Soie

Soie
  • Lucernaire
  • 53, rue Notre-Dame-des-Champs
  • 75006 Paris
  • Notre-Dame-des-Champs (l.12)
Itinéraire
Billets à 17,00
À l'affiche du :
13 octobre 2021 au 28 novembre 2021
Jours et horaires
Ajoutez la pièce à votre agenda en sélectionnant une date. Attention, vos espions pourraient l'apprendre !
l m m j v s d
    • HORAIRES
    • 15:30
    • 19:00
Achat de Tickets

L'invitation au voyage et à l’amour traversée par des fulgurances érotiques, par l’auteur de « Novecento.

Vers 1860, Hervé Joncour entreprend quatre voyages au Japon, pour acheter des œufs de vers à soie. Dans ce pays dangereux et lointain, il va tomber follement amoureux d’une belle inconnue et cette rencontre va bouleverser sa vie.

Désir, passion, velours d’une voix, sacralisation d’un tissu magnifique sont autant de fils impalpables qui tissent cette histoire dans laquelle s’entrelacent trois beaux portraits de femme : l’inconnue fantasmée à l’autre bout du monde, l’épouse aimante et fidèle et une tenancière de bordel. Soie parle d’amours impossibles, de sensualité, d’obsession et « du bonheur que l’on fuit de peur qu’il ne se sauve… »

Note rapide
0 critique
Note de 1 à 3
0%
0 critique
Note de 4 à 7
0%
5 critiques
Note de 8 à 10
100%
Toutes les critiques
Il y a 21 heures
8/10
2
Une histoire d'amour, mais pas seulement ...

Soie nous parle aussi de désirs, de souffrance, de fidélité envolée. De voyage intérieur aussi.

C'est un texte très fin, très poétique, où les choses gardent une partie de leur mystère.

William Mesguish l'a travaillé comme de la dentelle.
Sylvie Dorliat, magnifiquement éclairée et mise en scène, nous l'offre avec beaucoup d'émotions et une grande générosité.

Le décor, merveilleux, exprime toute la grâce, toute la beauté de cette histoire.

Un vrai moment de finesse pour échapper à un monde de brutes !
30 oct. 2021
9/10
1
Un spectacle magique, à la fois sensuel et doux, envoûtant et subtil, sérieux et humoristique, exotique et terrien, luxueux et dépouillé, noir et coloré.
Afficher le commentaire
9/10
1
... Un moment de théâtre tout en beauté soyeuse et tendre dans lequel il est bon de se laisser prendre et surprendre. Instant de doux bonheur assuré, ne le manquez pas...
19 oct. 2021
8,5/10
1
Poétique, Emouvant, Sensuel

Dans l’intimité de la petite salle du ‘Paradis’ au lucernaire, Sylvie Dorliat avec grand talent nous convie à un merveilleux voyage poétique, sensuel et captivant. Dès les premiers instants, Sylvie Dorliat nous ensorcelle, de par la justesse et la profondeur modulée de sa voix, sa délicatesse, ses mots nous vont droit au cœur. On n’ose à peine respirer, nous sommes hypnotisés. Quelle merveilleuse conteuse !

Sylvie Dorliat nous conte l’histoire d’Hervé Joncour.
Dans les 1860 Hervé Joncour part acheter des vers à soie au Japon pour sauver les élevages contaminés par une épidémies des Monts du Vivarais.
Un récit de longs voyages, de beauté, d’enchantements, d’amour impossible, de fidélité, de tendresse. Une merveilleuse histoire d’amour qui ne peut que vous bouleverser.

La mise en scène et le jeu de lumière de William Mesguich nous plongent dans un univers onirique et aérien, la douceur de la soie nous frôle, le temps s’arrête baignée de poésie, de fils de soie et d’oiseaux….

La création sonore de David Van Tongerloo et la création Visuelle de Karine Zibaut amplifient notre émotion et nous ravient.

C’est magique.
18 oct. 2021
9/10
9
Aller au Lucernaire, et s’accorder une belle heure à « soie ».

La soie.
La caresse d’un tissu si léger qu’on pense ne rien tenir dans la main…
la sensualité d’une étoffe qui effleure la peau imperceptiblement…
Le chatoiement des couleurs mordorées, propice à tous les désirs et tous les fantasmes.

La soie.
Un luxe nécessitant au XIXème siècle de longs et souvent périlleux voyages pour en obtenir la matière première, des périples commerciaux destinés à rapporter en Europe les œufs des vers à soie.

C’est son métier, à Hervé Joncour, le personnage principal du roman d’Alessandro Baricco, que de parcourir les contrées extrême-orientales afin d’acheter puis de revendre une fois revenu dans le midi de la France les précieux œufs.

L’auteur italien publie cet ouvrage en 1994, dans lequel il va nous présenter ce commerçant international qui va vivre une histoire d’amour peu commune au cours de ses périples commerciaux au Japon.


Des voyages initiatiques, une quête mélancolique d’un amour fantasmé et la recherche d’un sens à sa vie.

Sylvie Dorliat, dont j’avais beaucoup apprécié le dernier spectacle, «La petite fille de M. Linh », ici-même au Lucernaire, a eu la bonne idée de porter ce roman sur les planches, et de nous dire la belle langue musicale de l’auteur.

Si le personnage principal est bien un homme, trois femmes vont occuper les esprits en permanence.

Hélène, l’épouse de Joncour, qui l’attend à Villedieu une bonne partie de l’année.

Une jeune et troublante japonaise, probablement la maîtresse de Hara Kei, seigneur de guerre japonais.


Et puis Madame Blanche, une tenancière de bordel nîmois, grâce à qui nous comprendrons le fin mot de l’histoire.

Mademoiselle Dorliat, seule en scène, nous dit de sa voix un peu grave ce récit délicat, prenant différents voix et différents accents afin de faire parler tous les personnages du roman. (Baldabiou et le maire de Villedieu sont épatants…)
Elle nous envoûte à dérouler son discours, ne nous lâchant jamais durant tout le spectacle.

William Mesguich, à la mise en scène, contribue à mettre en exergue la sensualité du propos, avec notamment une vraie réussite en matière de création-lumières.


Les doux éclairages, les ambiances tamisées, les contre-jours délicats, les teintes ocres, orangées nous transportent dans l’onirisme du récit.

Il est parvenu à matérialiser les trois femmes évoquées plus haut en les suggérant très joliment, derrière des rideaux de fils noirs.

Et puis, il y aura la scène finale, très subtilement mise en images.
Les idéogrammes japonais seront magnifiés par la sensualité de la peau.
Et non, vous n’en saurez pas plus.

Voici une entreprise artistique comme je les aime.
Cette adaptation pour la scène très réussie de ce beau roman constitue un bien beau moment de théâtre, où tous les parti-pris dramaturgiques fonctionnent à la perfection.

Venez donc vous aussi vous envelopper dans cette belle soierie théâtrale.
Afficher le commentaire
Votre critique endiablée
Nos visiteurs sont impatients de vous lire ! Si vous êtes l'auteur, le metteur en scène, un acteur ou un proche de l'équipe de la pièce, écrivez plutôt votre avis sur les sites de vente de billets. Ils seront ravis de le mettre en avant.
Notes détaillées (pour les plus courageux)
Texte
Jeu des acteurs
Emotions
Intérêt intellectuel
Mise en scène et décor