top5 (1)

Polar

Polar
  • Le Funambule Montmartre
  • 53, rue des Saules
  • 75018 Paris
  • Lamarck Caulaincourt (l.12)
Itinéraire
Billets de 11,00 à 42,00
À l'affiche du :
16 octobre 2018 au 1 septembre 2019
Jours et horaires
Ajoutez la pièce à votre agenda en sélectionnant une date. Attention, vos espions pourraient l'apprendre !
l m m j v s d
    • HORAIRES
    • 17:30
    • 21:00
Achat de Tickets

Grâce à PØLÅR, vous apprendrez à construire votre polar à succès.

Sous couvert de l’enquête policière burlesque du commissaire suédois Åke Larsson, vous bénéficierez de conseils pour faire durer votre carrière d’auteur : construire des personnages percutants, laisser des sous-intrigues non résolues pour optimiser vos chances d’écrire une suite, inclure dans votre livre les scènes qui intéresseront les producteurs de films…

Vous serez Agatha Christie ou rien !

Note rapide
7,5/10
pour 5 notes et 5 critiques
0 critique
Note de 1 à 3
0%
2 critiques
Note de 4 à 7
40%
3 critiques
Note de 8 à 10
60%
Toutes les critiques
8 juil. 2019
8,5/10
2 0
Qui dit Suède, dit Ikéa pour les meubles aux noms imprononçables et dit Abba pour la musique disco.

En se réfléchissant un peu, il y a aussi les romans policiers suédois (Personnellement, je ne rate aucune enquête du commissaire Wallander d’Henning Mankell).

Et maintenant, il y a aussi la fameuse recette pour écrire un polar suédois sans se fatiguer : Polar !
A la base, c’est une bande dessinée d’Henrik Lange qui donne envie à Marc Riso d’adapter et de mettre en scène cette leçon qui nous donne les ficelles pour écrire un polar à l’ambiance scandinave.

Donc pour réussir votre roman policier : prenez 5 comédiens débordants d’énergie qui vont s’amuser sur scène pour illustrer avec fougue les différentes étapes de la création littéraire : le cadre, les descriptions, l’ambiance, la victime, …

Ajoutez une bonne dose d’humour, mélangez des idées délirantes, une pincée de scénographie bien rythmée et voilà donc la pièce totalement déjantée qui nous est servie au Funambule tout l’été et que je vous recommande vivement !

On rit et pas qu’un peu car pour illustrer le propos, nous suivons l’enquête d’ Ǻke Larsson : une petite fille est trouvée assassinée dans la nature, il y a un fer à cheval près du corps et nous ne sommes pas loin de la boutique à hot dog…. Les suspects défilent et notre hilarité ne se calme pas !

Les clins d’œil à des inspecteurs célèbres (Gadget, Columbo,Tintin,…) sont sympathiques à souhait.

La mise en scène est fluide malgré de nombreux changements de costumes pour les 5 comédiens, les chorégraphies de Vanessa Villain sont entrainantes et punchy, j’ai apprécié aussi les lumières de Mickael Bouey qui contribuent à l’ambiance démente.

Le jour où j’ai assisté à Polar, c’était la première du comédien Cyril Benoit dans le rôle de l’inspecteur et nous avons été totalement sous son emprise (vous comprendrez pourquoi en y allant). Le casting était complété par Macha Isakova (la journaliste), Hubert Roulleau (le boss), Louis Ould-Yaou (le ‘j’appelle un ami’) et Thomas Lemaire (la vieille tata façon tatie Danielle). Certains rôles sont tenus en alternance, vous n’aurez peut-être pas la même distribution. Mais je dois dire que ces cinq-là ont produit un mélange détonnant et nous ont communiqué leur plaisir de jouer ensemble.

Bref une sortie bien distrayante et que j’ai envie de revoir (et ça c’est suffisamment rare pour que je le signale).
8 juil. 2019
8/10
1 0
« Pølår » au théâtre Le Funambule dans une adaptation et une mise en scène de Marc Riso est tiré de la bande dessinée de Henrik Lange ou comment écrire un polar suédois sans se fatiguer.

Quand on pense suédois, on pense rapidement à Ikea, ce célèbre fabricant de meubles qui pour certains ont passé des nuits entières à vouloir comprendre quelque chose à ses notices techniques de montage.
Eh bien c’est à peu près le même profil pour ce spectacle complètement déjanté, loufoque, décalé, euphorisant où l’on rit énormément.
Et quand vous y ajoutez, pour rester dans l’ambiance nordique, des parodies des chansons du groupe ABBA dans une voiture aux phares hypnotisants, vous atteignez le summum du burlesque.

