• Classique
  • Comédie Française - Studio Théâtre
  • Paris 1er

Le Loup

Le Loup
De Marcel Aymé
Mis en scène par Véronique Vella
  • Comédie Française - Studio Théâtre
  • 99, rue de Rivoli
  • 75001 Paris
  • Louvre-Rivoli (l.1)
Itinéraire
Billets de 14,00 à 35,00
Evénement plus programmé pour le moment
Réservation de tickets

Ces contes ont été écrits pour les enfants âgés de quatre à soixante-quinze ans. Il va sans dire que par cet avis, je ne songe pas à décourager les lecteurs qui se flatteraient d’avoir un peu de plomb dans la tête. Au contraire, tout le monde est invité », écrit Marcel Aymé à propos des Contes du chat perché dont est extrait Le Loup.

Mis en scène en 2009 par Véronique Vella, sociétaire de la Troupe, ce spectacle au récit limpide est distribué à cinq comédiens comme une partition partagée. Ce loup a de l’humanité, il connaît le monde et a de quoi raconter à Delphine et Marinette. Aussi naïves que délicieuses, ces enfants vivent confinées dans les interdits imposés par des parents bien plus terrifiants que l’animal. Il a du merveilleux dans ses poches et fait souffler un vent frais dans la maison des fillettes, un univers clos où tout grince.

Tant qu’elles le traitent comme un compagnon de jeu, il en oublie son estomac. Mais les choses se gâtent lorsqu’il s’agit de jouer au loup, sa nature d’éternel affamé se réveille et connecte le récit à l’univers des contes et légendes, à ces loups qui croqueraient aussi bien le Petit Chaperon rouge, les trois petits cochons que l’agneau de la fable de La Fontaine. « C’est cette morale du conte que j’aime par-dessus tout, dit Véronique Vella, adressez-vous à la culture des êtres, et vous aurez affaire à des êtres cultivés, adressez-vous à leur nature et vous aurez affaire à leurs instincts.»

Note rapide
7/10
pour 3 notes et 3 critiques
0 critique
Note de 1 à 3
0%
1 critique
Note de 4 à 7
33%
2 critiques
Note de 8 à 10
67%
Toutes les critiques
5 déc. 2015
8/10
72 0
Noël approchant à pas de loup, la Comédie-Française dégaine son traditionnel spectacle jeune public au Studio-Théâtre. Pas de création cette année mais la reprise d’un grand succès auprès des petits comme des grands.

Adapté d’un conte de Marcel Aymé, Le Loup se moque des stéréotypes liés à cet inquiétant animal avec beaucoup d’humour et de malice. La version guillerette de Véronique Vella swingue et convoque l’esprit de la forêt pour un périple initiatique aussi mystérieux que convivial. Gare au loup (même s’il s’essaye à la gentillesse) !

Véronique Vella, touchée par cette histoire d’amitié pas comme les autres, s’est attachée à retranscrire avec pétulance cette fable d’émancipation. Les vrais méchants ici sont les parents trop autoritaires qui étouffent l’éducation de leurs filles dans un carcan religieux et moral peu épanouissant. Sylvia Bergé et Jérôme Pouly excellent dans leur rôle de poupées mécaniques. Michel Vuillermoz a tout d’un loup né tant son jeu cartoonesque se prête à merveille aux exubérances de son personnage : séducteur, ingénu et fourbe, il mène la danse ! Florence Viala et Elsa Lepoivre, enfin, s’avèrent adorables en gamines prudentes puis espiègles, bloc de candeur maligne.

Non seulement les comédiens sont en grande forme mais la mise en scène bénéficie aussi d’un traitement spatial tout à fait probant. Perturbant les frontières entre le dehors et le dedans, Éric Ruf plante une cabane enchantée au milieu de la petite scène. Multipliant les trappes et les cachettes, ce lieu s’ouvre sur l’extérieur avec des images de forêt tentatrices. Les tic-tacs de l’horloge répondent aux hurlements bestiaux. Entre la liberté et le savoir apportés par le loup et une chambrée dominée par les conventions, le choix semble être vite fait.

