top5 (1)

Pavillon noir

Pavillon noir
  • Théâtre de Châtillon
  • 3, Rue Sadi Carnot
  • 92320 Châtillon
  • Châtillon-Montrouge (l.13) puis accès en bus
Itinéraire
Billets de 12,00 à 35,00
À l'affiche du :
24 janvier 2018 au 8 février 2019
Jours et horaires
Ajoutez la pièce à votre agenda en sélectionnant une date. Attention, vos espions pourraient l'apprendre !
l m m j v s d
    • HORAIRE
    • 20:30
Réservation de tickets

Après avoir disséqué avec allégresse l’économie ultralibérale et la question de la dette dans Timon/Titus, le collectif OS’O revient dans nos murs pour hisser le drapeau de la piraterie.

Pas celle qui nous vient naturellement à l’esprit, drapeau noir avec crâne et tibias croisés, jambe de bois et abordages inclus, mais plus actuellement, la culture pirate de la sphère internet.

Avec les Edward Snowden, Aaron Swartz, Chelsea Manning, WikiLeaks et autres Anonymous qui contribuent à faire de cet espace un territoire d’émancipation politique. Pour étoffer son équipage, le collectif de comédiens OS’O s’est allié au collectif d’auteurs Traverse avec pour règle commune de cette navigation spectaculaire : un auteur pour un personnage. Un enrichissement mutuel pour une traversée épique qui nous transporte dans les méandres de la face cachée d’Internet.

Convoquant réel et virtuel, une intrigue épurée croise plusieurs époques : aux grands personnages historiques de la piraterie font écho les grandes figures du web. À l’heure où l’intime est dévoilé, les libertés repoussées et les droits renégociés, il s’agit ici de brandir bien haut le « Pavillon Noir », comme un flambeau de la liberté et de la démocratie.

  

Note rapide
7,5/10
pour 2 notes et 1 critique
0 critique
Note de 1 à 3
0%
1 critique
Note de 4 à 7
100%
0 critique
Note de 8 à 10
0%
1 critique
7,5/10
1 0
Alors ?
Geek et théâtre, pirate et politique, des termes antinomiques ? Absolument pas pour Pavillon noir.

Hissez haut les drapeaux ! Retirez le micro de votre téléphone ! Plongez dans le deep web ! Inquiétez-vous d'être constamment épiés ! Faites la connaissance de celles et ceux qui ont / œuvrent toujours pour qu'Internet soit un monde libre. Leurs histoires, inspirées de faits réels, sont racontées de façon anarchique. Les séquences s'enchaînent pour conter les luttes de chacun : la préservation de Palmyre, l'écologie, la vente en ligne de la drogue ou encore l'accès aux connaissances et savoirs. Ce méli-mélo très vaste est entrecoupé de tutos youtube et d'informations "priorité au direct". On passe de là à ça, de ça à ici : on surfe dans le spectacle comme on se balade sur les onglets d'un ordinateur. Le registre est tantôt réaliste - voire trop dans son langage contemporain (ndlr 1 : "t'es conne ou quoi ?" ; ndlr 2 : est-il encore possible en 2019 d´évoquer Nabilla ?) - tantôt complètement barré et génial. Le virtuel devient visuel. La sphère de l'informatique fait rire et se présente de manière ludique. Les nouvelles technologies sont les propos et non le support. C'est remarquablement cohérent et intelligent. Ce qui bug dans le spectacle, c'est qu'il revêt un aspect "prêt-à-penser" manichéen un peu forcé. C'est peut-être la contrepartie d'un théâtre militant et exigeant mais il ne peut séduire qu'un public déjà sensibilisé à ces enjeux.

L'idéal défendu, celui de la construction d'une utopie ultra libérale sur le net où les connaissances circulent sans entrave, où les biens communs restent sur la place publique et où le nerd aurait sa pleine souveraineté.
Votre critique endiablée
Nos visiteurs sont impatients de vous lire ! Si vous êtes l'auteur, le metteur en scène, un acteur ou un proche de l'équipe de la pièce, écrivez plutôt votre avis sur les sites de vente de billets. Ils seront ravis de le mettre en avant.
Notes détaillées (pour les plus courageux)
Texte
Jeu des acteurs
Emotions
Intérêt intellectuel
Mise en scène et décor