Vous découvrirez au fil des minutes, non pas de ce procès, mais de cette enquête comment écrire d’une façon ludique votre prochain roman policier.
Et aussi comment y inclure de nombreuses anecdotes afin d’épaissir votre récit et tenir en haleine votre lecteur jusqu’au dénouement.
Il vous faudra aussi envoyer votre lecteur sur de fausses pistes, y inclure un autre meurtre afin de rendre encore plus palpitante cette enquête et pour les plus doués d’entre vous de réfléchir à une suite. Surtout ne pas oublier dans votre écriture de penser à une éventuelle adaptation cinématographique. Cela dépendra des situations et des évènements que vous y inclurez.

Pour le moment présent l’inspecteur Ǻke Larsson, à l’œil façon Colombo mais sans son chien et sa voiture, est chargé de trouver le meurtrier d’une petite fille, meurtre auquel nous avons assisté en direct, mais pour lequel nous n’avons pas pour le moment assez d’éléments pour y comprendre quelque chose.
Tour à tour vont défiler sous nos yeux des personnages percutants, tous présumés innocents mais qui pourraient bien avoir le profil du meurtrier…ou de la meurtrière.
Car dans cette distribution, femmes (quoique…) et hommes se partagent la vedette.
Un inspecteur aux tendances « Gadget », une journaliste, un vendeur de hot dog, un catcheur, la tante de l’inspecteur, le chef, et bien d’autres hurluberlus viendront perturber cette enquête au demeurant passionnante.

Mais ne perdons pas l’objectif principal de ce spectacle, vous aider à écrire votre prochain roman et devenir célèbre ; être le prochain auteur à succès comme Stieg Larsson avec « Millenium ». En cela vous y trouverez des conseils avisés et vous augmenterez d’une façon indéniable vos chances d’être édité.
Et si comme moi, le temps d’un bref instant, vous vous retrouvez sur scène dans la peau d’un célèbre écrivain qui tente sa chance au jeu « Qui veut gagner des millions » (quel est le rapport me direz-vous ? je vous avais prévenu c’est complètement déjanté), vous serez au comble de la joie dans cette pièce interactive qui donne la pêche !

Une jeune troupe de comédiens à la jeunesse flamboyante qui se donne sans compter pour résoudre cette enquête policière avec à sa tête pour la première fois, aujourd’hui sur scène, Cyril Benoit. Un bel homme comme diront certains et je vous laisse découvrir pourquoi, qui ne se ménage pas pour assembler toutes les pièces du puzzle que ses amis Macha Isakova, Hubert Roulleau, Louis Ould-Yaou et Thomas Lemaire se plaisent à mélanger : ils complètent cette brillante distribution.
Ces comédiens ont plaisir à jouer et nous transmettent leur bonne humeur, leur joie d’être sur scène : une joie communicative.
Avec la complicité de Mickael Bouey pour les lumières et Vanessa Villain pour les chorégraphies combatives et endiablées, Marc Riso, le metteur en scène est absolument fou, fou d’inventivité pour diriger tous ces énergumènes sur scène : les chansons, les flash-back, l’ambiance brouillard suédois aux frissons assurés, tout est réglé pour des enchaînements de situations au comique libérateur dans un rythme très soutenu, à couper le souffle.

Après un passage remarqué au théâtre Montmartre Galabru, la compagnie « Le retour de nabot Léon » a pris ses quartiers d’été au théâtre Le Funambule dans une comédie policière sur fond d’écriture-écrivain : c’est drôle, enlevé, à ne pas manquer !
Afficher les 4 commentaires
17 juin 2019
7/10
3 0
PØLAR au Théâtre Funambule Montmartre jusqu’au 1er septembre par Le retour de Nabot Léon, le samedi à 21h et le dimanche à 17h30.
-26 ans : 10€ par téléphone au 01 42 23 88 83 ou directement sur place à la dernière minute.

De retour au théâtre Funambule Montmartre, sur invitation de la compagnie Le Retour de Nabot Léon pour voir PØLAR, l’adaptation d’une bande dessinée suédoise sur « comment écrire un [bon ?] polar sans se fatiguer ». Cette pièce s’avère être une bonne surprise et même la sortie théâtrale idéale pour clôturer le week-end sur une note positive et entraînante sans prise de tête.

