• Classique
  • Théâtre de la Contrescarpe
  • Paris 5ème

Anna Karénine

Anna Karénine
De Léon Tolstoï
  • Théâtre de la Contrescarpe
  • 5, rue Blainville
  • 75005 Paris
  • Place Monge (l.7)
Itinéraire
Billets de 13,00 à 19,00
À l'affiche du :
21 octobre 2018 au 6 janvier 2019
Jours et horaires
Ajoutez la pièce à votre agenda en sélectionnant une date. Attention, vos espions pourraient l'apprendre !
l m m j v s d
    • HORAIRES
    • 19:30
    • 20:30
Réservation de tickets

Jusqu'où iriez-vous par amour ?

Anna Karénine, issue de la bonne société et mariée à un haut fonctionnaire, trompe son mari.

Femme sincère en quête d'absolu, elle sacrifie tout à sa liaison : sa vie de femme, sa vie d’épouse, sa vie de mère et sa réputation.

Ce courant la porte inévitablement vers la mort.

Une libre adaptation théâtrale du chef-d'œuvre de la littérature qui met en évidence les répercussions des jugements de la société sur la vie intérieure de l’âme.

 

Note rapide
6,5/10
pour 4 notes et 4 critiques
0 critique
Note de 1 à 3
0%
4 critiques
Note de 4 à 7
100%
0 critique
Note de 8 à 10
0%
Toutes les critiques
12 nov. 2018
7/10
3 0
Il faut prévenir le puriste, celui passionné par l’œuvre de Léon Tolstoï. Cette Anna Karénine est une libre adaptation du roman.

Notre jeune écervelée ne tombe pas sous le charme du Comte Vronsky mais de Varinka, une femme passionnée, libre, au tempérament de feu qui ne rend de compte à aucun homme. C’est Alexi, le mari d’Anna qui les mettra en relation. Très vite un lien va se créer entre elles. Nous allons assister à une magnifique scène érotico-sensuelle entre Lise Laffont et Maroussia Henrich. C’est le moment de rupture car le secret va être découvert par un mari jaloux. Anna devra choisir entre son cœur et sa raison. Son cœur l’emportera mais sa raison va l’abandonner petit à petit. La folie va la gagner et la perdre.

Le choix qu’Anna aime une femme au lieu d’un homme ne change pas le message critique derrière. La société et les biens pensants jugent ceux qui ne choisissent pas le chemin dit classique. Alors ils sont persécutés, rejetés et parfois humiliés. Un texte qui raisonne toujours autant malheureusement à notre époque. Les quatre talentueux comédiens donnent fougue passion à cette histoire.

Maroussia Henrich interprète avec douceur et sensibilité cette femme libre qui sait aimer avec sincérité et raison. Son costume de saltimbanque lui un donne un mélange entre rebelle et force. Une tenue qui lui va à merveille. Lise Laffont, elle campe Anna, cette innocente enfant qui découvre le sexe le jour de son mariage. « Un viol légal ». Elle découvre la vie dans sa complexité et son injustice. Son personnage qui semble si épanoui à la première scène sombre dans la folie. Elle tient une magnifique scène de fin où elle perd pied et se rend compte de la situation. Son regard se porte au loin derrière le public et la justesse du ton montre sa fragilité. Les hommes ne sont pas restes. Samuel Debure tient avec cruauté son rôle d’homme, égocentrique et cruel. Le visage blanchit, tenu noir, il incarne l’élégance et l’autorité. On ne doute jamais qu’il est cet Alexi. Pour lui tenir compagnie, l’énigmatique David Olivier Fischer, caché sous un masque. Même si l’on ne le voit jamais son visage, il s’impose là de façon charismatique. Sa voix un peu pincé, se veut juge et parti. Les costumes de Claire Avias sont vraiment très bien pensé. C’est un mélange subtil de plusieurs matières et style qui donne un côté intemporel. Tout comme la mise en scène, avec des décors qui font ancien qui se couple avec des cubes de rangement en plastique et des tubes lumineux au plafond qui changent de teintes.  

La musique créée pour le spectacle se dirige vers la techno avec des sons répétitifs qui correspond totalement à l’ambiance.
1 nov. 2018
6,5/10
1 0
Les amours d’Anna Karènine et du colonel Vronsky étaient inconcevables et inacceptables au 19eme dans la société bourgeoise, conventionnelle et machiste.
Dans l’adaptation de Leaticia Gonzalbes, le colonel Vronsky devient la belle Varinka.
Anna épouse rangée et obéissante, déçue et insatisfaite par la vie conjugale, va vivre une passion effrénée avec une artiste peintre amie de son époux. Cette femme est libérée et indépendante, elle subjugue Anna.

Idée est intéressante, car de nos jours les couples se séparent et se reforment. N’oublions qu’un mariage sur deux aboutit à un divorce.
Mais qu’un homme soit quitté pour une femme est souvent mal accepté. Dans l’adaptation de Leaticia Gonzalbes ;

*Alexis est blessé au plus profond de sa virilité, son amour- propre est écorché et sa réputation est compromise.
* Anna est une jeune femme en quête de liberté.
*Sur scène un narrateur masqué et glacial va nous guider dans ce drame, il sera aussi le confident d’Anna lors de ses angoisses et de ses questionnements.

Voici une nouvelle adaptation qui ne manquera pas de vous surprendre.
Afficher le commentaire
24 oct. 2018
7,5/10
3 0
Une belle mise en scène mise en valeur par les jeux de lumière sur la petite scène du théâtre de la Contrescarpe pour cette oeuvre de Tolstoï très, très revisitée...
22 juil. 2017
5/10
8 0
D’un roman fort, indémodable, oui, on peut tout tenter pour le mettre en relief, pour le faire respirer sur les planches, voire lui offrir un écrin nouveau.

Mais à une seule condition : qu’un mauvais paysage ne vienne ternir l’histoire. À l’image de la scénographie made in Conforama, avec ces tubes composés de leds changeant de couleur, de plexiglas grossiers qui ne servent à rien sinon de vouloir faire oublier une direction d’acteurs chaotique. D’ailleurs, il est étonnant de voir à ce point entre des acteurs un tel déséquilibre de talent.
Car si les deux femmes sont très bien, avec une mention spéciale à l’actrice Maroussia Henrich pour son rôle de Vronski, il demeure néanmoins que les deux acteurs ont bien du mal à nous emporter avec eux dans leur rôle respectif.

D’ailleurs, ils sont tellement déménageurs de décors qu’ils nous en font oublier le texte, et pire, Anna Karénine elle-même !
Votre critique endiablée
Nos visiteurs sont impatients de vous lire ! Si vous êtes l'auteur, le metteur en scène, un acteur ou un proche de l'équipe de la pièce, écrivez plutôt votre avis sur les sites de vente de billets. Ils seront ravis de le mettre en avant.
Notes détaillées (pour les plus courageux)
Texte
Jeu des acteurs
Emotions
Intérêt intellectuel
Mise en scène et décor