top5 (1)

Tom na Fazenda

Tom na Fazenda
  • Théâtre Paris-Villette
  • 211 Av. Jean Jaurès
  • 75019
Itinéraire
Evénement plus programmé pour le moment
Achat de Tickets

Après la mort de son amant, Tom, dévasté, se rend au fin fond de la campagne pour ses funérailles. Il y rencontre sa mère, qui ignore l’orientation sexuelle de son fils défunt, et son frère, un paysan viril et violent qui insiste pour que Tom cache leur relation à sa mère éplorée.

Dans cette ferme, le mensonge est la condition première de la survie. Le sang et la boue souillent les mots et magnifient des corps transfigurés par les émotions pour révéler la grandeur tragique et universelle de ce texte nécessaire.

 

156

Au Brésil, où le nombre de meurtres homophobes atteint un nombre record, Tom à la ferme a acquis une résonance terrible.

En portugais brésilien surtitré en français

Note rapide
10/10
pour 2 notes et 2 critiques
0 critique
Note de 1 à 3
0%
0 critique
Note de 4 à 7
0%
2 critiques
Note de 8 à 10
100%
Toutes les critiques
22 mars 2023
10/10
1
Le plateau est nu, simplement recouvert d’une immense bâche pleine d’une boue ocre. Seuls éléments scéniques, des seaux noirs qui figurent la ferme, le travail dur, la terre, les bêtes. Déjà Multi-récompensées à l’international cette pièce arrive à Avignon.

L’histoire est poignante et tragique, Tom qui vient de perdre son compagnon se rend dans la ferme de la famille de celui-ci pour assister à ses funérailles. Opposition violente du monde moderne et de la vie archaïque à la ferme, plongeon violent et immédiat dans un autre temps. La mère et le frère sont dans le déni de l’homosexualité du jeune homme mort. Tom, surpris et perdu tente de comprendre ce qui se joue dans cette famille où la brutalité et la folie sont omniprésentes.

Les personnages s’empêtrent dans ce drame fort et saisissant, luttant contre les autres et contre eux-mêmes pour tenter de sauver leur peau et leur âme du mieux qu’ils peuvent. Parmi cette déferlante de haine et de folie seul l’amour du défunt surnage.

Les comédiens sont exceptionnels de puissance, de vérité et de densité. On est véritablement happé par leur présence et leur force. Le tout est encore amplifié par une mise en scène épurée, puissante et animale et une superbe mise en lumière.

Une pièce charnelle et intense, un coup de poing qui secoue, bouleverse et chamboule. On en ressort différent et changé par ce qu’ils nous ont offert en partage.

Le public est debout, les saluts n’en finissent pas. Puis le comédien prend la parole, il parle du Brésil, de la situation critique pour la liberté, il décrit l’immense joie pour eux de venir jouer cette pièce si forte dans un pays qui le permet, il parle d’utopie Avignonnaise, de résistance, les larmes coulent sur ses joues et sur les nôtres.

Une pièce magistrale d’une beauté brute !
12 mars 2023
10/10
1
Puissant, Sensuel, Explosif, Magnifique.

Rodrigo Portella met en scène pour notre plus grand plaisir « Tom Na Fazenda » une pièce bouleversante, puissante, sensuelle et violente de Marc Bouchard dramaturge canadien.
Tom à la ferme a été adapté au cinéma en 2013 par Xavier Dolan.

« En 2023, la compagnie a célébré les six ans de la première représentation de Tom na Fazenda à Rio de Janeiro, avec plus de 250 performances, 25 prix et plus de 45 000 spectateurs. C’est un geste politique au Brésil, où le nombre de meurtres homophobes atteint un nombre record, Tom à la ferme a acquis une résonance terrible »

Après la mort de son amant, Tom citadin, s’invite dans la famille de son compagnon qui vit au fin fond de la campagne dans une laiterie perdue au milieu des pâturages, un monde rural dur et laborieux qu’il ne connait point et qui le surprend.
Il découvre étonné que l’homosexualité de son amant à toujours était caché par Francis viril et hostile, le frère de celui-ci . La mère 'Agata' ne doit point connaitre la vérité.
Dans cette campagne profonde, Tom vient déstabiliser l’ordre moral, Francis va utiliser la violence, la séduction, la torture pour protéger ce monde patriarcal.

Dès lors, l’homophobie, le mensonge, la haine, la domination vont faire surface, l’étau se resserre autour de Tom, un déchainement d’agressivité surgit, les corps se bousculent, se cognent, s’agrippent, se séparent, se noient dans la terre boueuse de cette contrée éloignée.

C’est d’une émouvante sensualité et d’une grande beauté.

La mise en scène de Rodrigo Portella insuffle une forte puissance aux mots qui viennent nous transpercer le cœur. Les scénettes s'enchainent avec élégance et sont magnifiquement orchestrées.
La scénographie de Aurora dos Campos, est d'une belle esthétique, nous sommes transportés par magie dans cette ferme perdue au bout du monde.
Les lumières de Tomas Ribas magnifient les corps qui s’entrelacent, se rejoignent, s’éloignent et accentuent les émotions.

Armando Babaioff ‘Tom’ et Gustavo Rodriguez ‘Francis’ sont époustouflants, ils nous subjuguent, nous bouleversent dans un combat corps à corps empreint de violence et d’amour. C’est d’une extrême puissance, les corps vibrent, les mots nous transpercent et nous chavirent, l’émotion est intense.

Soraya Ravenie ‘Agata, la mère’ nous émeut, la perte d’un fils est inconsolable, à travers Tom, elle cherche à retrouver ce fils disparu.

Camila Nhary ‘Hellen’ la fiancée fictive du défunt nous réjouit par la justesse de son jeu.

Un magnifique moment théâtral, poignant et captivant à ne surtout pas manquer.
Votre critique endiablée
Nos visiteurs sont impatients de vous lire ! Si vous êtes l'auteur, le metteur en scène, un acteur ou un proche de l'équipe de la pièce, écrivez plutôt votre avis sur les sites de vente de billets. Ils seront ravis de le mettre en avant.
Notes détaillées (pour les plus courageux)
Texte
Jeu des acteurs
Emotions
Intérêt intellectuel
Mise en scène et décor