La femme qui ne vieillissait pas

La femme qui ne vieillissait pas
De Grégoire Delacourt
  • Comédie Bastille
  • 5, rue Nicolas-Appert
  • 75011 Paris
  • Richard-Lenoir (l.5)
Itinéraire
Evénement plus programmé pour le moment
Achat de Tickets
LE RÊVE DE TOUTES LES FEMMES. ET POURTANT...

Betty a trente ans quand elle devient un modèle du grand projet photographique de Fabrice : « Du temps ». Depuis vingt ans déjà, il photographie des modèles chaque année, à date fixe. Avec Fabrice, Betty fait des essais avec les cheveux attachés, les cheveux détachés, le col de chemisier ouvert, fermé, pour définir la photo référence pour les prises de vue à venir. Fabrice lui montre la photo qu’il aime, elle se trouve belle. Une fois par an, Betty pose pour Fabrice, pour voir le temps passer sur son visage, pour y lire son histoire. Les années se suivent, les photos se prennent, mais au bout du temps, Betty a trente ans.

 

180

L'AVIS DE LA REDACTION : 8/10

A la recherche du temps perdu .....

Voici une belle réflexion sur la temporalité, sur le rêve qu'ont tant de femmes et d'hommes de rester jeunes éternellement.
Un rêve qui se transforme peu à peu en cauchemar pour Betty qui traverse les années sans se flétrir.
C'est quand elle perd tout ce qui fait sa vie qu'elle prend conscience que ne pas vieillir, c'est être hors du monde !

Avec une grande élégance et une émotion à fleur de peau, Françoise Cadol est cette femme sur laquelle le temps n'a pas de prise.
Merveilleuse de naturel, elle nous raconte la joie, puis les tourments, que cette situation lui fait vivre.

La mise en scène de Tristan Petitgirard est à l'image de la comédienne, pleine de douceur et de simplicité.

Cette fable qui parlera à tous nous offre de nous réconcilier avec notre état d'être humain.
Et nous montre avec une grande sagesse que chaque âge de la vie est un bel âge, pour peu qu'on l'accepte.

Un bien joli moment et une belle leçon de vie à aller partager au Lucernaire !

Sylvie Tuffier

Note rapide
8,5/10
pour 3 notes et 3 critiques
0 critique
Note de 1 à 3
0%
0 critique
Note de 4 à 7
0%
3 critiques
Note de 8 à 10
100%
Toutes les critiques
20 févr. 2023
8/10
7
A la recherche du temps perdu .....

Voici une belle réflexion sur la temporalité, sur le rêve qu'ont tant de femmes et d'hommes de rester jeunes éternellement.
Un rêve qui se transforme peu à peu en cauchemar pour Betty qui traverse les années sans se flétrir.
C'est quand elle perd tout ce qui fait sa vie qu'elle prend conscience que ne pas vieillir, c'est être hors du monde !

Avec une grande élégance et une émotion à fleur de peau, Françoise Cadol est cette femme sur laquelle le temps n'a pas de prise.
Merveilleuse de naturel, elle nous raconte la joie, puis les tourments, que cette situation lui fait vivre.

La mise en scène de Tristan Petitgirard est à l'image de la comédienne, pleine de douceur et de simplicité.

Cette fable qui parlera à tous nous offre de nous réconcilier avec notre état d'être humain.
Et nous montre avec une grande sagesse que chaque âge de la vie est un bel âge, pour peu qu'on l'accepte.

Un bien joli moment et une belle leçon de vie à aller partager au Lucernaire !
14 févr. 2023
9/10
5
Je ne savais pas trop à quoi m'attendre. Un joli article dans "La Terrasse" m'a donné envie.
Quelle découverte que ce texte et que cette comédienne !
Une fable sur le temps qui passe, apprendre à aimer nos rides !
Ce seule en scène est bouleversant. Un cri d'amour aux femmes mais jamais plombant.
C'est drôle, plein d'émotion et si merveilleusement interprété.
Cette actrice à la voix de velours ( elle double aussi Angelina Jolie, Sandra Bullock et Rosanna Arquette ...) nous fait voyager durant 1h10 dans la vie de Betty.
Grégoire Delacourt délivre une nouvelle version du mythe de la jeunesse éternelle, cher à Wilde.
Un moment hors du temps avec une bande son envoûtante et des lumières très soignées.
C'est dans la salle du Paradis tout en haut du Lucernaire et c'est vraiment un moment de grâce suspendu !
7 févr. 2023
8,5/10
5
Betty pose pour un photographe, il a un projet qui peut sembler farfelu, il prend le même jour, à la même heure, tous les ans la photo de la même personne, c’est intéressant et on pourra juger de l’évolution de ces modèles.

Oui, mais voilà ce qui cloche, Betty est toujours la même jeune femme de 30 ans, pendant quinze années consécutives, elle ne prend pas une ride, pas un cheveu blanc, la peau est nette, pas de tâches… aurait-elle signé un pacte avec Méphistoféles ?

Sa vie est pourtant bien réglée, elle aime André son mari, ils ont un fils. Tout semble bien se passer et pourtant… que faire de cette jeunesse qui ne veut pas se faner ?

Sa meilleure amie lui conseille de signer avec les grandes maisons de cosmétiques, quelle publicité en effet, pas besoin de photoshop, c’est naturel !

J’aime les romans de Grégoire Delacourt, ces histoires, simples, toujours bien écrites et Françoise Cadol a adapté le récit de Grégoire Delacourt avec beaucoup de finesse, elle est émouvante, subtile, drôle, sous l’œil averti de Christian Petitgirard.
Votre critique endiablée
Nos visiteurs sont impatients de vous lire ! Si vous êtes l'auteur, le metteur en scène, un acteur ou un proche de l'équipe de la pièce, écrivez plutôt votre avis sur les sites de vente de billets. Ils seront ravis de le mettre en avant.
Notes détaillées (pour les plus courageux)
Texte
Jeu des acteurs
Emotions
Intérêt intellectuel
Mise en scène et décor