top5 (2)

Art, de Yasmina Reza

Art, de Yasmina Reza
De Yasmina Reza
Mis en scène par Patrice Kerbrat
Avec Jean-Pierre Darroussin
  • Jean-Pierre Darroussin
  • Charles Berling
  • Alain Fromager
  • Théâtre Antoine
  • 14, boulevard de Strasbourg
  • 75010 Paris
  • Strasbourg Saint Denis (l.4, l.8, l.9)
Itinéraire
Billets de 21,00 à 69,00
À l'affiche du :
30 janvier 2018 au 17 juin 2018
Jours et horaires
Ajoutez la pièce à votre agenda en sélectionnant une date. Attention, vos espions pourraient l'apprendre !
l m m j v s d
    • HORAIRES
    • 16:00
    • 21:00

Serge est très satisfait. Il vient d'acquérir un tableau. Une oeuvre d'art contemporain.

C’est une toile d’environ un mètre soixante sur un mètre vingt, entièrement peinte en blanc. Le fond est blanc, mais si on cligne des yeux, on peut apercevoir de fins liserés blancs transversaux.

 
Serge est passionné d’art contemporain et trouve Sénèque modernissime. Marc est lui le gardien des valeurs traditionnelles, celui à qui on ne la fait pas et qui ne se laisse pas embrouiller par les tendances du moment, enfin Yvan a échoué dans vie professionnelle et affective et semble n’avoir que ces deux amis de précieux.

Ce trio va s’entre déchirer autour de ce tableau blanc en invoquant tous les arguments qui tournent autour de l’Art contemporain. Le rythme est très enlevé et l’on n’arrête pas de rire du début à la fin.

 

Traduite dans 35 langues différentes, ART est le grand succès de Yasmina REZA. Ecrite en 1994, sa pièce a été jouée et primée dans le monde entier.  

Dernièrement, vous avez peut être vu les pièces de Yasmina Reza au théâtre, comme Bella Figura, avec Emmanuelle Devos.

Jean-Pierre Darroussin est un acteur de 63 ans. Au Théâtre Antoine, il avait déjà joué dans Inconnu à cette adresse en 2013.

Charles Berling a 59 ans. Récemment, il a joué dans Vu du Pont, avec Alain Fromager au théâtre de l'Odéon et Dans la Solitude des Champs de Coton au Théâtre Liberté.

 

132

La critique de la rédaction : 7.5/10. Un texte fin, amusant, bien interprété, avec une mise en scène assez simple.

Nous redécouvrions la pièce de théâtre de Yasmina Reza. Les dialogues sont excellents, font réfléchir sur l’art en général, l’art contemporain en particulier mais aussi sur l’amitié, comment évoluent nos relations au fil des années. C’est très intéressant et drôle à la fois d'écouter ces mentalités opposées, les conflits qui peuvent naître à cause du tableau, des choix de l’amateur de monochromes.

Jean-Pierre Darroussin est très convaincant dans son rôle de modérateur indécis, mou. Il a un superbe monologue qui a été généreusement applaudi.
Alain Fromager rentre bien dans son personnage snobe aux goûts très pointus. Nous avons eu plus de mal avec l’interprétation de Charles Berling au début de la pièce puis nous sommes habitués à son style de jeu.

Le décor et la mise en scène apportent peu de surprise mais font l’affaire malgré tout.

Même si les tickets coûtent assez chers, ce texte vaut le détour.

Note rapide
7,2/10
19 pour 19 notes et 14 critiques
0 critique
Note de 1 à 3
0%
7 critiques
Note de 4 à 7
53%
7 critiques
Note de 8 à 10
47%
Toutes les critiques
20 mai 2018
9/10
3 0
Contemplatif pour amateurs éclairés !

Quand l’art abstrait interroge l’absurde et l’angoisse de la toile blanche.
Entre arnaque et escroquerie des galeries de peinture ou naissance du génie artistique ?
Un parcours initiatique et une confrontation d’idée. Au final, le dur apprentissage de la tolérance et du respect de l’autre.

