top5 (1)

Hard

Hard
De Cathy Vernet
Mis en scène par Nicolas Briançon
Avec François Vincentelli
  • François Vincentelli
  • Stéphan Wojtowicz
  • Claire Borotra
  • Nicole Croisille
  • Charlie Dupont
  • Théâtre de la Renaissance
  • 20, boulevard Saint-Martin
  • 75010 Paris
  • Strasbourg-Saint-Denis (l.4, l.8, l.9)
Itinéraire
Billets de 17,00 à 50,00
Evénement plus programmé pour le moment

A 40 ans, bien trop tôt, Sophie devient brutalement veuve.

Mère au foyer, elle se rend compte le jour de l’enterrement de son mari, qu’en fait, il ne dirigeait pas comme il le prétendait une entreprise de transport. Il était à la tête d'une industrie de film pornographique appelée, quel bon goût, Sophix !

Sophie découvre dans le même temps, qu’elle hérite de la société, et qu’elle va devoir la diriger à son tour puisque c’est sa seule source de revenu…

Et l'entreprise est en chute libre, il faut la redresser !

Sophie va donc devoir, entre répulsion et attraction, apprendre à connaître ce milieu et ses employés, assurer le suivi des tournages et trouver des idées de diversification. Se croyant épaulée par sa meilleure amie dans cette nouvelle vie, Sophie va vite déchanter et se rendre compte de ses multiples trahisons… Et tomber de l’armoire en apprenant les mœurs de sa belle-mère.

  

Hard est une série télé de 2008 écrite par Cathy Vernet. Une partie des acteurs de la pièce de théâtre Hard ont également joué dans la série (François Vincentelli, Charlie Dupont...)

Nicolas Briançon met en scène Hard. Il avait gagné le Molière de la mise en scène pour Voyages avec ma Tante en 2015.

664

La critique de la rédaction : 7.5/10. Marrante, complètement déjantée cette comédie au Théâtre de la Renaissance !

Une pièce sur l'industrie du porno, le thème est assez inédit sur les planches. La transposition et la condensation des épisodes de la série TV est réussie, bien faite, car on aurait pu croire que le texte a été pensé pour être mis en scène.

Le jeu des acteurs est bon. Ils ne se prennent pas au sérieux et jouent de manière décalée.

Alors certes, l'humour n'est pas d'une grande subtilité mais nous pouvions nous y attendre étant donné le sujet. Il ne tombe pas non plus dans l'excès inverse car il n'est ni trop gras ni trop vulgaire.

Les costumes, accessoires, décors contribuent beaucoup au plaisir !

Très distrayant.

Note rapide
Toutes les critiques
5 janv. 2019
0,5/10
41 1
NUL, NAVRANT, une torture.
Mais qu'allaient-ils donc faire dans cette galère ? J’ai peine à croire que la série est eu du succès puisqu’elle serait l’exact reflet de cette pièce. Comment des acteurs peuvent-ils se compromettre de la sorte à tenter de jouer un texte indigent, pas drôle et sans éclat (de rires).
Bref, fuyez.
25 déc. 2018
8,5/10
92 0
Le vaporisateur à moustaches...
La toupie à toupet, La torpille nippone, Tintin dans le milou, Le lave glace à pédale, La visite au cyclope, Les poires au sirop ...
Ces positions fort imagées du Kamasutra San Antonien auraient bien eu leur place dans cette comédie ré jouissive !
Au vu du résultat, on se dit qu'ils ont vraiment dû se marrer aux répétitions.

Comme quoi ma grand mère avait raison : il n'y a pas de sot métier !
19 déc. 2018
7/10
63 0
Une pièce sur le monde du porno, c'est assez rare.

Ici, c'est plutôt réussi. On rit beaucoup, les acteurs sont très bons (mention spéciale à Charlie Dupont), le rythme est soutenu du début à la fin...

On passe donc un bon moment !
13 déc. 2018
1/10
60 0
Nous sommes parties au bout de 30 mn ... Le théâtre potache, lourd sans finesse ...
Le sujet était pourtant une bonne base mais insupportable de lourdeur.
9 déc. 2018
2/10
70 0
Vu la pièce tirée de la série à succès de Canal + . J'ai été attiré par le thème qui pouvait si il avait été bien exploité, être très drôle puisqu'il s'agit d'une femme ultra catho qui hérite, à la mort de son mari, d'une entreprise qui fabrique des pornos.
J'adore Claire Borotra qui pour moi est d'une classe folle et je me demandais comment elle pourrait s'intégrer dans ce genre de scénario.
Avec un tel sujet, il eût fallu faire des dialogues tout en subtilité pour contre-balancer le thème.
Or nous assistons à des dialogues vulgaires à l'humour ultra daté, des jeux d'acteurs très moyen excepté Claire Borotra, et un scénario dont on devine à l'avance chaque rebondissement si toutefois il y en a.
J'ai été consterné par cette pièce ou je n'ai ri qu'une seule fois ... et encore... ou si la troupe se donne à fond elle est obligée de tomber à côté tant le metteur en scène leur a donné des indications de jouer la fausse vulgarité.
Le texte est indigent ou l'auteur essaye de placer des jeux mots foireux et vulgaires ou l'on cité le mot "bite" environ 30 fois.
Je suis loin d'être un père la pudeur mais là on tombe vraiment dans ce qu'il y a de plus glauque.
À éviter sauf pour Claire Borotra.
Votre critique endiablée
Nos visiteurs sont impatients de vous lire ! Si vous êtes l'auteur, le metteur en scène, un acteur ou un proche de l'équipe de la pièce, écrivez plutôt votre avis sur les sites de vente de billets. Ils seront ravis de le mettre en avant.
Notes détaillées (pour les plus courageux)
Texte
Jeu des acteurs
Rire
Intérêt intellectuel
Mise en scène et décor