Critiques pour l'événement Still Life
Alors ?
Manon Clavel est émouvante et crédible en femme désoeuvrée face à un époux aussi viril que sa maîtresse féministe.

Un soldat revenant de guerre, portant un bonnet, des lunettes de soleil, un jean déchiré - il manquait le chewing-gum pour parfaire le rôle - et roulant des yeux lorsqu'il évoque Al-Qaïda, pour dire que la guerre, boudu, ce n'est pas facile. On se lasse des monologues entrecroisés, on attend la confrontation, qui ne viendra jamais. Il y a un énorme contraste entre les complaintes sans reliefs et la violence de certaines photos projetées sur scène.

Or, il ne suffit pas de rajouter du sel pour qu'un plat sans saveur soit relevé. D'ailleurs, j'en ai conclu qu'une corbeille de fruits frais, ce n'est pas si mal.