Parés pour une escapade dans les bois ? Alors engagez-vous à l’orée d’une aventure ludique et entraînante, ponctuée de chansons mignonettes et vous obtiendrez une heure de cache-cache en toute amitié en compagnie d’un gentil-méchant grand loup !
26 nov. 2015
8,5/10
136 0
Promenons-nous à la Comédie française, pendant que le loup y est !

Eric Ruf nous propose au Studio-Théâtre du Louvre la reprise de la mise en scène de la sociétaire Véronique Vella, qui a déjà été donnée en 2009 et 2011.
Et c'est tant mieux.

Je trouve personnellement que les comédiens français ne sont jamais aussi bons et inspirés que lorsqu'ils s'adressent - à priori - aux enfants.
C'est mon avis, et je le partage.
Car dans la maison, on sait bien qu'on ne doit pas prendre les mômes pour ce qu'ils ne sont pas : ici, on fait le pari de l'intelligence, de la compréhension du non-dit et du non-explicite.
Bref, on fait réfléchir enfants et adultes.

Car en effet, il serait dommage de laisser cette production aux petits.
Véronique Vella s'empare du plus célèbre conte du chat perché, et grâce à ses camarades, réussit parfaitement à mettre en "images vivantes" les mots de Marcel Aymé.

Dans un très beau décor organique signé du patron du Français, (la forêt, la maison oppressante mais pleine de vides sont épatantes...) les comédiens jouent pleinement, chantent (très bien), et donnent l'impression de vraiment s'amuser.
L'espace est pleinement utilisé, que ce soit sur le plan horizontal ou sur le plan vertical. On sent un décor habité, pleinement investi.

Le loup est particulièrement réussi : les multiples facettes du personnage sont brillamment évoquées avec tout le savoir-faire et le talent de Michel Vuillermoz.
Florence Viala et Elsa Lepoivre, qui n'ont pas le physique de "petites filles" sont remarquables dans leur capacité à endosser le manteau d'une enfance non caricaturée.

J'ai beaucoup aimé le parti-pris de Véronique Vella de faire partager le texte du narrateur par les différents personnages : tout le monde raconte l'histoire, en même temps que tout le monde l'interprète.
Et puis, elle a su faire en sorte que tout le monde puisse faire son miel de cette production : de multiples entrées peuvent être abordées : l'interdit, la transgression, la différence, la repentance, la réhabilitation, etc, etc...

Une vraie réussite.
Et par les temps qui courent, il ne faut surtout pas se priver des vraies réussites !
25 nov. 2015
6/10
70 0
J'ai apprécié :
Les décors et jeux de lumière d'Eric Ruf sont parfaits. Les costumes, en particulier celui du loup, son très bien. Michel Vuillermoz a vraiment la "tête de l'emploi", on ne pouvait pas rêver d'un loup avec plus belle allure.

J'étais moins convaincu par certain partis pris de la mise en scène. Véronique Valla explique dans le livret en ce qui concerne le texte narratif "Ce qui est dit est dit. Il n'y a plus besoin de le faire ni de le montrer, et, pendant ce temps sur le plateau, les comédiens et moi-même pouvons aborder le texte dans toute sa profondeur" Si je peux comprendre la démarche, elle aboutit souvent à des dissonances : des acteurs inertes sur un texte d'action... C'est dommage, d'autant plus pour une salle remplie d'enfants de moins de 10 ans. A vouloir trop chercher le "sens profond", on en perd le dynamisme et le côté enfantin.

Véronique Valla le revendique d'ailleurs : "la meilleure piste pour jouer l'enfant au théâtre quand on est un acteur professionnel, c'est justement de ne pas jouer l'enfant et de surjouer l'adulte".

Cela aboutit à une pièce assez fade qui manque cruellement de vie.
Votre critique endiablée
Nos visiteurs sont impatients de vous lire ! Si vous êtes l'auteur, le metteur en scène, un acteur ou un proche de l'équipe de la pièce, écrivez plutôt votre avis sur les sites de vente de billets. Ils seront ravis de le mettre en avant.
Notes détaillées (pour les plus courageux)
Texte
Jeu des acteurs
Emotions
Intérêt intellectuel
Mise en scène et décor