Elle... Émoi

Elle... Émoi
  • Lucernaire
  • 53, rue Notre-Dame-des-Champs
  • 75006 Paris
  • Notre-Dame-des-Champs (l.12)
Itinéraire
Billets de 16,00 à 31,00
Evénement plus programmé pour le moment
Achat de Tickets

Usé d'une longue carrière passée dans la fosse de l’opéra de Paris, un musicien s’interroge sur la place que prend son instrument dans sa privée et dans sa vie professionnelle.

Où sont les limites, y en a t-il, d’ailleurs… ? 

Une formidable interrogation sur l’amour, la passion, la confusion et le sens de la vie. 
En remontant le fil de son parcours, il s’interroge sur toutes celles qui l’ont accompagnées. 

Ce soir encore, il voulait rentrer tout seul, sans ELLE, il semblait décidé. 
Rompre, arrêter là, bref, raccrocher… Dès lors, il ouvre la voie à des questions fondamentales qu’il ne s’était jamais posées… 

Diversions ou digressions musicales, confessions à double sens : il brouille les pistes et nous entraîne dans une étonnante rétrospective de sa vie de musicien.

 

 

 

Note rapide
8,5/10
pour 5 notes et 5 critiques
0 critique
Note de 1 à 3
0%
0 critique
Note de 4 à 7
0%
5 critiques
Note de 8 à 10
100%
Toutes les critiques
1 nov. 2019
9/10
1 0
Les mots pour évoquer les maux, les notes pour s’ échapper de la partition et “Elle”, singulier, plurielle, avec ou sans piston, pour une seule note ou plusieurs, pour mener campagne, pour ou contre, ou comme compagne tout contre.

Elle... émoi… Elle sans moi… ou Elle et moi (nous, vous) comme autant de mosaïques d’émaux qui s’assemblent, se désassemblent, de Légos pour un ego titubant, vibrant claironnant au gré des tubes cuivrés en solo ou en compagnie, en orchestre.

Entrez dans L’univers d’Emmanuel Capel, là où les mots comptent double, voir triple, là où les notes s’égrènent hors de tout engrenage, s’envolent, s’échappent, glissent, trébuchent, tintinnabulent.

Rendez vous avec l’émoi, les moi où les mois, les années, la notion du temps compte, si l’on décompte ou file, défile au fur et à mesure, d’une mesure musicale le temps d’une pause ou d’une poésie au cours d’un interstice glissé, soufflé mais pas forcément joué…

Découverte d’un instrument… d’un cuivre, d’un son, de vibrations de la musicalité de solos murmurés loin des images de fanfare, des clichés, des éclats, du clinquant.

Regard humble et sans concession, miroir sans tain sur un univers, le carcan des sérails.

Ce moment “Théâtre” dans les nuages du Théâtre du Lucernaire, à l’étage du “Paradis” est un moment dont les notes et les mots résonneront au delà du seuil… et l’écureuil ne manquera pas de glaner les précieuses noisettes qu’il réservera pour les périodes de disette.

En conclusion : une parenthèse de poésie enchantée, une découverte, une alchimie élégante que je vous invite à découvrir.

Un résumé serait trop étroit pour contenir la palette offerte par cet artiste singulier.
28 juil. 2018
8/10
30 0
Portrait tout en sincérité et sensibilité, parcours de vie d'un musicien qui se raconte à travers les instruments qui l'ont accompagné dans les différentes étapes de sa vie.
Très belle scénographie. Le texte, ponctué de morceaux de musique, sonne juste ; il est touchant, délicat, drôle - hormis peut-être quelques lourdeurs sur la première partie.
Il y a une vraie montée en puissance tout au long du spectacle, on en ressort ému et avide de musique.
21 juin 2018
10/10
28 0
Sublime, émouvant, drôle, sensuel.
Emmanuel Van Cappel nous conte l’intimité et les amours passionnels d’un musicien avec ses compagnes de vie…
Des instruments à vent en suspension sur un fil d’or tapissent la scène, le requiem de Berlioz détonne, nous partons en voyage dans l’univers de cet artiste. Nous allons faire connaissance de ses différentes maitresses... Ses premiers émois d’enfance découvrant « la trompette de poche » puis ses rencontres et ses amours successifs.
Le piston cornet à pistons / La trompette en Sib..
La trompette en UT /Le clairon
Emmanuel Van Cappel nous réjouit en jouant avec brio des différents instruments à vent qui l’entourent « ses anciennes maitresses » et il nous enchante et nous amuse en jouant également avec les mots. C’est fin, ingénieux et plein d’humour.
*le cachet de l’artiste, le cachet du trac, se cacher, le cas chez…
*se défiler, défis laids, le défilé…
Son passage au service militaire est hilarant. Emmanuel Van Cappel nous séduit avec une petite chorégraphie riche en sous-entendus, drôle et pleine de vérités.
C’est érotique, tendre, poétique.
Mais les amours nous étouffent parfois. L’amour est- il éternel ? Qu’arrive-t-il lorsqu’on a plus de désir ?
* la première étape pour trouver la quintessence… c’est d’abord la séparation
Ce texte est magnifique, nous avons envie de le lire et le relire pour le déguster.
Emmanuel Van Cappel nous offre un merveilleux moment. Grand talent d’écriture, admirable musicien et étonnant comédien.
Mise en scène harmonieuse et esthétique de Nathalie Louyet.
18 juil. 2017
9/10
41 0
Un musicien grognon nous raconte son parcours professionnel et privé.