Une belle leçon de vie et d’amitié.
15 avr. 2018
6/10
23 0
J'ai été convaincue par l'interprétation de Jean-Pierre Darroussin qui est excellent.
Par contre pas du tout par Charles Berling et Alain Fromager dont le jeu m'a profondément ennuyé. Dommage car le texte présente de l'intérêt d'ailleurs je ne suis pas sûre que le public l'ait bien compris prenant des situations dramatiques pour des situations comiques... mais cette confusion s'explique je pense par le jeu des comédiens !
6 avr. 2018
7,5/10
21 0
Un classique avec un superbe texte mis en bouche par des très bons comédiens, une mise en scène par Patrice Kerbrat. Celui là même qui a créé la pièce avec le trio Arditi, Vaneck, Luchini en 1994.
Un plaisir sans retenues, placé au 3eme rang, le jeu décortiqué des acteurs fait que cette soirée a été une merveille.
Courez vite !
17 mars 2018
4/10
25 0
Texte superficiel. On ne comprend pas l’enjeu des personnages. L’intrigue est comprise dès le début et sans évolution. On assiste à un pugilat sans analyse. Quel intérêt de voir des amis dans un conflit où ils sont prêts à se battre pour pas grand chose car on n’a pas d’explication sinon l’intolérance d’un d’entre eux.
Les acteurs sont néanmoins bons. Mais le public qui ricane à chaque réplique fait penser à une mauvaise pièce de boulevard.
14 mars 2018
7,5/10
27 0
On y retrouve l'intelligence et la richesse des mots et des situations de Reza, une mise en scène qui joue parfaitement sur la simplicité en miroir du sujet central de la pièce : le tableau blanc.
Tout est blanc, froid, pur alors que les 3 comédiens sont en noirs, les êtres doués d'émotion et de rage.

Impossible de ne pas faire le parallèle avec la version Vaneck/Luchini/Arditi. Où la subtilité, la nuance et le jeu était juste admirable.
Les comédiens dans cette nouvelle version sont bien sûr des comédiens hors pair. Ils se baladent.
Mais on a quand même eu une déception dans le jeu ou la direction d'acteur.
Darroussin qui fait du Darroussin, parfait dans son rôle de gentil débonnaire. Fromager, que je ne connaissais pas, a le physique de l'emploi, grand maigre, distant, froid. Déception avec Berling qui surjoue et appuie trop. Mais ils se baladent tellement qu'on sent une distance par rapport à la situation. Les 3 comédiens de la première version étaient habités, transcendés. Ils auraient pu tuer. Là on sent bien qu'à la fin ils vont se réconcilier.
Je ne sais pas trop comment expliquer cette sensation. Comme si les 3 comédiens étant tellement bons qu'ils ont considérés qu'ils n'avaient pas besoin d'une direction d'artiste, qu'ils se suffisaient à eux même. Et ben non, même eux ont besoin d'être guidés.
Ils ont une diction particulièrement appuyée, un peu ampoulée, qui enlève le naturel, la fougue des personnages. On a parfois l'impression d'un exercice de diction. Qu'ils ne remplissent pas parfaitement car ils ont tous eu leur moment de bafouille.
Par moment ils jouent un peu trop avec le public ce qui enlève de la profondeur au jeu.

Une excellente pièce, un texte formidable, une bonne mise en scène classique mais efficace, de très bons comédiens... mais quand on a vu la première version on se dit qu'il y a encore un niveau en plus....
Votre critique endiablée
Nos visiteurs sont impatients de vous lire ! Si vous êtes l'auteur, le metteur en scène, un acteur ou un proche de l'équipe de la pièce, écrivez plutôt votre avis sur les sites de vente de billets. Ils seront ravis de le mettre en avant.
Notes détaillées (pour les plus courageux)
Texte
Jeu des acteurs
Emotions
Intérêt intellectuel
Mise en scène et décor