J’ai donc découvert un PØLAR tout bonnement cartoonesque où les effets de mise en scène comiques s’enchaînent avec rythme sans s’accumuler dans une lourdeur gênante. Tous ne sont pas du meilleur effet, bien entendu, mais le tout s’équilibre assez bien. On est rapidement embarqué par ce manuel d’écriture de polar pour les nuls et pas besoin qu’il soit suédois pour appliquer la majeure partie des conseils donnés. Petit regret sur une scène qui a cassé le rythme de la pièce rendant la fin un peu longue et poussive. Faire intervenir directement le public a malheureusement ses inconvénients.

Encore merci à Thomas Lemaire, au Théâtre Funambule Montmartre et à la compagnie Le Retour de Nabot Léon pour l'invitation.
27 avr. 2019
8,5/10
0 0
Polar, c'est le tutoriel par l'exemple de comment créer un roman policier suédois à succès. Tous les clichés y sont présentés, et ceux-ci sont servis avec humour et bonne humeur par une troupe très talentueuse et souriante.

Un poil d'interactivité avec le public, un éclairage intelligent permettant une mise en place rapide des éléments de décor, tout est réuni pour mettre en scène la bande dessinée servant de matériel d'origine de la meilleure manière qui soit.

A aller encourager !
26 oct. 2018
7/10
1 0
Aussi surprenant que cela puisse paraître, l’histoire suit fidèlement la bande dessinée, jusqu’à l’insertion de très courts résumés de romans suédois à succès. Tous les ingrédients pour l’écriture prennent vie sous nos yeux étonnés. Le nom d’une ville pas très connu ce qui permettra peut-être d’avoir une remise de prix par des élus locaux. Henrik Lange a choisi de parler de la ville où il vit : Bollebyg. Cela cache peut-être un espoir caché d’une récompense ? Pour nous français, cela nous paraît tout de suite exotique. De même pour le nom du héros, le commissaire se nomme Ake Larsson. Il faut qu’il possède certains caractères physique comme bedonnant, alcoolique, fumeur… Le comportement du comédien ressemble à Colombo toutefois en comparant avec la bd, Rémi Johnsen est assez semblable à son original papier.

Grâce à un système ingénieux de lumière crée par Mickaël Bouey, les comédiens vont et viennent avec quelques accessoires et en changeant de costumes pour nous donner la suite des éléments pour écrire un bon roman suédois. L’assassinat d’une enfant (joué par Louis Ould Yaou), une comptine, un indice laissé sur place, un personnage louche, un vieux râleur, une scène de sexe torride devant la fenêtre, un chef pas commode, une journaliste trop curieuse… Tout cela va nous être raconté en son et en image avec beaucoup d’énergie et surtout beaucoup d’humour.

Lorsque notre commissaire conduit à toute vitesse nous voyons le devant d’une voiture, phares allumés. Nous apercevons derrière lui le reste de la troupe en train de mimer une chorégraphie d’Abba avec une chanson que l’on entend assez fort. Bien entendu, ce détail lui ne figure pas dans la bd. Le metteur en scène Marc Riso a détourné quelques détails et en a intégré d’autres pour donner plus de loufoquerie au spectacle. Ainsi on assistera à une jolie scène de danse moderne avec Julien Portugais et Victoire Charval. Un indice sera même donné au début de la représentation sur le stand à hotdog « Chez l’innocent » tenu par Thomas Lemaire. De même l’effet stroboscopique lors des scènes de combat, c’est très malin visuellement. En plus, on entend du métal donnant une rythmique assez dynamique avec les comédiens en fond de scène qui simulent être les musiciens. Je pourrais vous citer de nombreux détails tellement c’est riche de créativité. Ils ont aussi rajouté une interaction avec le public en faisant monter une spectatrice sur scène qui était ravie de jouer à « Qui veut gagner des millions ? ». Et ils ont très bien rebondi au fait que la spectatrice ne voulait pas jouer le jeu. L’imagination, la répartie et la passion sont indéniablement au rendez-vous.

Même si le début prend un temps à se mettre en place, une fois l’histoire lancée, vous n’aurez plus aucun répit pour garder le sourire et la bonne humeur.
Votre critique endiablée
Nos visiteurs sont impatients de vous lire ! Si vous êtes l'auteur, le metteur en scène, un acteur ou un proche de l'équipe de la pièce, écrivez plutôt votre avis sur les sites de vente de billets. Ils seront ravis de le mettre en avant.
Notes détaillées (pour les plus courageux)
Texte
Jeu des acteurs
Emotions
Intérêt intellectuel
Mise en scène et décor