Liza et moi, histoires de mères et de filles

Liza et moi, histoires de mères et de filles
  • Théâtre de la Reine Blanche
  • 2bis, Passage Ruelle
  • 75018 Paris
  • La Chapelle (l.2)
Itinéraire
Evénement plus programmé pour le moment
Achat de Tickets

En une dizaine de tableaux poignants et joyeux, six comédiennes nous entraînent dans l’intimité des relations entre mères et filles. Liza et moi retrace le parcours d’une jeune femme venant d’apprendre qu’elle attend une fille.

Son inquiétude et ses questionnements intimes s’ouvrent au fur et à mesure sur des préoccupations universelles : transmission, éducation, héritage ou place des femmes dans la société. Un spectacle choral et féministe qui touche hommes et femmes toutes générations confondues. 

Note rapide
6,5/10
pour 2 notes et 2 critiques
0 critique
Note de 1 à 3
0%
2 critiques
Note de 4 à 7
100%
0 critique
Note de 8 à 10
0%
Toutes les critiques
19 déc. 2021
6,5/10
0
Sur scène, elles sont six : Sandrine Delsaux, Marthe Drouin, Marie Griffon en alternance avec Marine Vellet, Cécile Martin, Agnès Pichois et Catherine Piffaretti. A tour de rôle, selon les tableaux, elles deviennent mère, femme, fille, travailleuse...

De façon investies et convaincues, elles mettent le.a spectateur.rice face à des questions, des dilemmes. Dans l'idée, l'homme et la femme devrait être égaux et pourtant on ne le sait que trop bien, c'est une illusion. "Pourquoi arrive t'il toujours des choses aux filles? aux femmes?" Qui n'a jamais entendu des futurs pères dire : Moi, je ne veux pas de fille, c'est trop compliqué à gérer. "Est-ce dangereux c'est dangereux de mettre au monde une fille?".  Et oui, c'est plus difficile d'élever une future victime que d'élever un agresseur. 

Comment alors construire sereinement son identité? Doit-on avoir peur d'être agressé, insulté, violé...en permanence quand on est une femme? Doit-on juste devenir une maman une fois que l'on a une progéniture? Doit-on couper le cordon ombilicale avec sa mère pour exister? Comment trouver un juste équilibre dans la relation mère fille? La scénariste prend à part le spectateur afin que lui aussi examine la situation. Impossible d'être juste d'être passif.ve. Quelle femme n'aurait pas de vécus traumatisant à partager? Il est bien rare que son sexe ne lui ai pas causé des torts sans même rien faire. Est-ce que cela doit être une fatalité? A chacun de tirer les conclusions qu'il souhaite. 

Ne croyez pas que vous serez résignés et déprimés à la fin de la représentation. Bien au contraire, car l'on rit, on sourit, on réfléchit, on cogite... Tout ce qui nous est raconté évoque quelque chose que l'on a connu ou que l'on connaît ou qu'un proche nous a raconté. Etre une femme prend bien des chemins chaotiques où l'amour d'une mère, d'une amie, d'une famille aide à s'orienter et devenir forte.

Sandrine Delsaux pousse les destinées en faisant battre le c(h)oeur des femmes pour au moins trois générations et émouvoir le regardant attentif.
4 déc. 2021
6,5/10
0
Une pièce intéressante sur le rapport mère fille. Distribution inégale.
Votre critique endiablée
Nos visiteurs sont impatients de vous lire ! Si vous êtes l'auteur, le metteur en scène, un acteur ou un proche de l'équipe de la pièce, écrivez plutôt votre avis sur les sites de vente de billets. Ils seront ravis de le mettre en avant.
Notes détaillées (pour les plus courageux)
Texte
Jeu des acteurs
Emotions
Intérêt intellectuel
Mise en scène et décor