Gros-Câlin

Gros-Câlin
De Romain Gary (Emile Ajar)
Mis en scène par Bérangère Bonvoisin
Avec Jean-Quentin Châtelain
  • Jean-Quentin Châtelain
  • Théâtre de l'Œuvre
  • 55, rue de Clichy
  • 75009 Paris
  • Place de Clichy (l.2, l.13)
Itinéraire
Billets de 19,45 à 34,00
Evénement plus programmé pour le moment

Délaissé par l’humanité toute entière et en manque d’affection, Monsieur Cousin, un statisticien farfelu, rapporte un python d’un voyage organisé en Afrique.

Le serpent, mesurant deux mètres vingt de long, comble le vide de son existence lorsqu’il s’enroule autour de lui et le serre fort. Monsieur Cousin se sent enfin aimé. Mais dans son petit appartement et au gré de la vie parisienne, le puissant reptile n’est pas facile à assumer…

 

La pièce de théâtre tragi-comique mène une réflexion sur le besoin de se sentir aimé et sur la perte de repères. C’est le premier écrit de Romain Gary sous le nom d’Emile Ajar.

 

Note rapide
6/10
pour 4 notes et 4 critiques
0 critique
Note de 1 à 3
0%
4 critiques
Note de 4 à 7
100%
0 critique
Note de 8 à 10
0%
Toutes les critiques
17 mai 2015
5/10
147 0
Si le texte est excellent et la déclamation de l'acteur convaincante, la transposition du tout sur scène est très loin de m'avoir séduit.

J'en suis au point où je me demande si Jean-Quentin Châtelain assis sur une chaise, le texte posé devant lui, n'aurait pas donné le même résultat. Et si j'en arrive à penser qu'une simple lecture pourrait être équivalente à une pièce de théâtre, c'est que, décidément, quelque-chose n'a pas fonctionné lors de la mise en scène...
19 févr. 2014
7/10
169 0
C'est tout en sous-entendus sur le python, la sexualité, la solitude...

L'acteur joue très bien.
Attention le rythme volontairement lent et un peu monocorde, reprenant par la diction les circonvolutions du reptile, peut en décourager quelques-uns.

Nous étions 5 amis. 2 n'ont pas aimé, un est sorti sans avis. Nous étions donc 2, un ami et moi, à avoir vraiment apprécié.
26 nov. 2013
6,5/10
Un personnage loufoque et décalé qui se confie à nous.
Il est seul et a une vision de la vie assez peu conventionnelle.
Au fil de la pièce, on en apprend de plus en plus sur lui. Quelques petites notes d'humour égayent la soirée.
24 nov. 2013
5,5/10
Une histoire absurde dans laquelle on découvre un personnage complétement perturbé. On réfléchit sur la solitude mais on s'ennuie aussi un peu...
Votre critique endiablée
Nos visiteurs sont impatients de vous lire ! Si vous êtes l'auteur, le metteur en scène, un acteur ou un proche de l'équipe de la pièce, écrivez plutôt votre avis sur les sites de vente de billets. Ils seront ravis de le mettre en avant.
Notes détaillées (pour les plus courageux)
Texte
Jeu des acteurs
Emotions
Intérêt intellectuel
Mise en scène et décor