top5 (22)

Adieu M. Haffmann

Adieu M. Haffmann
De Jean-Philippe Daguerre
Mis en scène par Jean-Philippe Daguerre
Avec Charlotte Matzneff
  • Charlotte Matzneff
  • Franck Desmedt
  • Julie Cavanna
  • Grégori Baquet
  • Alexandre Bonstein
  • Salomé Villiers
  • Théâtre Rive Gauche
  • 6, rue de la Gaité
  • 75014 Paris
  • Edgard Quinet (l.6), Gaité (l.13)
Itinéraire
Billets de 18,00 à 32,00
À l'affiche du :
16 octobre 2019 au 20 décembre 2019
Jours et horaires
Ajoutez la pièce à votre agenda en sélectionnant une date. Attention, vos espions pourraient l'apprendre !
l m m j v s d
    • HORAIRES
    • 17:30
    • 19:00
Achat de Tickets

Au milieu de la seconde guerre mondiale, les allemands occupent la France.

A Paris, en 1942, un marché peu ordinaire est conclu dans la boutique du bijoutier juif Joseph Haffmann. Ce dernier propose à son employé de lui confier son commerce et de le loger clandestinement en échange.

Pierre Vigneau accepte la prise de risque tout en formulant lui aussi une requête : stérile, il demande à Haffmann d'offrir à sa femme un enfant... Le pacte faustien est ainsi posé.

Combien de temps ce marchandage sera-t-il supportable ?

  

Adieu Monsieur Haffmann a été récompensée de 4 Molières : du théâtre privé, de l'auteur, du comédien dans un second rôle pour Franck Desmedt et de la révélation féminine pour Julie Cavanna (2018).

823

La critique de la rédaction : 8.5/10. Époustouflés par cette pièce de théâtre !

L’intrigue de l’homme qui demande à sa femme de coucher avec un autre pourrait faire penser à une pièce de boulevard. Elle contrebalance l’intrigue principale, ce même homme cache son patron bijoutier juif dans sa cave. Ces deux histoires s’articulent très bien, nous sommes complètement happés par l’enchaînement de mini scènes rythmées avec des dialogues intelligents, efficaces, avec des sous-entendus et des doubles sens.

Les acteurs sont sensibles, nous nous prenons d’empathie pour chacun des personnages. Sauf peut-être ce couple haut en couleurs qui débarque dans la dernière séquence, pleine d’intensité et de suspense. Eux sont à la fois humains et cruels. L’actrice Charlotte Matzneff est remarquable.

L’ensemble est très bien mis en scène et le fil rouge musical donne encore davantage de consistance.

À ne pas manquer !

Note rapide
Toutes les critiques
6 août 2019
6,5/10
1 0
Belle pièce, émouvante mais pas très réaliste ;)

En bref, M. Haffman, un juif qui a une bijouterie, est contraint de céder sa bijouterie à son employé, car les juifs ne peuvent pas gérer de commerce en 1940. Il vit dans une cave. En échange de l'hébergement, l'employé lui demande d'avoir des relations sexuelles avec sa femme, car l'employé est stérile. Finalement, l'employé se met à vendre + en + de bijoux aux allemands à tel point qu'il sympatise, et invite / Otto et sa femme à diner. La femme de l'employé, qui tombe alors enceinte de M. Haffman, annonce pour protéger M. Haffman qui s'est invité à dîner, que son mari est stérile, et qu'elle porte un enfant de M. Haffman.

Ce qui m'a plu :
- j'aime bien la manière dont on devine que M. Otto connaît l'existence de M. Haffman, ca arrive petit à petit et on comprend qu'il sait tout
- je ne m'attendais pas à cette fin-là ; je pensais que l'employé livrerait M. Haffman, or il se repend à la fin et protège son ancien patron
- je trouve que le thème de la stérilité est traité avec pudeur, et de manière délicate.

Ce que j'ai moins aimé :
- toutes les réserves, le côté poli, patiné du spectacle. J'avais l'impression que les personnages étaient tous faux, et qu'ils sortaient d'un joli roman. Ils manquaient tous un peu de caractère. C'est très polissé comme pièce, et dans le jeu des comédiens.

Bon spectacle en tous les cas ;)
29 juin 2019
9/10
4 0
Magnifique pièce !

