Le monde renversé

Le monde renversé
  • Théâtre de la Cité internationale
  • 17, boulevard Jourdan
  • 75014 Paris
Itinéraire
Evénement plus programmé pour le moment
Réservation de tickets

Un collectif de quatre actrices s’empare du mythe de la sorcière, cette femme lubrique et maléfique qui fornique avec le diable et serait dotée de pouvoirs surnaturels.

On comprend vite que, par-delà les ensorceleuses, c’est bien le corps féminin qui fournit la matière première du spectacle, corps secret, fantasmé, dérangeant.

Ici, pas besoin de balai pour voyager à travers les siècles, les contes et les essais. Les comédiennes se contentent d’enfourcher un humour débridé pour mieux dévoiler les mécanismes de persécution ou de domination dont les femmes continuent à être victimes.

 

Note rapide
8/10
pour 1 note et 1 critique
0 critique
Note de 1 à 3
0%
0 critique
Note de 4 à 7
0%
1 critique
Note de 8 à 10
100%
1 critique
Le 11/01/18 à Paris

Le monde renversé et le premier spectacle du Collectif Marthe. Ce collectif est formé de quatre femmes talentueuses et énergiques. Dès notre entrée dans la salle elles sont sur scène et le spectacle commence immédiatement. La salle est allumée durant la quasi-totalité de la représentation ce qui fait que nous avons réellement le sentiment d’être impliqués dans leur propos.

Le début se présente sous la forme d’une conférence. Les comédiennes nous montrent des photos de sorcières qui ont marqué l’histoire : de Jeanne d’Arc à Esméralda en passant par une femme enceinte disséquée. Elles remettent en cause les théories de Marx et de Foucault en soulignant qu’ils ont mésestimé la place que les femmes avaient (et ont) dans la société.

A travers un montage de textes, en partant de l’essai de Silvia Federici Caliban et la sorcière, elles soulignent la stigmatisation du corps de la femme à travers les siècles.

Pour cela, elles se mettent en scène interprétant à tour de rôle Marthe, Henri II, un prêtre, Foucault, Marx etc. Elles passent chacune dans les chaussures de Marthe. Cette dernière est une jeune femme qui sera jugée coupable de sorcellerie par son silence et parce qu’elle a souhaité travailler au lieu de se soumettre aux ordres du roi, lequel avait ordonné aux femmes de s’occuper du foyer et de rien d’autre.

On aimerait voir plus de spectacles de ce genre, c’est-à-dire riches d’un message politique dont la brûlante actualité n’échappera à personne. Merci à ce collectif, que l’on suivra de très près !
Votre critique endiablée
Nos visiteurs sont impatients de vous lire ! Si vous êtes l'auteur, le metteur en scène, un acteur ou un proche de l'équipe de la pièce, écrivez plutôt votre avis sur les sites de vente de billets. Ils seront ravis de le mettre en avant.
Notes détaillées (pour les plus courageux)
Texte
Jeu des acteurs
Emotions
Intérêt intellectuel
Mise en scène et décor