La Moustache

La Moustache
De Sacha Judaszko, Fabrice Donnio
Mis en scène par Jean-Luc Moreau
Avec Jean Benguigui
  • Jean Benguigui
  • Sacha Judaszko
  • Fabrice Donnio
  • Pauline Lefevre
  • Théâtre de la Gaîté-Montparnasse
  • 26, rue de la Gaîté
  • 75014 Paris
  • Edgard Quinet (l.6), Gaité (l.13)
Itinéraire
Billets de 18,00 à 45,00
À l'affiche du :
24 août 2018 au 23 décembre 2018
Jours et horaires
Ajoutez la pièce à votre agenda en sélectionnant une date. Attention, vos espions pourraient l'apprendre !
l m m j v s d
    • HORAIRES
    • 16:00
    • 21:00
Réservation de tickets

C'est le Jour J pour Sylvain. En ce jour crucial pour la suite de sa vie, il doit être présenté à son futur beau-père, passer un entretien pour un nouvel emploi et faire d'importants choix.

Mais alors qu'il se fait beau, un problème de courant l'empêche de terminer de se raser et le laisse avec une petite moustache… la moustache d’Hitler.

Quand l'homme le plus discret de la terre se retrouve avec la chose la plus voyante et dérangeante au milieu du visage.


Jean Benguigui est un acteur français de 74 ans. Il a notamment joué dans Le Grand Pardon, Astérix et Obélix Mission Cléopâtre et de nombreuses pièces de théâtre, dont Inconnu à cette Adresse en 2015 et plus récemment Le Chat au théâtre de l'Oeuvre.  

 

9

La critique de la rédaction : 6/10. Pas très fine cette comédie mais relativement efficace.

Un homme se métamorphose après s’être raté en se rasant la moustache.
Son futur beau-père va en faire les frais.

Le texte est un enchaînement de quiproquos. J’en ai rarement vu autant dans une pièce de théâtre. Le moment le mieux écrit est sans doute celui où l’un parle de son chômage alors que l’autre pense qu’il s’adresse à un pilote de ligne.

Les gags sont rarement très élaborés mais quelques passages sont assez drôles.

Patrick Mille, l’acteur principal joue bien, Jean Benguigui est amusant. Les seconds rôles en font un peu trop, sont moins justes, c’est dommage.

On n'en sort pas plus intelligent. C’est distrayant sans être transcendant.

Note rapide
Toutes les critiques
14 sept. 2018
2,5/10
4 0
Quel dommage de redémarrer la saison là-dessus.

Que dire... une avalanche de quiproquos vont créer des situations farfelues autour des aprioris que nous avons tous. Ça c'est la mécanique.
Sur le papier pourquoi pas, mais là, non vraiment c'est pas possible.

C'est grossier, vulgaire, mal joué (la mignonnette Lefevre est très jolie mais zut, comédien est un métier), attendu, télescopé, prévisible, ringard, bruyant, gesticulant, en un mot tout à fait désagréable.

Bien sûr qu'il y a des rires. Dites pipi caca sur scène ça fera toujours rire. Mais pourquoi Mille cautionne ça, je me pose encore la question.
13 sept. 2018
5/10
6 0
Une petite pièce efficace. Ça ressemble plus à du café-théâtre qu'à du théâtre.

Quelques gags drôles mais ça tourne vite en rond. Néanmoins j'ai ri quelque fois. Un peu de mal à comprendre qu'un acteur comme Patrick Mille, que je trouve si fin, joue ce type de pièce.

Rien de honteux dans ce spectacle mais si la comédie est un art, disons que là nous sommes dans le discount du rire. Ce n'est ni rasant, ni barbant mais un peu lourd. Je dois avouer que la salle réagissait plutôt bien et très remplie. Je ne dois pas être le type de fille pour ce genre de pièce... il en faut pour tous les goûts, ce n'est pas le mien.
25 août 2018
8,5/10
2 0
Un démarrage en douceur puis une avalanche de situations cocasses qui font rire et qui dérouillent les zygomatiques. On rit et on aimerait même que les situations de quiproquo aillent encore plus en profondeur, plus loin.

Un très bon moment que le rodage du spectacle devrait affiner et rendre encore plus efficace.
Votre critique endiablée
Nos visiteurs sont impatients de vous lire ! Si vous êtes l'auteur, le metteur en scène, un acteur ou un proche de l'équipe de la pièce, écrivez plutôt votre avis sur les sites de vente de billets. Ils seront ravis de le mettre en avant.
Notes détaillées (pour les plus courageux)
Texte
Jeu des acteurs
Rire
Intérêt intellectuel
Mise en scène et décor