A aller déguster sans hésitation.
11 mai 2019
8,5/10
4 0
Adieu Monsieur Haffmann au théâtre Rive Gauche, c'est jusqu'au 15 juillet après un triomphe en 2018 avec 4 Molières et des prolongations en 2019 bien méritées !

Plus d'un an que je voulais aller voir cette pièce et je me demande aujourd'hui pourquoi j'ai tant tardé !
Des adjectifs ? Sobre, émouvante, angoissante, drôle. On reste sur un fil tout du long. D'abord parce que la situation initiale a, en partie, de quoi surprendre et même laisser perplexe. Ensuite parce que la pièce retranscrit avec un certain réalisme ce que pouvait être la vie sous l'occupation allemande. Enfin parce que l'issue de ce spectacle reste incertaine. Le doute est permis et la peur réelle.
La petite longueur dans l'enchaînement des premières scènes s'efface rapidement. Quant à la sobriété des acteurs, elle est remarquable et parachève l'efficacité de la pièce à merveille.

- 26 ans : 10€ en catégorie 1 ou 2 au guichet 1h avant la représentation, selon les disponibilités du mardi au vendredi.

- 30 ans : 22€ en carré OR, 18€ en catégorie 1 ou 15€ en catégorie 2, à la dernière minute ou avec réservation par téléphone, selon les disponibilités du mardi au vendredi.
1 mai 2019
8/10
4 0
Le rythme de vie dans l’habitation prend à force des habitudes. M. Haffmann vit cacher dans la cave. Il ne sort que pour le repas en soirée. De temps en temps, il s’offre une partie de galipette afin d’offrir sa semence comme trésor. Les tensions se font doucement ressentir. Surtout depuis que la boutique fonctionne très bien grâce à l’achat de création par des nazis, surtout par Otto Abetz, ambassadeur du Reich en France. Une contradiction qu’apprécie jouer l’ouvrier : servir les allemands et héberger un juif. La trame se met en place et tout trouve l’harmonie parfaite. Et quand on risque de tomber dans l’ennui, c’est là que le génie de l’écriture apparaît. Renversement de situation et de cadence. Un repas bien étrange casse la monotonie qui s’installe doucement.

L’incongruité de l’évènement permet de mettre de l’humour et de sourire au drame. La justesse du ton des 5 comédiens nous emporte dans les singuliers échanges . Des êtres écorchés tentent de survivre dans un contexte de chaos. Une occasion d’évoquer la propagande par les médias, les collaborateurs français bien trop nombreux qui pour beaucoup se sont transformés en résistants de la dernière minutes ou encore l’affaire Rosenberg avec la spoliation des œuvres d’art.

On ne peut pas s’étonner que le spectacle a été récompensé 4 fois l’année dernière par des Molière : théâtre privée, auteur, meilleur second rôle masculin et révélation féminine. La juste du texte avec des dialogues intelligents, des doubles sens, la construction avec des noirs pour passer d’un lieu à l’autre, d’un espace-temps à un autre, la musique discrète... tout cela accompagne avec élégance nos émotions si vives. Cela contribue à donner une histoire très cohérente et vraisemblable. Certains se posent même la question en quittant la salle si c’est une histoire vraie.Les nuances pour montrer l’Homme dans ces contradictions et la complexité tombe juste. La question se pose dans notre esprit : « Et nous qu’aurions-nous fait ? ».
20 févr. 2019
9,5/10
15 0
Un spectacle absolument remarquable, du très grand théâtre, comme on en voit finalement assez rarement.

La construction et le séquençage sont très brillants, servis par un texte d'une grande qualité, qui multiplie les rebondissements et nous laisse un peu groggy au tombé du rideau. Pour ne rien gâcher, une très jolie musique, un peu entêtante, des répliques qui font rire, des acteurs brillants, on est emporté.
Merci M Daguerre.
Du 9 ou du 10 sur 10.
Votre critique endiablée
Nos visiteurs sont impatients de vous lire ! Si vous êtes l'auteur, le metteur en scène, un acteur ou un proche de l'équipe de la pièce, écrivez plutôt votre avis sur les sites de vente de billets. Ils seront ravis de le mettre en avant.
Notes détaillées (pour les plus courageux)
Texte
Jeu des acteurs
Emotions
Intérêt intellectuel
Mise en scène et décor