top5 (1)

Deux Mensonges et une Vérite

Deux Mensonges et une Vérite
De Nicolas Poiret, Sébastien Blanc
Mis en scène par Jean-Luc Moreau
Avec Raphaëline Goupilleau
  • Raphaëline Goupilleau
  • Frédéric Bouraly
  • Théâtre Rive Gauche
  • 6, rue de la Gaité
  • 75014 Paris
  • Edgard Quinet (l.6), Gaité (l.13)
Itinéraire
Billets de 27,00 à 45,00
À l'affiche du :
18 octobre 2018 au 21 décembre 2018
Jours et horaires
Ajoutez la pièce à votre agenda en sélectionnant une date. Attention, vos espions pourraient l'apprendre !
l m m j v s d
    • HORAIRES
    • 21:00
    • 15:00

Il a fait une erreur de débutant après 27 ans de mariage.

Surtout, ne dites jamais à votre épouse qu'elle ne vous surprend plus.

Lors de leur anniversaire de mariage, Philippe ne comprend pas que Catherine refuse d'admettre qu'au bout de tant d'années, ils ont la chance immense de ne plus pouvoir se surprendre.

Pour lui prouver qu'il a raison, il lui propose un jeu.

La règle est simple : chacun doit donner trois anecdotes le concernant, contenant deux mensonges et une vérité. Si Catherine trouve tout de suite la vérité de Philippe, lui, va vivre un enfer en essayant de découvrir celle de Catherine...

Et ce n'est pas l'aide d’Édouard, son meilleur ami un peu gaffeur qui va lui faciliter la tâche.

  

Raphaëline Goupilleau est une actrice de 61 ans. Elle s'est illustrée dans de nombreuses pièces de théâtre, notamment dans son rôle dans la pièce La Médiation, au Poche-Montparnasse, qui lui a valu une nomination pour le Molière de la comédienne dans un second rôle.

Frédéric Bouraly joue le rôle de José dans la série télévisée Scènes de ménages. Au théâtre, il a récemment joué dans Les Darons et Conseil de Famille.

190

La critique de la rédaction : 7/10. Un humour très particulier pour une comédie déjantée.

Le personnage de Raphaëline Goupilleau décide de poser une colle sur son passé à son mari interprété par Lionel Astier... qui se fait aider par son associé avocat Frédéric Bouraly. Cette joyeuse bande nous fait bien rire avec des blagues bon enfant, surprenantes et absurdes.

L’histoire nous tient en haleine et nous avons envie de deviner quelle est la vie cachée de la femme. Ses rencontres intrigantes ne font qu’accentuer le suspense.

Dommage que les dialogues deviennent lourds dans la dernière partie et que l’énigme mette tant de temps à se résoudre. La fin est réussie, seulement, cette pièce d’1h45 aurait mérité de durer 30 minutes de moins pour être parfaite.

Le décor est fonctionnel mais hélas pas beaucoup plus joli que l’affiche du spectacle.

Un bon moment malgré ces réserves.

Note rapide
7,7/10
16 pour 16 notes et 14 critiques
0 critique
Note de 1 à 3
0%
4 critiques
Note de 4 à 7
38%
10 critiques
Note de 8 à 10
63%
Toutes les critiques
2 août 2018
9,5/10
75 0
Comédie très drôle grâce à la plume des auteurs et au talent des comédiens.
On y retrouve la lassitude d'un couple dans le quotidien routinier de plusieurs années de mariage, la mauvaise foi masculine, la malice féminine et l'ami prêt à se rendre utile mais souvent maladroit. La mise en scène de Jean-Luc Moreau est inventive avec un jeu de panneaux pivotants pour changements de décor... Voilà une excellente pièce dans le petit écrin du Théâtre Rive Gauche !

Cerise sur le gâteau... On rit beaucoup ! Je vous promets un bon moment...
... En conclusion : Du théâtre de plaisir comme on l’aime. Cet énorme succès populaire est largement mérité. Pas étonnant qu’une reprise est déjà prévue en octobre prochain ! Un spectacle irrésistible tant il est désopilant et charmant à la fois.
29 avr. 2018
8,5/10
122 0
Mais si ! On peut faire rire en étant intelligent !

Loin des poncifs vulgaires et affligeants qui circulent - et y'a rien à voir!!! - sur les grands boulevards, voici une vraie bonne comédie sur le couple !!!

L'écriture est fine et efficace, le rythme effréné ne retombe jamais, les comédiens survoltés.
Il faut dire que l'idée de départ est réjouissante, et que la torture que subit le mari est délectable !

Au passage, les auteurs nous livrent une vraie réflexion sur le temps qui passe et l'habitude .....nos ennemis !

La pièce est nommée aux Molières, si j'osais je ferais bien un petit pari ...
10 avr. 2018
9/10
112 0
Qui est pris qui croyait prendre ! Deux mensonges et une vérité est une très jolie fable fort bien troussée qui amène à réfléchir quant à la capacité des « faibles » femmes, amoureuses sans « esbroufe » ( donc ternes), capables de supporter les petits ( ?) et très horripilants travers de leurs maris se croyant (oh les sots !!!) irrésistiblement supérieurs (donc brillants), de les faire tomber de leur superbe et les transformer en « petite chose » mesquine, rageuse, jalouse, prête à tout pour connaitre la supposée vérité, bref, totalement déboussolée . Vérité vraie ou mensonge bidon : piège à con !!
Lionel ASTIER tombe dans ce piège avec une extraordinaire faconde et joue à la perfection le mari en question. Tour à tour supérieur, détestable de suffisance, se croyant invincible dans le petit jeu dont il est à l’origine, puis inquiet et enfin incontrôlable dans sa quête de savoir la vérité, s’appuyant tout en le malmenant sur son meilleur ami interprété par Frédéric BOURALY (au rire célébrissime), dont les expressions de visage sont capables d’alterner en une fraction de seconde une expression de crétinerie totale avec un air de maquignon rusé, déclenchant à chaque fois les rires du public.
Mais que dire de son « épouse », Raphaëline GOUPILLEAU, si ce n’est qu’elle est géniale dans son jeu. Remarquable pour faire passer toutes les émotions de tendresse, de moquerie, de domination jubilatoire, de force et de mansuétude que son rôle impose, elle est le pendant absolu de L. ASTIER.
Tous les autres comédiens dont le rôle va consister à accentuer l’affolement du mari, le font avec une véritable jubilation et savent parfaitement occuper la scène même si l’écriture de la pièce ne leur offre pas la même présence que notre trio « de tête ».
Les décors sont minimalistes mais bien pensés avec de belles touches d’humour et la mise en scène signée de J-L MOREAU, comme d’habitude, ne souffre d’aucune critique !
Post scriptum : Merci du fond du cœur pour l’extraordinaire leçon de plaidoirie interprétée par L. ASTIER : elle fera date et devra être enseignée en cours magistral à la faculté de droit (MDR!!!).
4 avr. 2018
7/10
123 0
Le plaisir de voir une comédie intemporelle, rare lourdeur dans les dialogues, des comédiens convaincants, tandis que mon mari souriait, je riais joyeusement.
Votre critique endiablée
Nos visiteurs sont impatients de vous lire ! Si vous êtes l'auteur, le metteur en scène, un acteur ou un proche de l'équipe de la pièce, écrivez plutôt votre avis sur les sites de vente de billets. Ils seront ravis de le mettre en avant.
Notes détaillées (pour les plus courageux)
Texte
Jeu des acteurs
Rire
Intérêt intellectuel
Mise en scène et décor