Il fait ça très bien, on rit de ses jeux de mots, ses contresens. Il parle de sa trompette comme d’une amante, il n’ose même pas la présenter à ses parents, c’est vous dire !

Parce qu’il parle de son instrument comme d’une personne, elle prend tant de place dans sa vie, il a dû répéter inlassablement avec sa trompette, depuis tout jeune. Pour parvenir à un niveau professionnel, on ne compte pas ses heures, demandez donc à un pianiste ou violoniste.

De ses souvenirs de bébé, bercé par Mozart, à la trompette du jeune militaire, du cornet à piston, du clairon, Emmanuel Van Cappel nous entraîne dans son délire, ne pas s’y tromper, c’est très drôle, ce qui n’empêche pas de réfléchir aux maux physiques, aux crampes qui surviennent, aux accidents. A la vie amoureuse aussi qui a bien du mal à s’imposer.

Les trompettes ne font pas seulement décorum sur scène, Emmanuel en joue pour ses différentes scènes comme le clairon militaire à cheval sur le bras du fauteuil, la trompette de jazz, la trompette qu’il cache jalousement, etc.

Un artiste complet, héritier de Devos, ne vous privez pas de cette heure musicale !
8,5/10
71 0
Drôle et émouvant, ce concerto pour deux voix « Elle et Lui », nous dit tout ou presque de ce qui se joue entre un instrument de musique et son musicien.

Elle, c’est la trompette et toutes celles qui lui ressemblent et lui, c’est le trompettiste de l’orchestre. Lui qui, un soir enfin, décide d'écrire « fin » et non « coda » sur cette partition trouble, merveilleuse et brillante qui se joue entre elle et lui… Et nous sommes là pour l’entendre et le soutenir d’un regard ou d’un rire, attentionnés et séduits par ces jeux de mots et de notes qui nous amusent et nous captivent.

Car c’est une relation curieuse et attirante, quasi charnelle, que cette relation aux allures d’histoire d’amour, entre lui et sa trompette. Une relation où l’affection n’est pas exsangue comme avec un objet transitionnel qui est ce qu’il ne remplace pas.

Il est vrai que nous ne prenons pas garde, à l’écoute d’un musicien jouant de son instrument, dans un concert ou dans un casque, combien ils forment un couple et que ce couple en est un.

Cette relation est étrange et fusionnelle. Il y a tellement de moi dans elle, nous dit-il, sans doute comme un double inversé ou un prolongement de soi.

Emmanuel Van Cappel, auteur et interprète, fait le choix de nous raconter cette dernière fois et toutes les autres fois avant elle jusqu’à la première fois, avec humour et dérision, éclats de joie et de tristesse. L’émotion est au bord du sourire.

Les jeux de mots et de situations devosiens et clownesques surprennent de leur charme. Les rires fusent. La virtuosité du jeu de mots et du jeu de notes est remarquable. La musicalité est effective, surprenante de qualité parmi ces flots de pensées introspectives, d’idées folles et fugaces qui mitraillent, tiraillent et raillent avec délice.

Le comédien et le musicien nous ravissent. Le plaisir est enveloppant, nous ne sommes pas loin de la joie. L’élégance se marie au charme et le charme à la prouesse. Le tout nous régale. Un fichu bon moment !
Votre critique endiablée
Nos visiteurs sont impatients de vous lire ! Si vous êtes l'auteur, le metteur en scène, un acteur ou un proche de l'équipe de la pièce, écrivez plutôt votre avis sur les sites de vente de billets. Ils seront ravis de le mettre en avant.
Notes détaillées (pour les plus courageux)
Texte
Jeu des acteurs
Emotions
Intérêt intellectuel
Mise en scène et décor