Still Life

Still Life
  • Théâtre Les Déchargeurs
  • 3, rue des Déchargeurs
  • 75001 Paris
  • Chatelet (l.1, l.4, l.7, l.11, l.14)
Itinéraire
Billets de 13,00 à 26,00
Evénement plus programmé pour le moment
Réservation de tickets

Aux États-Unis, aujourd’hui. Mark, il y a peu Marine en Afghanistan, est de retour dans son foyer ; il n’a pas effacé les traces de ses mises à l’épreuve et de la violence à laquelle la guerre l’a obligé.

Il y retrouve Chéryl, sa femme, enceinte ; elle est sans illusions, indifférente à ce qui tourmente son mari, elle a grandi dans la bourgeoisie américaine des années Bush en prise avec la libération sexuelle.

Il y a aussi, tout près d’eux, Nadine, maîtresse de Mark, femme libre, indépendante ; elle est une militante pacifiste et féministe qui pourrait s’opposer au tempérament destructeur de Mark.

Comment peuvent-ils accorder leurs épreuves, leurs expériences de vie et trouver une place dans la société d’aujourd’hui ?

 

Texte Emily Mann

Adaptation, mise en scène Pierre Laville

Avec Manon Clavel, Antoine Courtray, Ambre Pietri 

Note rapide
Toutes les critiques
Alors ?
Manon Clavel est émouvante et crédible en femme désoeuvrée face à un époux aussi viril que sa maîtresse féministe.

Un soldat revenant de guerre, portant un bonnet, des lunettes de soleil, un jean déchiré - il manquait le chewing-gum pour parfaire le rôle - et roulant des yeux lorsqu'il évoque Al-Qaïda, pour dire que la guerre, boudu, ce n'est pas facile. On se lasse des monologues entrecroisés, on attend la confrontation, qui ne viendra jamais. Il y a un énorme contraste entre les complaintes sans reliefs et la violence de certaines photos projetées sur scène.

Or, il ne suffit pas de rajouter du sel pour qu'un plat sans saveur soit relevé. D'ailleurs, j'en ai conclu qu'une corbeille de fruits frais, ce n'est pas si mal.
26 avr. 2018
7,5/10
14 0
Trois monologues, trois parcours de vie, le texte est dur, les photos aussi. La direction d’acteurs impeccable, beaucoup d’émotions. Chaque comédien parle au public, se défend, intervient parfois dans le récit de l’autre.

Une œuvre intéressante et bouleversante à découvrir.
18 avr. 2018
9/10
14 0
J'ai bien apprécié cette pièce qui, pour je ne sais quelle raison au juste, m'a fait "remonter" d'assez fortes émotions à la surface (...) toujours est il que le sujet du retour de la guerre, d’Afghanistan ici (à l'époque de l'écrit, le Vietnam), du soldat qui se retrouve entre sa femme enceinte et sa maîtresse est une très bonne matière pour créer une situation à rebondissement entre le sens de la guerre et les blessures de l'âme qu'il provoque (ou accentue) et la complexité des sentiments symbolisé ici par 2 femmes à la personnalité différente mais tout autant attaché de manière différente à ce soldat fracassé psychologiquement....

Vraiment c'est un spectacle à voir avec de très bons comédiens, une mise en scène simple et efficace car sans mélo sur fond d'une alternance de prise de parole entre les personnages qui donne vie aux maints ballottements de l'existence !
Le texte basé sur d'authentiques témoignages ne fait que renforcer la puissance que dégage cette pièce.
Votre critique endiablée
Nos visiteurs sont impatients de vous lire ! Si vous êtes l'auteur, le metteur en scène, un acteur ou un proche de l'équipe de la pièce, écrivez plutôt votre avis sur les sites de vente de billets. Ils seront ravis de le mettre en avant.
Notes détaillées (pour les plus courageux)
Texte
Jeu des acteurs
Emotions
Intérêt intellectuel
Mise en scène et décor