The Normal Heart

The Normal Heart
De Larry Kramer
Mis en scène par Virginie de Clausade
  • Théâtre La Bruyère
  • 5, rue La Bruyère
  • 75009 Paris
  • St-Georges (l.12)
Itinéraire
Billets à 40,00
À l'affiche du :
20 janvier 2022 au 15 avril 2022
Jours et horaires
Ajoutez la pièce à votre agenda en sélectionnant une date. Attention, vos espions pourraient l'apprendre !
l m m j v s d
    • HORAIRES
    • 17:00
    • 21:00
Achat de Tickets

« Donc, on est tous des grenades dégoupillées. »

New York, début quatre-vingt, Ned Weeks part en guerre contre l’inaction et l’indifférence. Ses amis agonisent et meurent autour de lui. L’épidémie, dite « cancer gay », décime sa communauté.

Il s’indigne, agit, met sa colère et son sale caractère au service d’un activisme sans concession. Il provoque des scandales médiatiques, il interpelle le président Reagan et le maire.

Avec le docteur Emma Brookner, il lutte pour mobiliser la population et sauver des vies. La pièce déroule ce combat. Comédienne et autrice, Virginie de Clausade adapte et met en scène un manifeste romancé et brûlant, portrait d’une lutte sans précédent contre l’un des fléaux du vingtième siècle.

Il y est question de combat et d’engagement, de désir et de sexe, de peur et d’injustice, et surtout, partout, d’amour.

Note rapide
6/10
pour 3 notes et 3 critiques
0 critique
Note de 1 à 3
0%
1 critique
Note de 4 à 7
33%
2 critiques
Note de 8 à 10
67%
Toutes les critiques
6/10
2
Une pièce puissante, heureusement contextualisée (nous sommes en 81/82) car on n’en sait un peu plus sur le VIH aujourd’hui !
C’est un peu dommage qu’excepté Dimitri Storoge et Déborah Grall, tous les comédiens paraissent être des comédiens amateurs.
18 sept. 2021
9/10
2
On se souvient, les chiffres, l’absence d’information, la peur, le rejet, la honte, l’isolement…et puis les morts, surtout les morts.

On le sait, on l’a su en tout cas. Mais peut-être pas à ce point là, et puis peut-être qu’on a tendance à oublier. Cette pièce est une piqûre de rappel. Un coup de poing sur la table pour dire « il ne faut pas oublier ».

Une pièce forte et intense servie par des comédiens d’une grande justesse.

La santé est un problème politique et l’absence d’intervention des dirigeants dans cette crise sanitaire grave est insoutenable et inhumaine.

La pièce commence au tout début, aux premières découvertes, aux premières angoisses, aux premiers morts. Le temps se prolonge et la liste des morts s’allonge sans qu’aucune action de la part des personnes influentes ne soit faite. Le gouvernement reste indifférent face à la détresse de la communauté gay.

Déni, rejet…

Au sein même de la communauté c’est le doute, le désarroi et la peur qui freinent les actions et divisent les rangs.

L’auteur Larry Kramer a été témoin direct des événements et son texte écrit très peu de temps après le début de l’épidémie est un témoignage précieux.

C’est une pièce intelligente et très intéressante sur cette période sombre de la communauté homosexuelle.

Une pièce prenante et époustouflante de vérité.
10 sept. 2021
10/10
1
Très belle pièce, de formidables acteurs, et le combat de personnes contre le sida envers la science et le monde du silence !!!
Votre critique endiablée
Nos visiteurs sont impatients de vous lire ! Si vous êtes l'auteur, le metteur en scène, un acteur ou un proche de l'équipe de la pièce, écrivez plutôt votre avis sur les sites de vente de billets. Ils seront ravis de le mettre en avant.
Notes détaillées (pour les plus courageux)
Texte
Jeu des acteurs
Emotions
Intérêt intellectuel
Mise en scène et décor