top5 (1)

Radieuse Vermine

Radieuse Vermine
De Philip Ridley
Avec Joséphine Berry
  • Joséphine Berry
  • Floriane Andersen
  • Louis Bernard
  • Théâtre du Petit Montparnasse
  • 31, rue de la Gaîté
  • 75014 Paris
  • Edgard Quinet (l.6), Gaité (l.13)
Itinéraire
Billets de 18,00 à 32,00
À l'affiche du :
19 septembre 2018 au 31 décembre 2018
Jours et horaires
Ajoutez la pièce à votre agenda en sélectionnant une date. Attention, vos espions pourraient l'apprendre !
l m m j v s d
    • HORAIRES
    • 16:00
    • 17:15
    • 19:00

Fleur et Olive aimeraient vous parler de leur maison de rêve. Ils vont vous avouer les choses qu’ils ont dû mettre en œuvre pour l’obtenir. 

Vous serez sûrement très choqués.

S’ils ont fait tout ça, c’est uniquement pour le bonheur de leur enfant.

Enjouée, provocante, vicieusement acérée, Radieuse Vermine nous invite à méditer sur notre soif du matériel, et ce que nous serions capable de faire afin de l’assouvir.

 

Cette pièce est écrite par Philip Ridley, un auteur et réalisateur britannique de 53 ans. 

 

Note rapide
Toutes les critiques
12 nov. 2018
8/10
1 0
C’est un véritable exploit que de faire rire à partir d’une histoire aussi cruelle et sordide. Et c’est pourtant ce qu’a réussi à faire l’auteur Britannique Philip Ridley adapté en français par Louis Bernard qui interprète brillamment le bouillonnant Olivier.

Jusqu’où pourrions-nous aller pour accéder au paradis matériel afin d’avoir une maison de rêve ? C’est ce que va nous faire découvrir Fleur, l’excellente et époustouflante Joséphine Berry, et son mari. Le décor blanc attise l’imagination des spectateurs grâce à un subtil jeu d’acteurs. On glisse progressivement du rêve à l’horreur où ce charmant jeune couple devient monstrueux dans la gaité et la bonne humeur. Cette cynique satire sociale grisante se termine en véritable feu d’artifice dans une explosion de multiples personnages qui se fragmentent et s’entrechoquent dans une performance délirante, comique et sportive d’acteurs à l’énergie débordante.

C’est loufoque, étonnant, déroutant, surprenant mais attention le rire peut cacher le pire. Et comme disent les djeuns cette pièce est «grave mortel» !
9,5/10
2 0
Alors ?
Ils sont beaux, magnifiques, parfaits, ont le sourire bright et une maison de rêve. Un tel couple ne peut qu'être sorti directement d'une publicité. Dans sa petite robe patineuse jaune, Fleur présente son fils : Benjamin. Son mari, Olive, a les cheveux gominés et de belles chaussettes.

À l'évidence, ils ne sont pas des pèquenauds. Tout est très propre sur eux, normal car "la propreté est l'image de la netteté de l'âme". Oui, sauf que... Suite à la proposition d'un agent immobilier aux mille et une perles de culture - la fameuse maison de rêve - le petit couple va perdre la boule. Sous prétexte de vouloir revaloriser une zone urbaine, tous les coups semblent permis. Et le pire, c'est qu'on pourrait presque les pardonner. Faire briller sa maison, à tout prix, pour faire briller le quartier : n'est-ce pas une mission altruiste ?
La scène est dépourvue d'éléments, seule une boite aux lettres est encastrée dans le mur du fond. Les néons aseptisent et rendent impersonnel le lieu. Mais la très grande énergie des comédiens comble le vide. Ils sont vifs et expressifs, presque fatigants surtout dans une scène absolument folle de fête d'anniversaire. D'ailleurs, il est difficile de ne pas trouver une touche de ressemblance chez Louis Bernard avec Matt Damon dans "Downsizing" (pour le côté courir à sa perte) et "Bienvenue à Suburbicon" pour les petites lunettes. Les comédiens sont impressionnants.

Une pièce clairement électrisante.
4 nov. 2018
0,5/10
1 0
Décevante, très décevante.

Pas d'intrigue, pièce ni cynique, ni drôle, ni burlesque. Quant à faire réfléchir sur le matérialisme...

Nous n'étions pas les seuls déçus dans la salle. Etonnant ?! Les critiques sont tellement élogieuses sur les sites que nous avons eu l'impression d'avoir été piégés. Nos propos sont à la hauteur de notre déception.
17 oct. 2018
8/10
8 0
J’ai adoré cette pièce acide, cynique. Pas de décors mais une mise en scène sobre avec des acteurs doués.
Je la recommande c’est une belle découverte.
13 oct. 2018
6,5/10
9 0
Un décor tout blanc, et des protagonistes qui entament leur récit en cassant le quatrième mur, voilà une entrée en la matière atypique ! Il n'en faut pas moins pour se laisser happer dans cet univers sombre, où l'humour noir règne en maître.

Imaginez plutôt : notre petit couple, pour rénover sa maison de rêves, se voit en plus offrir le moyen d'obtenir une pièce à vivre sortie tout droit des pages d'Elle Déco, ou la cuisine magnifique qu'ils n'auraient jamais pu s'offrir aux Galeries Lafayette. Ils sont prêts à tout... Pas vous ?

Un conte, donc, une satyre de la société de consommation qui veut toujours plus, plus beau, plus cher, plus clinquant. Qui se lasse au bout de quelques jours, parce que la mode a changé, parce que les voisins ont mieux, par ennui ou par jeu. C'est embêtant, parce qu'en dehors de cette addiction, on l'aime bien, ce petit couple ! Lui (Louis Bernard) avec sa dégaine de premier de la classe prêt à tout pour la combler, elle (Joséphine Berry), ravissante et pétillante.

Tout repose sur le jeu des comédiens, qui ne ménagent par leur peine, notamment à l'approche de l'épilogue où ils interprètent tour à tour Fleur, Olive et tous leurs voisins à l'occasion d'un fête.
Le duo principal déborde d'énergie et l'insuffle à la pièce. J'ai été moins convaincue par la troisième interprète, non pas pour son talent, mais pour son intervention sous les traits d'un vagabond dans la pièce, qui bascule dans le "trop absurde" à ce moment.
Votre critique endiablée
Nos visiteurs sont impatients de vous lire ! Si vous êtes l'auteur, le metteur en scène, un acteur ou un proche de l'équipe de la pièce, écrivez plutôt votre avis sur les sites de vente de billets. Ils seront ravis de le mettre en avant.
Notes détaillées (pour les plus courageux)
Texte
Jeu des acteurs
Rire
Intérêt intellectuel
Mise en scène et décor