Critiques pour l'événement Localement Agité
2 mars 2019
10/10
3 0
Un pur bonheur de théâtre !
Localement agité emprunte à la météo les turbulences qui habitent une fratrie au moment de disperser les cendres du père.
Et on en rit !
Texte fin et habile, mise en scène sobre et élégante, acteurs habités, décor intelligent, tout contribue à enchanter le public, conquis, ému et forcément complice !
Un rythme soutenu l’emmène au dénouement d’un secret de famille. Touché !
Courez voir ce spectacle.
1 mars 2019
8,5/10
6 0
La vie est comme une pile de cubes que l’on empile. On pense que chaque nouveau cube va rendre la pile plus belle et solide … et un jour, sans prévenir, elle s’écroule.

Cette réplique (retranscrite de manière très infidèle, je m’en excuse auprès de l’auteur) tirée de la pièce résume, pour moi, à elle seule la philosophie qui se dégage de « Localement agité ». Le spectateur se retrouve en apparence face à un traditionnel drame familial. Pourtant, en y regardant de plus près, c’est une vie de questions qui est concentré en une heure et demie de spectacle.

Ainsi, cela débute comme une banale réunion de famille. Dans une ambiance électrique, frères et sœurs s’installent, le temps d’une journée, dans la maison de leur défunt père, bâtisse isolée et plantée aux confins d’une lande de terre bretonne, pour disperser les cendres de ce dernier dans le respect de ses ultimes volontés : ouvrir l’urne depuis le rocher qu’il affectionnait un 29 février (jour de sa naissance) et par vent de sud-est.

Le patriarche ne leur a pas facilité la tâche. Il va sérieusement la compliquer lorsque la sœur fait lecture d’un carnet qu’il lui a envoyé. Dès lors, la situation vire à l’explication de texte. Celle-ci va largement dépasser les seules lignes, explosives, contenues dans le carnet.

Cette histoire pourrait avoir l’air déjà vue. Pourrait … et pourtant non. La plume de l’auteur, Arnaud Bedouet, a visiblement largement trempée dans l’acide avant de se poser sur le papier. Les propos sont grinçants. « Localement agité » est un concentré d’humour corrosif. Le texte est particulièrement travaillé, ce qui fait plaisir à entendre.

Un sentiment accentué par le jeu des comédiens. La distribution est un vrai régal. Chaque personnage a été dessiné avec précision, tant dans son caractère que dans ses attitudes. Alors certes, on pourrait avoir l’impression de se retrouver face à des « clichés sur patte ». Non. Tous ces personnages, issus de la même famille, sont à mille lieues les uns des autres. Ces caractères trempés, ces personnalités poussées à l’extrême font justement le sel de la pièce.

Ce beau tableau est complété par une mise en scène efficace, qui m’a un peu fait penser à l’agencement d’une pièce de Feydeau. Ca entre, ça sort sans temps mort. Les personnages se succèdent sur scène dans un grand balai organisé et par touche se retrouvent tous ensemble, donnant lieu à des échanges musclés. Bien malin celui qui pourra dire qui est personnage principal et qui est secondaire, tant l’auteur et le metteur en scène, Hervé Icovic, se sont amusés à brouiller les pistes. Ainsi, par exemple, alors que nous pourrions penser que la sœur, en retrait au départ de la pièce, pourrait avoir un rôle négligeable, sans crier gare, elle devient d’un coup le centre de l’intrigue. Cette petite démonstration fonctionne avec tous les personnages.

Il faut féliciter les comédiennes et les comédiens pour leurs interprétations. Du très beau travail !

Un texte bien écrit, mis en valeur par une belle mise en scène et des comédiens de talent, « Localement agité » est à aller savourer sans hésitation.
28 févr. 2019
10/10
2 0
Localement agité est une très belle pièce sur les liens familiaux, une fratrie est réunie pour disperser les cendres du père et la situation tourne à la crise de nerf.
Un texte fin et profond, mais surtout très drôle, et incarné par des acteurs formidables.
Bravo et merci pour ce merveilleux moment !
22 févr. 2019
10/10
2 0
Tout est parfait dans cette pièce : texte drôle, acide, grave, inattendu, jeu parfait des acteurs, tous attachants.
Un bijou rare, une excellente comédie dramatique.
22 févr. 2019
8/10
10 0
C’est un rendez-vous forcé tous les quatre ans d’une fratrie pour respecter les dernières volontés de leur père qui va tourner au vinaigre à la lecture d’un journal intime. Après une lente entrée en matière le rythme va s’accélérer avec les rancœurs et les jalousies qui vont remonter à la surface.

