top5 (1)

L'usage du monde

L'usage du monde
Avec Samuel Labarthe
  • Samuel Labarthe
  • Théâtre de Poche Montparnasse
  • 75, boulevard du Montparnasse
  • 75006 Paris
  • Montparnasse (l.4, l.6, l.12, l.13, Trans N)
Itinéraire
Evénement plus programmé pour le moment
Achat de Tickets

1953. Avec sa Fiat Topolino, un accordéon et 4 mois d’argent en poche, Nicolas Bouvier se lance dans un voyage insolite de plus d’un an et demi à travers les Balkans, en remontant vers l’Inde, avec comme fil conducteur, la musique. Son ami peintre Thierry Vernet le rejoint à Belgrade. Ils explorent la Turquie, l’Iran, l’Afghanistan. 

À travers les mots de Nicolas Bouvier, Samuel Labarthe raconte avec émerveillement, tendresse et humour, la rencontre de deux mondes. Un voyage initiatique, hymne à l’altérité et à la fraternité.

« On croit faire un voyage, mais bientôt c’est le voyage qui vous fait, ou vous défait »
Nicolas Bouvier

434

L'AVIS DE LA REDACTION : 6,5/10

Il y avait tout, absolument tout pour faire de ce récit une aventure incroyable ....

Un périple inouï à travers des contrées où presque aucun occidental n'était jamais allé.
Des rencontres avec des peuples dont le mode de vie, encore aujourd'hui, est tellement différent du nôtre.
Des paysages à couper le souffle.
Un comédien merveilleux et une metteuse en scène de talent.

Samuel Labarthe a fait le choix de la sobriété pour nous offrir des morceaux choisis de ce voyage hors du commun.
Il est assis sur un socle, des dessins et des photos en noir et blanc défilent derrière lui.
Le récit démarre.
La belle voix chaude du comédien nous enveloppe, nous sommes prêts à voyager, à découvrir, à partager.

Mais rien de tout cela ne se passe !
Pourquoi nous priver des couleurs, des odeurs, des légendes, de l'incroyable prouesse des deux voyageurs?

Le ton, à force de délicatesse, est presque monocorde.
Tout est gris, le comédien se concentre beaucoup sur des anecdotes, les cités nous échappent remplacées par la piste, les mouches et les douaniers.

Bien sûr, avec un tel talent, il y a de jolis moments, de l'humour, un peu de musique, une belle amitié.

Mais c'est frustrés et perplexes que nous quittons la salle du Poche avec la tristesse d'être passés à côté de quelque chose.

Sylvie Tuffier

Note rapide
7,8/10
pour 3 notes et 3 critiques
0 critique
Note de 1 à 3
0%
1 critique
Note de 4 à 7
33%
2 critiques
Note de 8 à 10
67%
Toutes les critiques
5 mars 2023
6,5/10
2
Il y avait tout, absolument tout pour faire de ce récit une aventure incroyable ....

Un périple inouï à travers des contrées où presque aucun occidental n'était jamais allé.
Des rencontres avec des peuples dont le mode de vie, encore aujourd'hui, est tellement différent du nôtre.
Des paysages à couper le souffle.
Un comédien merveilleux et une metteuse en scène de talent.

Samuel Labarthe a fait le choix de la sobriété pour nous offrir des morceaux choisis de ce voyage hors du commun.
Il est assis sur un socle, des dessins et des photos en noir et blanc défilent derrière lui.
Le récit démarre.
La belle voix chaude du comédien nous enveloppe, nous sommes prêts à voyager, à découvrir, à partager.

Mais rien de tout cela ne se passe !
Pourquoi nous priver des couleurs, des odeurs, des légendes, de l'incroyable prouesse des deux voyageurs?

Le ton, à force de délicatesse, est presque monocorde.
Tout est gris, le comédien se concentre beaucoup sur des anecdotes, les cités nous échappent remplacées par la piste, les mouches et les douaniers.

Bien sûr, avec un tel talent, il y a de jolis moments, de l'humour, un peu de musique, une belle amitié.

Mais c'est frustrés et perplexes que nous quittons la salle du Poche avec la tristesse d'être passés à côté de quelque chose.
Afficher les 2 commentaires
1 févr. 2023
9/10
1
Après 7 longues années d'absence sur les planches, le grand Samuel Labarthe qui est passé par la Comédie française (2012-2015) est de retour au théâtre dans un "Seul en scène" qui est toujours un exercice périlleux. Sa présence et son élan de partage avec le public font la différence.

Ce passionné des beaux textes qui ont du sens nous transmet ici le voyage initiatique de Nicolas Bouvier, son compatriote suisse. Bouvier est un écrivain voyageur célèbre de l'autre côté des Alpes qui avec son ami et peintre Thierry Vernet a parcouru des milliers de km dans une simple Fiat rafistolée des années 1930. Il n'a alors que 24 ans. De ce voyage nait 10 ans plus tard le livre "L'usage du monde". Il est un hymne à la rencontre de l'autre quelle que soit sa culture. Il s'agit d'un magnifique voyage de la Yougoslavie à la frontière de l'Inde en passant par l'Iran et l’Afghanistan.

Ce voyage qui avait duré 18 mois est narré de la voix grave et tendre de Samuel Labarthe avec derrière lui des dessins et des photos d'archives du périple et joliment mis en musique par moment. Pendant 1h10, nous sommes totalement immergés dans ce périple d'un autre temps, hymne à la lenteur et la curiosité de découvrir l'autre.

Tout en précision, en diction impeccable, en subtilité, en sensibilité, en humour, Samuel Labarthe nous transporte dans ce parcours humaniste.
Dépaysement et féérie garantis qui remettent l'humain au centre du chemin.
20 janv. 2023
8/10
2
En 1953, Nicolas Bouvier se lance dans un grand et superbe voyage partant de la Suisse à bord de sa Fiat Topolino, il rejoint son ami Thierry à Belgrade. Les voilà partis, tous deux, ils traversent la Turquie, l’Iran, la Macédoine, l’Afghanistan, pour subvenir à leurs besoins, Thierry vend ses toiles, Nicolas travaille comme journaliste.

Il y a donc 70 ans, l’intérêt de ce récit était aussi de connaître les coutumes des pays traversés, les difficultés et les dangers, certains pays fermaient leurs frontières aux étrangers et surtout aux journalistes !

Bien entendu de nos jours, nous voyageons plus aisément, et le côté « nomade » de ces deux compagnons est savoureux ! Quelques photos et dessins projetés permettent aussi de mieux suivre le périple de Nicolas et Thierry.

Samuel Labarthe donne à ce récit initiatique, un humour et une émotion palpable, il m’a fait découvrir un écrivain-voyageur de plus. La mise en scène est sobre, le texte est riche de détails et je vais m’empresser de lire Nicolas Bouvier !

Lors de ma venue, deux incidents de projecteurs ont un peu "refroidi" la représentation, et Samuel Labarthe s'en est très bien sorti !
Votre critique endiablée
Nos visiteurs sont impatients de vous lire ! Si vous êtes l'auteur, le metteur en scène, un acteur ou un proche de l'équipe de la pièce, écrivez plutôt votre avis sur les sites de vente de billets. Ils seront ravis de le mettre en avant.
Notes détaillées (pour les plus courageux)
Texte
Jeu des acteurs
Emotions
Intérêt intellectuel
Mise en scène et décor