La vie est belle

La vie est belle
  • Théâtre 13-Jardin
  • 103a, boulevard Auguste Blanqui
  • 75013 Paris
  • Glacière (l.6)
Itinéraire
À l'affiche du :
12 novembre 2019 au 22 décembre 2019
Jours et horaires
Ajoutez la pièce à votre agenda en sélectionnant une date. Attention, vos espions pourraient l'apprendre !
l m m j v s d
Achat de Tickets

Après "Vol au-dessus d’un nid de coucou" en 2012, la compagnie Caravane revient au Théâtre 13 avec cette adaptation du célèbre film de Capra "It's a Wonderful Life".

"La Vie est Belle" est un conte de Noël, résolument optimiste et humaniste, véritable antidote à la morosité ambiante.

Une fable qui, sur fond de critique sociale, nous porte à croire en l’homme, et nous rappelle que chacun, si humble et anodin soit-il, a sa place - unique et indispensable.

Note rapide
7,8/10
pour 5 notes et 5 critiques
0 critique
Note de 1 à 3
0%
1 critique
Note de 4 à 7
20%
4 critiques
Note de 8 à 10
80%
Toutes les critiques
2 déc. 2019
8/10
1 0
Cette comédie est magnifiquement mise en scène par Stéphane Daurat. La troupe de comédiens aux multiples rôles est excellente. Le décor modulaire virevolte au fil des scènes qui se succèdent à un rythme fou pour nous raconter l’histoire de la vie George Bailey. La musique d’après-guerre habille harmonieusement et magnifiquement cette histoire. On sent la complicité artistique de la troupe de la compagnie Caravane dans cette pièce. Un beau message d’espoir, d’humanisme et d’optimisme en cette fin d’année. Sans oublier la visibilité, le confort et l’acoustique du théâtre 13.
28 nov. 2019
7,5/10
1 0
La compagnie Caravane adapte ce magnifique film de Frank Capra au théâtre.

Entreprise difficile car comme souvent au cinéma, le film est composé de nombreuses scènes et cela n’est pas évident de rendre l’ensemble fluide sur un plateau de théâtre. Le résultat fonctionne pourtant bien et l’on ne s’ennuie pas. L’histoire est pleine de bons sentiments, c’est chaleureux et optimiste.

On en ressort heureux avec l’envie d’aimer la vie. Une pièce très agréable.
9/10
1 0
... Un spectacle jovial et émouvant, d’un optimisme volontaire. Une mise en vie agréable. Une interprétation réussie. Un moment de théâtre intéressant et agréable que je conseille.l
15 nov. 2019
8/10
1 0
Que se passe-t-il donc dans les cieux ? ils s’agitent bien là-haut ! en effet, il y a de quoi, sur Terre, un homme désespéré, va se jeter à l’eau ! Il faut agir vite, mais quel ange envoyer ? l’un propose Clarence, un ange qui n’a pas vraiment fait ses preuves, il attend ses ailes ! il est surprenant Clarence a une dégaine “cockney”, plein de bonne volonté et lecteur de Tom Sawyer. Avec enthousiasme, il apprend à connaître son “client”.

Georges Bailey est un brave homme, petit garçon il a sauvé le pharmacien chez qui il travaillait, celui-ci s'était trompé dans la composition d'un médicament et aurait pu provoquer la mort d’un enfant. Ses parents ne sont pas riches, et des deux garçons Georges devait partir suivre ses études à l’université, mais le sort en a décidé autrement. La fondation qu’il a créé permet aux habitants de la ville d’obtenir des logements à tarif modéré. Son grand ennemi M. Potter attend sa revanche...

Mary est le grand amour de Georges, ils se marient, ont une belle maison qu’embellit la venue de trois enfants.

Oncle Billy a un peu la tête ailleurs, il rencontre Potter se moque de lui mais… ne se rend pas compte qu’il égare les 8000 dollars qu'il devait remettre en banque. C’est la banqueroute pour Georges, il ne peut tenir ses engagements envers les plus modestes, il devient odieux avec sa famille et décide d’en finir.

Ouf Clarence est là ! on les retrouve tous deux trempés et Georges lui fait une étrange demande, “ah si je n’étais pas né !”, Clarence avec l’aide des “autorités supérieures” va lui faire vivre son souhait, et Georges ne sera pas déçu du voyage !

La suite de l’histoire ? je vous propose de la découvrir au théâtre, avec la compagnie Caravane. Oui c'est plein de bons sentiments, de gaieté, d'entraide.

Musique des années 30, danse, c'est entraînant, sympathique et fort bien interprété !
14 nov. 2019
8,5/10
1 0
La vie est belle est un très beau conte de Noël diffusé à cette occasion sur les chaines de TV aux USA. C’est l’œuvre préférée de son réalisateur Frank Capra (1897- 1991).
Nous allons parcourir la vie de George Bailey, homme généreux, altruiste et brillant depuis sa tendre enfance.
Toute son existence, George va devoir renoncer à ses projets , à ses ambitions et à ses rêves par bienveillance, devoir et amour de son entourage.
Une dernière épreuve le soir de Noël, le désespère et le mène au suicide mais cela serait sans compter sur son ange gardien Clarence.
Cet ange de troisième catégorie n’a point d’aile et son devoir est de sauver Bailey pour en gagner.
L’ange va-t-il réussir et avoir enfin des ailes ?
Georges Bailey va reprendre gout à la vie ?

La mise en scène de Stéphane Daurat dynamique nous entraine avec vitalité et efficacité dans la vie extraordinaire de cet homme ordinaire.
Sous nos yeux, les anges s’activent et créent les différents lieux de ce conte. Nous sommes parfois en leur compagnie puis nous retrouvons dans l’univers de Georges, passant du souvenir au présent comme dans un rêve. Les éclairages accentuent cette ambiance onirique et poétique.
Dans un tourbillon joyeux, nous parcourons la vie de Georges Bailey.

Thierry Jahn joue avec justesse et grand brio Georges Bailey.
Catherine Hauseux, Clarence, nous réjouit et nous émeut.
Stéphane Daurat / Jérôme Ragon, Sandra Honoré, Hervé Jouval, Gwenaël Ravaux, Alexandre Letondeur, vont jouer avec grand talent une vingtaine de personnages tous plus authentiques les uns que les autres.
Un joli agréable moment de théâtre, un très joli conte qui réchauffe le cœur.
Votre critique endiablée
Nos visiteurs sont impatients de vous lire ! Si vous êtes l'auteur, le metteur en scène, un acteur ou un proche de l'équipe de la pièce, écrivez plutôt votre avis sur les sites de vente de billets. Ils seront ravis de le mettre en avant.
Notes détaillées (pour les plus courageux)
Texte
Jeu des acteurs
Emotions
Intérêt intellectuel
Mise en scène et décor