Le double décor, malgré sa simplicité, nous baigne dans l’ambiance de l’histoire. Arnaud Bedouet à remarquablement décrit avec finesse ce huis-clos qui frise le drame avec humour et légèreté. Tous les comédiens interprètent parfaitement la diversité des personnages de cette comédie en mettant leur touche personnelle. Est-ce que les gens qu’on aime sont ce que l’on pensait qu’ils étaient !?!
2 févr. 2019
10/10
2 0
Pièce magistralement écrite et remarquablement interprétée.
Une famille comme tant d'autres avec ses non-dits, ses déchirements, ses alliances de circonstance, ses cadavres dans le placard, ses histoires contrariées. En somme une famille comme les autres. Comme les autres ? Vraiment? Il va falloir enfin en finir avec ce père dont on va découvrir qu'il n'est pas exactement l'icône ultime que l'on croyait.
On rit-beaucoup- on s'émeut -souvent- on prend du plaisir toute la soirée et on sort enchanté.
La meilleure pièce du moment à Paris. COUREZ-Y!!!
28 janv. 2019
8/10
5 0
Ah la Bretagne ! Ses rochers, sa mer, ses embruns !

Dans la maison familiale, se retrouve tous les quatre ans, quatre frères, leur sœur, et leur belle-sœur.
Pourquoi cette réunion familiale ? Le père de famille, un éminent professeur, intellectuel de renom, humaniste, est né un 29 février, et selon ses dernières volontés, il impose à ses enfants de répandre ses cendres vers le grand large le jour anniversaire, et par vent d’Est !
Quatre ans auparavant, ils avaient échoué, le vent n’était pas au programme, le sera-t-il cette année ?

Depuis, la vie des uns et des autres a évolué, Pierre est séparé de Jeanne, Boris le plus jeune a toujours des idées tordues qu’il trouve extraordinaire, ses frères refusent de subventionner ses folies douces. Clément tente vainement de sauver son ménage, Marie est toujours seule, sa vie personnelle est un naufrage, Yves garde la maison familiale et veille jalousement sur la mémoire du père. Marie par respect envers le défunt est présente.

Le journal intime du père va venir semer le trouble et le désordre. L’honorable père de famille, l’intellectuel réputé va tomber de son piédestal.
La pièce de Arnaud Bedouet ne manque pas de profondeur ni surtout d’humour, Il faut voir Thierry Frémont cherchant obstinément le réseau téléphonique sur un rocher, Guillaume Pottier baba-cool aux idées saugrenues, Lisa Martino jeune femme perdue et touchante, Anne Loiret a la rude tâche d’être la soeur, elle prendra sa revanche sur ses frères. Nicolas Vaude, éditeur sauvé grâce aux recettes de cuisine, il a sa part de tristesse, il aime toujours sa femme. Arnaud Bedouet, le fils dévoué aura bien du mal à affronter la vérité.
« Le temps des cerises » réussira-t-il à fédérer tout ce petit monde ?

La mise en scène dynamique et inventive de Hervé Icovic servie par une excellente distribution. Une très bonne comédie avec un texte percutant et drôle, à voir en famille bien sûr !
9/10
4 0
... Un spectacle agréable, un texte remarquable, une mise en scène réussie et une interprétation brillante. Une très bonne soirée à ne pas manquer.
22 janv. 2019
8,5/10
25 0
J'ai trouvé que cette pièce, servie par un texte bien écrit et un bon jeu de la part des acteurs, était bien réussie. J'ai eu l'impression d'être le témoin de la pièce, plutôt que d'en être spectatrice.

J'ai eu beaucoup de plaisir à la voir : elle dépasse largement les dernières pièces que j'ai pu voir (Bouffes Parisiens/ Gaîté).