Critiques pour l'événement Radieuse Vermine
21 déc. 2018
8/10
3 0
Comédie satyrique très bien menée.
Le décor est minimaliste mais le jeu des acteurs est tel que c'est très bien comme ça.
J'ai beaucoup apprécié la façon dont les protagonistes s'adressent au public et la scène avec des personnages multiples est hilarante.
Les acteurs donnent beaucoup.
12 nov. 2018
8/10
4 0
C’est un véritable exploit que de faire rire à partir d’une histoire aussi cruelle et sordide. Et c’est pourtant ce qu’a réussi à faire l’auteur Britannique Philip Ridley adapté en français par Louis Bernard qui interprète brillamment le bouillonnant Olivier.

Jusqu’où pourrions-nous aller pour accéder au paradis matériel afin d’avoir une maison de rêve ? C’est ce que va nous faire découvrir Fleur, l’excellente et époustouflante Joséphine Berry, et son mari. Le décor blanc attise l’imagination des spectateurs grâce à un subtil jeu d’acteurs. On glisse progressivement du rêve à l’horreur où ce charmant jeune couple devient monstrueux dans la gaité et la bonne humeur. Cette cynique satire sociale grisante se termine en véritable feu d’artifice dans une explosion de multiples personnages qui se fragmentent et s’entrechoquent dans une performance délirante, comique et sportive d’acteurs à l’énergie débordante.

C’est loufoque, étonnant, déroutant, surprenant mais attention le rire peut cacher le pire. Et comme disent les djeuns cette pièce est «grave mortel» !
9,5/10
4 0
Alors ?
Ils sont beaux, magnifiques, parfaits, ont le sourire bright et une maison de rêve. Un tel couple ne peut qu'être sorti directement d'une publicité. Dans sa petite robe patineuse jaune, Fleur présente son fils : Benjamin. Son mari, Olive, a les cheveux gominés et de belles chaussettes.

À l'évidence, ils ne sont pas des pèquenauds. Tout est très propre sur eux, normal car "la propreté est l'image de la netteté de l'âme". Oui, sauf que... Suite à la proposition d'un agent immobilier aux mille et une perles de culture - la fameuse maison de rêve - le petit couple va perdre la boule. Sous prétexte de vouloir revaloriser une zone urbaine, tous les coups semblent permis. Et le pire, c'est qu'on pourrait presque les pardonner. Faire briller sa maison, à tout prix, pour faire briller le quartier : n'est-ce pas une mission altruiste ?
La scène est dépourvue d'éléments, seule une boite aux lettres est encastrée dans le mur du fond. Les néons aseptisent et rendent impersonnel le lieu. Mais la très grande énergie des comédiens comble le vide. Ils sont vifs et expressifs, presque fatigants surtout dans une scène absolument folle de fête d'anniversaire. D'ailleurs, il est difficile de ne pas trouver une touche de ressemblance chez Louis Bernard avec Matt Damon dans "Downsizing" (pour le côté courir à sa perte) et "Bienvenue à Suburbicon" pour les petites lunettes. Les comédiens sont impressionnants.

Une pièce clairement électrisante.
17 oct. 2018
8/10
21 0
J’ai adoré cette pièce acide, cynique. Pas de décors mais une mise en scène sobre avec des acteurs doués.
Je la recommande c’est une belle découverte.
8 oct. 2018
8/10
32 0
Ah elle est belle la vermine !

La pièce de l'anglais Philip Ridley créé en 2015 a traversé la Manche et s'est installée au théâtre du Petit Montparnasse. Le titre s'explique dès que l'histoire se met en place : Olive et Fleur sont ils prêts à tout pour avoir le confort pour leur futur enfant ? pour celà, vont ils se transformer en traders cyniques et/ou en serial killers et/ou en extraterrestres sans pitié (rayez les mentions inutiles) ? Vous le saurez en y allant car c'est la clé de cette pièce à l'humour noir et cynique.

Une pièce donc où l'humour anglais est mis en valeur avec une belle adaptation de Louis Bernard, il ne faut pas rater ça ! De l'humour qui grince et du cynisme à gogo ! Le procédé utilisé pour nous embarquer dans l'histoire ets efficace : le couple commence par s'adresser au public et nous entraine irrémédiablement dans leur délire qui peut dérouter le spectateur au début mais on se laisse attraper par la folie ambiante.

Dans un décor vide et tout blanc, sans accessoires, la mise en scène épurée de David Mercatalile sert de révélateur à un trio de comédiens fabuleux : Joséphine Berry, Louis Bernard et Floriane Andersen. Ils assurent un jeu très subtil et nuancé. Et puis il y a cette scène de fête presque à la fin qui tient de la performance physique et prouve que leur talent est énorme ! Les trois sont à suivre !

Une sortie qui fait du bien !
Afficher les 2 commentaires