24 0
S’il ne fallait qu’une seule raison de voir la pièce, ce serait la performance d’Anne Benoit dont le rôle est presque muet et que j’ai regardée avec fascination pendant toute la pièce.

La vraie vie s’annonce comme un vaudeville contemporain écrit par Fabrice Roger-Lacan et mis en scène par Bernard Murat où contretemps et quiproquos sont les révélateurs des névroses en quête d’une vérité qui se paye leur tête. Je n’ai pas vraiment ressenti ça en assistant à la représentation. Un vaudeville, des quiproquos, des contretemps, j’attends du rythme, une pièce qui pétille, des rebondissements qui partent dans tous les sens.

J’ai vu une pièce plutôt amusante, qui vaut plus par le jeu des acteurs que par la force de son texte.
Guillaume de Tonquédec fait le job, il fait du Guillaume de Tonquédec en s’amusant, ça se sent, ça lui va bien. Le jeu de Léa Drucker, tout en finesse et en retenue, va parfaitement avec son personnage.

Surtout, surtout, j’ai apprécié le jeu d’Anne Benoit (que j’avais vue sur cette même scène dans Couple il y a quelques mois). Son rôle est presque muet, son jeu fait de gestes, de mines m’a impressionné, il y a eu des moments où j’ai cessé de suivre l’action pour la voir tellement elle était lumineuse. Bref je l’ai trouvée magique, je pourrais retourner voir la pièce pour ne plus regarder qu’elle.

Une pièce intéressante, à voir, vous l’avez compris, pour le jeu d’Anne Benoit.
Votre critique endiablée
Nos visiteurs sont impatients de vous lire ! Si vous êtes l'auteur, le metteur en scène, un acteur ou un proche de l'équipe de la pièce, écrivez plutôt votre avis sur les sites de vente de billets. Ils seront ravis de le mettre en avant.
Notes détaillées (pour les plus courageux)
Texte
Jeu des acteurs
Rire
Intérêt intellectuel
Mise en scène et décor