Variations Sternberg

Variations Sternberg
  • Ciné 13 Théâtre
  • 1, avenue Junot
  • 75018 Paris
  • Lamarck Caulaincourt (l.12)
Itinéraire
Evénement plus programmé pour le moment
Réservation de tickets

Dans les années 1950, trois collègues végètent dans un bureau, au sein d’une administration sans âme.

Pour fuir le vide sidéral, et pour faire imploser ou exploser le temps qui passe, ils vont s’entraîner à inventer 1001 façons de répondre à des lettres de clients ou de fournisseurs mécontents.

Ce spectacle émouvant et drôle fait rejaillir l’originalité et la créativité débordante de Jacques Sternberg, auteur belge inclassable, nouvelliste de langue française le plus prolifique du XXème siècle ! Le saviez-vous ?

Incontournable pour les amoureux de l’humour, de l’étrange, du poétique, de l’irrévérencieux, du surréalisme, et de l’absurde ! Rien que ça !

 

Note rapide
7/10
pour 1 note et 1 critique
0 critique
Note de 1 à 3
0%
1 critique
Note de 4 à 7
100%
0 critique
Note de 8 à 10
0%
1 critique
10 févr. 2018
7/10
3 0
Comment répondre à un client qui n’a pas reçu l’exemplaire de Salammbô ? De bien des façons différentes, c’est le talent des Variations Sternberg de le démontrer aux amoureux des textes. Vous en êtes ? Vous savez ce qu’il vous reste à faire.

Sur la scène, trois bureaux, on est dans les années 50. Une pile de courriers. Deux femmes, un homme. L’une a les cheveux décolorés, l’autre une sacré gouaille. Lui ? un regard gourmand et coquin. Et des manchettes de lustrine. Bienvenue au bureau des réclamations, des centaines de lettres chaque jour, il faut y répondre. Pour chasser l’ennui, ils varient les styles. La réponse est tour à tour critique, policière, stupide, populaire… déductive, désolée… militante, géométrique… amnésique… Diane Delmont, Frédérique Lelaure et Yvan Lambert ont donné du liant aux lettres écrites par Jacques Sternberg. Des lettres qui évoluent entre le surréalisme de Tardieu et les exercices de style de Queneau. Des petits bijoux. Joués avec un naturel déconcertant, on en oublie qu’ils sont sur scène, ils nous ont emmenés dans leur bureau. Un bureau où le temps est figé, il est et sera toujours trois heures ? Kafka n’est pas loin.

Quelques phrases bien senties ponctuent le spectacle, c’est difficile d’apprendre des choses simples mais complètement idiotes; vous êtes seul ? non, je suis avec moi même. Vous aimez la musique de la langue ? vous fréquentez les Jeudi de l’Oulipo ? vous savourez la logique implacable de l’absurde ? vous savez qu’on trouve toujours une part de poésie ? ne boudez pas votre plaisir ! Profitez-en pour arriver un peu en avance pour profiter de l’âme du Ciné XIII, de son bar… et vous asseoir dans un des canapés des premiers rangs, la musique des mots y est encore plus savoureuse.
Votre critique endiablée
Nos visiteurs sont impatients de vous lire ! Si vous êtes l'auteur, le metteur en scène, un acteur ou un proche de l'équipe de la pièce, écrivez plutôt votre avis sur les sites de vente de billets. Ils seront ravis de le mettre en avant.
Notes détaillées (pour les plus courageux)
Texte
Jeu des acteurs
Emotions
Intérêt intellectuel
Mise en scène et décor