Noémie de Lattre, Féministe pour Homme

Noémie de Lattre, Féministe pour Homme
De Noémie De Lattre
Avec Noémie De Lattre
  • Noémie De Lattre
  • La Pépinière Théâtre
  • 7, rue Louis-le-Grand
  • 75002 Paris
  • Opéra (l.3, l.7, l.8, RER A)
Itinéraire
Billets de 13,00 à 32,00
À l'affiche du :
7 octobre 2019 au 30 décembre 2019
Jours et horaires
Ajoutez la pièce à votre agenda en sélectionnant une date. Attention, vos espions pourraient l'apprendre !
l m m j v s d
    • HORAIRES
    • 19:00
    • 20:00
Achat de Tickets

Comment rester féministe en porte-jarretelle ?
Entre théâtre, cabaret et tribune, entre confession, stand-up et manifeste, l'esprit libre et cocasse ce Noémie de Lattre dans un spectacle show bouillant et bouleversant.

Noémie de Lattre a des faux seins. Elle danse, change souvent de couleur de cheveux et écrit des lettres d’insultes aux « gros cons » des rues. Elle parle des hommes et des femmes, aux hommes et aux femmes ; elle parle de carrière, de famille, de publicité, de sexe et de quotidien. Elle porte des robes fourreaux, des talons de 12 et des décolletés plongeants. Et pourtant, Noémie de Lattre est féministe !
Elle, pour qui ce mot était synonyme de vieilles filles aigries à aisselles velues, va vous raconter comment elle en est arrivée là, et comment ça va vous arriver à vous aussi.

Note rapide
7,8/10
pour 3 notes et 3 critiques
0 critique
Note de 1 à 3
0%
1 critique
Note de 4 à 7
33%
2 critiques
Note de 8 à 10
67%
Toutes les critiques
3 déc. 2019
8/10
0 0
Militante, Provocante, Surprenante, Noémie aime à nous mettre tous face à nos incohérences habituelles. Elle relance le débat, par le sourire, le poil à gratter, voire le léger malaise,... C'est original.
Bref, j'ai beaucoup aimé ce stand-up militant théatral (et bien plus).
Précision pour vous messieurs, rassurez vous dans ce spectacle, la gente masculine ne se fait pas déglinguer à tout va. C'est même plutôt bienveillant....
19 nov. 2019
9/10
27 0
Oui, on peut être féministe et être épilée des aisselles !
Oui, on peut être féministe, montrer son boule, ses boobs et aimer ça !
Oui, on peut être féministe et porter le voile !
Oui, on peut être féministe et être un homme !

Noémie de Lattre nous propose un spectacle remarquable de militantisme au sens noble du terme, de pédagogie, d'engagement, d'intelligence, de drôlerie, de pertinence et d'humanisme.
Et par les temps qui courent, qu'est-ce que ça fait du bien d'assister à un tel spectacle !

C'est évidemment l'un de ces spectacles qui ne devraient pas exister, mais dont la terrible nécessité vous saute à la figure dès les premières minutes.
Il y aura le fond et la forme !

Un spectacle qui va dénoncer mille problèmes qui en découlent d'un seul : le patriarcat.
Durant une heure et trente minutes, Mademoiselle de Lattre va les passer en revue, toutes ces intolérables discriminations faites aux femmes, ces tracasseries quotidiennes insupportables que doivent subir celles qui constituent la moitié de l'humanité, ces affronts, ces mesquineries, ces insultes et ces violences infligées hélas volontairement ou hélas involontairement.

Noémie de Lattre va dans un premier temps faire œuvre de pédagogie et de sociologie.
Le tout avec un formidable et parfois féroce humour.

Avec en tout premier lieu un formidable conseil pour muscler son postérieur : être en colère.
La colère, c'est excellent pour les petit et grand fessiers.

Quelle vis comica possède la comédienne !

Elle parvient à faire passer son implacable et si juste message avec énormément de drôlerie, de dérision et parfois de férocité.
Ses mimiques, son inénarrable gestuelle, ses ruptures, son utilisation de termes ultra-tendance, font mouche à tous les coups !

Sous la forme générale d'un spectacle de cabaret, avec passages obligés d'effeuillage, de danse, avec des petites ampoules, de la fumée, un projecteur à découpe, elle va interpréter plusieurs sketches entrecoupés d'irrésistibles jingles (je n'en dis pas plus...).

La comédienne appelle une chatte une chatte.
Oui, elle utilise de jubilatoires images, des métaphores, des évocations provocantes, osées, mais jamais vulgaires.
C'est un spectacle d'une écriture elle aussi remarquable, ciselée, qui va droit au but.

De grands moments nous attendent, où la pédagogie est démultipliée par cette capacité à nous faire réfléchir grâce au vecteur de l'humour.

Nécessaire cette réflexion quant au besoin d'éduquer les jeunes filles à la compréhension du plaisir et du désir !
Indispensable cette connaissance que chacun devrait avoir du seul organe du corps humain uniquement fait pour donner ce plaisir : le clitoris !
(Une séquence formidable, à base de pâte à modeler, rend tout ceci très tangible. Et là encore, je n'en dis pas plus...)

Les adresses au public, (notamment aux éléments mâles présents dans la salle), les jeux et autres petits tests participent également à rendre ce manifeste à la fois ludique et irrésistible de drôlerie.

Mais ce spectacle comporte également des moments graves. Parfois très graves.
Des instants où l'on entendrait une mouche voler dans la salle.

Melle de Lattre évoque notamment les violences obstétricales, le poids des mythes et de toutes les religions, les difficultés physiologiques que doivent subir les femmes.

Le spectacle se termine le poing levé, après cette terrible figure de style qu'est l'anaphore « Faut pas qu'j'oublie ! »
Surtout ne pas, ne jamais oublier de témoigner ou de rappeler, ne jamais passer sous silence le sort des femmes opprimées, violentées, violées, battues, assassinées, discriminées dans le monde entier en général et en France en particulier.

Dès la lumière rallumée, une salve nourrie d'applaudissements retentit, immédiatement suivie par une standing ovation.
Il faut absolument aller voir, si ce n'est déjà fait, le spectacle de Noémie de Lattre.

C'est un spectacle à la fin duquel vous n'avez qu'une envie : celle de remercier du fond du cœur la comédienne.
Ce que j'ai fait !
23 sept. 2019
7,5/10
1 0
Un seul en scène sympathique ! Noémie de Lattre avait une envie : montrer qu'on peut être féministe tout en se promenant en porte-jarretelles et c'est réussi.

Cette discussion qui aborde moulte sujets liés à la condition des femmes (orgasme féminin, charge mentale, maternité etc) est destinée avant tout à un public non averti. Comprenez non sensibilisé à la question féministe, pour qui ce mot est un "gros" mot. J'ai constaté un public de tout âge dans la salle et un certain nombre d'hommes. J'espère donc que s'ils étaient frileux en entrant, la bonne humeur entrecoupée de passages cabaret de notre comédienne les aura réchauffé et pourquoi pas convaincu qu'on peut être féministe quelque soit notre tenue !

A voir entre amis ou en famille.
Votre critique endiablée
Nos visiteurs sont impatients de vous lire ! Si vous êtes l'auteur, le metteur en scène, un acteur ou un proche de l'équipe de la pièce, écrivez plutôt votre avis sur les sites de vente de billets. Ils seront ravis de le mettre en avant.
Notes détaillées (pour les plus courageux)
Texte
Jeu des acteurs
Emotions
Intérêt intellectuel
Mise en scène et décor