C'était quand la dernière fois ?

C'était quand la dernière fois ?
De Emmanuel Robert-Espalieu
Mis en scène par Johanna Boyé
Avec Virginie Hocq
  • Virginie Hocq
  • Zinedine Soualem
  • Théâtre Tristan-Bernard
  • 64, rue du Rocher
  • 75008 Paris
  • St-Lazare (l.3, l.9, l.12, l.13, l.14, RER E, Trans J et L)
Itinéraire
Billets de 20,00 à 45,00
Evénement plus programmé pour le moment
Réservation de tickets

La dernière fois... Rien de mieux pour se débarrasser d'un souci que de le régler une bonne fois pour toute.

Un soir qui paraissait un soir comme tous ceux de sa petite vie bien ordonnée, une femme va commettre le pire. Elle va faire l'indicible et inavouable acte d'empoisonner son mari.

 

Une comédie pleine de rebondissements. Virginie Hocq et Zinedine Soualem forment un couple diabolique.

 

Virginie Hocq est une humoriste dont le dernier spectacle s'appelait Sur le Fil.

Zinedine Soualem est connu pour avoir souvent des rôles dans les films de Cédric Klapisch.

 

191

La critique de la rédaction : 4/10. Vraiment lourde cette comédie.

Dès la première scène, la femme avoue à son mari qu’elle l’a empoisonné. S’ensuit une longue série de dialogues avec des blagues sur le fait qu’il va bientôt mourir. Ce n’est pas drôle, c’est très répétitif.

Comme l’histoire n’est pas crédible pour un sou, nous n’attendons pas spécialement la suite. D’ailleurs il n’y a pas vraiment de rebondissements.

Les deux acteurs en font beaucoup. Cela ne permet pas de compenser ce texte sans intérêt.

Le décor et la mise en scène sont sympathiques.

Vous pouvez trouver mieux comme comédie.

Note rapide
6,5/10
11 pour 11 notes et 9 critiques
0 critique
Note de 1 à 3
0%
6 critiques
Note de 4 à 7
73%
3 critiques
Note de 8 à 10
27%
Toutes les critiques
29 mars 2018
7/10
60 0
« S’empoisonner la vie ». Voilà une expression que chacun aime employer dès que le quotidien le confronte à ses petits ou grands tracas. En général, cette locution est plutôt tournée vers soi, mais elle peut tout aussi bien s’appliquer à un couple. D’ailleurs, Sacha Guitry ne disait-il pas que le mariage c’est résoudre à deux des problèmes qu’on n’aurait pas eus tout seul ? Il semble, en ce qui concerne la pièce qui nous occupe, que Madame ait pris au pied de la lettre tant la formule de départ que celle du maître. En effet, Monsieur étant la source de ses maux, Madame supprime Monsieur. Circulez, y a rien à voir !

Enfin, si au contraire, il y a quelque chose à voir : les dernières poignées de minutes du malheureux, puisque Madame lui a annoncé, et au spectateur aussi par la même occasion, qu’il va mourir. Bien que l’humour soit très noir, la pièce ne prend pas des allures de veillée funèbre. Pour preuve, on rit. Le ton sombre des répliques tranche avec les couleurs vives du décor, qui sans être révolutionnaire est plutôt beau. Tout n’est pas drôle, certaines plaisanteries peuvent paraître convenues, mais globalement on s’amuse à regarder ce couple. Bravo pour la fin, qui grâce à une habile pirouette la rend originale et surprenante.

Le jeu des comédiens est pour beaucoup dans cette réussite. La pièce fait des mimiques, des changements de ton, des expressions orales ou corporelles un moteur de son humour. Elle ne pouvait, par conséquent, pas mieux être servie que par Virginie Hocq et Zinedine Soualem. Ces rôles, très physiques, leur conviennent parfaitement. Et en plus, eux aussi paraissent s’amuser. Une complicité qui n’est pas feinte (en témoigne le début de fou rire qui s’est déclenché entre eux sur scène lors de la représentation). Ils courent, hurlent, dansent, chantent, bougent, escaladent le décor ... Ils ne sont que deux et pourtant le spectateur a l’impression d’avoir face à lui une troupe.

Un résultat à mettre au crédit d’une mise en scène millimétrée, aussi précise qu’une horloge suisse.

« C’était quand la dernière fois » est un Boulevard qui vous fera passer une soirée drôlement machiavélique, émouvante de cynisme et à mourir … de rire.
17 mars 2018
7/10
89 0
Mais quelle belle idée de départ que voilà !
On a un problème, on l'élimine. Comme la poussière ou les taches sur la table.

Mise en scène au top. Les détails des décors et des accessoires.
Les idées des costumes identiques mais différents.
Les chorégraphies morbides de bastons tellement drôles.

Les comédiens qui ne vont tellement pas ensemble et du coup c'est ça qui fonctionne.
ILs sont épatants chacun dans son registre.
C'est LE couple de l'année. Même s'ils finissent par s'entretuer.
Mais que Virginie Hocq est drôle !! On le savait, mais elle l'est encore plus avec un partenaire.
Ils jouent chacun de l'autre.

Le texte et la direction d'acteurs sont incisifs, drôles, millimétrés.
Pas d'incohérence. Au final tout ça parait tout à fait normal et cohérent.

On rit. Vraiment.
26 févr. 2018
6,5/10
53 0
Madame (Virginie Hocq) annonce avec le sourire à Monsieur (Zinedine Soualem) lors d'un diner dans leur cuisine qu'elle vient de l'empoisonner... C'est sur que ça ne parait pas très crédible comme situation de départ et la suite des évènements ne le sera pas non plus mais on peut faire feu de tout bois si le résultat est drôle. En l'occurrence, on va rire pendant cette pièce donc tout va bien !

On rit certes, mais le début est un peu long à se lancer. Il manquait quelque chose à mon sens pour que la salle se mette à rire. Et puis d'un coup nous nous sommes mis à rire franchement. Il faut dire que ne serait ce que le contraste physique du couple entre la grande Virginie et le fin Zinedine, on a déjà envie de sourire. Les deux comédiens s'en donnent à coeur joie en se balançant des horreurs avec le sourire. Ils sont parfaits.

La mise en scène de Johanna Boyé est précise, les déplacements sont millimétrés. La comédie de boulevard remplit son rôle de nous détendre et nous faire penser à autre chose.
25 févr. 2018
8/10
42 0
L’idée de départ n’est pas brillante de réalisme, et l’auteur n’a pas non plus fait le choix d’un humour totalement absurde.

Malgré cet entre deux, quelques moments savoureux, et surtout un rythme soutenu, et une belle prestation d’acteurs (mention spéciale à Virginie HOCQ et à ses talents de clown) qui ne nous laissent pas une seconde de répit. Le tout nous situe nettement au-dessus des pièces de boulevard au sujet éculé.
19 févr. 2018
7,5/10
53 0
Une idée originale avec deux bons acteurs et surtout Virginie Hocq qui donne beaucoup de dynanisme à cette pièce.

Beaucoup de moments très drôles. Vraiment un excellent moment.
Votre critique endiablée
Nos visiteurs sont impatients de vous lire ! Si vous êtes l'auteur, le metteur en scène, un acteur ou un proche de l'équipe de la pièce, écrivez plutôt votre avis sur les sites de vente de billets. Ils seront ravis de le mettre en avant.
Notes détaillées (pour les plus courageux)
Texte
Jeu des acteurs
Rire
Intérêt intellectuel
Mise en scène et décor