Le sourire du chat

Le sourire du chat
  • Théâtre du Petit Montparnasse
  • 31, rue de la Gaîté
  • 75014 Paris
  • Edgard Quinet (l.6), Gaité (l.13)
Itinéraire
Billets de 12,00 à 30,00
À l'affiche du :
11 mars 2019 au 27 mai 2019
Jours et horaires
Ajoutez la pièce à votre agenda en sélectionnant une date. Attention, vos espions pourraient l'apprendre !
l m m j v s d
    • HORAIRES
    • 16:30
    • 19:00
    • 20:30
Achat de Tickets

Et si nous étions tous magiciens, tous capables de ressentir ce que la magie peut apporter à la perception des choses ?

Élisabeth Amato vous propose de traverser le miroir… A travers une enquête poétique qu’elle mène sur ce qu’est véritablement la magie. Ici pas question de découper des femmes en morceaux ou de faire apparaitre des lapins…

Mais plutôt de côtoyer au plus près le jeu de l’émerveillement et de frôler le mystère.

Note rapide
8,2/10
pour 6 notes et 6 critiques
0 critique
Note de 1 à 3
0%
0 critique
Note de 4 à 7
0%
6 critiques
Note de 8 à 10
100%
Toutes les critiques
12 avr. 2019
8/10
1 0
J’avoue c’est le titre qui m’a plu, et oui, j’adore les chats ! Et je ne regrette pas d’avoir fait connaissance de la magicienne Elisabeth et de Merlin le minou !


Sur scène une belle lune nous accueille, ronde, lumineuse, on entend miauler Merlin le chat et enfin la magicienne entre, élégante avec de jolis escarpins surmontés de boucles en strass, elle agrémente sa tenue d’une rose qu’elle a fait apparaître.


Elisabeth fera fonctionner ses petites cellules grises pour résoudre l’enquête, à savoir qu’est-ce que la magie ? Nous sommes tous magiciens,et le regard que l’on porte sur une chose, une couleur est-il illusion ? Donc après quelques tours de cartes, d’enveloppes surprises, je ne peux pas vous dévoiler les tours de notre magicienne, mais avec humour et poésie, elle nous entraine dans son monde.


Elle nous invite à sonder les mystères de notre vie, de notre enfance. Les volontaires, qui se prêtent volontiers au jeu (au fait pas la peine de vous planquer au dernier rang, vous serez peut-être l’élu !), elle va nous bluffer par sa maitrise du mental, sa perception des sens, on se dit “oui je comprends le truc” et bien non ! on a tout faux ! mais c’est drôle et captivant. Pour une magicienne il fallait l’oeil de Christophe Lidon un autre magicien.

J’ai bien fait de suivre mon intuition première et d’aller me distraire avec cet envoutant spectacle !
5 avr. 2019
8/10
2 0
Elisabeth Amato vient de faire son entrée en scène avec des talons hauts, une chevelure flamboyante, un trench noir et un regard pétillant de malice.

Elle s'apprête à résoudre une enquête et les questions qui se posent à elle. Heureusement que c'est une passionnée de Sherlock Holmes et d'Agatha Christie. Avec simplicité et bonne humeur, les réponses vont doucement se dévoiler petit à petit. Tout est prétexte pour surprendre le spectateur. La magie opère très vite grâce à la dextérité et à la précision dans tous ces tours d'illusion. Pas besoin de filles dénudées, de chapeau ou de baguette. Pour l'aider, rien de tel que de charmants jeunes hommes du public et aucun n'ose refuser. Quand ils reviennent à leur place, ils sont totalement charmés. Tout comme l'ensemble des personnes présentes dans la salle. Cette grande dame de l'envoutement créée un moment unique qui provoque des étoiles dans les yeux. Après tout, elle nous le dit que nous sommes tous magiciens et que nous ressentons tous la féerie qui nous entoure.
3 avr. 2019
8,5/10
1 0
Avec sa douce voix énigmatique, Élisabeth Amato nous entraîne dans son univers poétique et farfelu. De jeux de mots en citations de poètes et philosophes, elle mène l’enquête pour résoudre une énigme : Qu’est-ce que la magie ? Et puis d’ailleurs pourquoi est-elle devenue magicienne ? Une partie de son chemin nous est livré, elle nous parle, elle communique…vraiment.

Cette magicienne au parcours atypique (elle a un diplome de psychologue) fait appel à notre âme d’enfant pour l’accompagner dans son voyage. Tout doucement elle commence par quelques manipulations assez classiques mais enchaine ensuite vers des tours réellement surprenants. Elle semble alors nous transpercer et lire au plus profond de nos pensées. Elle met les spectateurs à contribution mais toujours avec gentillesse et bienvellance.

Jouer avec le public est sa spécialité et c’était d’ailleurs le nom de son précédent spectacle « je vous entend penser ». Rien n’est moins vrai et c’est d’ailleurs véritablement troublant. On fini par vraiment douter…mais comment fait-elle…?

Cette étrange magicienne nous invite à repenser comme un « enfant libre » et c’est un pari réussi, son spectacle déclenche l’émerveillement !
27 mars 2019
8,5/10
6 0
“It’s a kind of magic,
One shaft of light that shows the way…”

Je crois que Queen parlait du spectacle ‘Le sourire du chat’ car il s’agit d’une quête qu’il nous faut suivre en compagnie de Merlin le chat et de sa charmante maitresse Elisabeth Amato, vêtue d’un trench sombre qu’elle ne quittera pas (vous découvrirez pourquoi en allant voir le spectacle).

Pour percevoir la magie, il faut avoir gardé son âme d’enfant nous dit Elisabeth, et elle a bien raison !
Je suis arrivée un peu fatiguée à son spectacle, sans doute avec le blues du dimanche soir, et j’en suis ressortie avec un grand sourire, il s’est vraiment produit quelque chose ! Elisabeth possède ce petit supplément d’âme qui nous permet de nous évader et de nous sentir bien.

Sous la lumière de la pleine lune imaginée par Christophe Lidon, et avec un simple tabouret pour décor, la magicienne va nous entrainer dans une enquête merveilleuse, elle convoque l’enfant qui est en nous pour retrouver la magie qui ne nous a jamais quittés mais que l’on a perdu de vue. C’est un spectacle original qui fait sens et que je n’avais jamais vu par ailleurs. Mêlant avec bonheur illusion, magie et mentalisme dans un récit fluide et naturel, nous la suivons dans l’enquête qu’elle propose avec plaisir.

Elisabeth Amato propose un moment à part que je recommande vivement.
20 mars 2019
8,5/10
27 0
C'est une petite silhouette alerte qui apparaît sur le plateau du Petit Montparnasse, et qui avance d'un pas décidé sur le devant de la scène, au son d'une musique qui n'est pas sans rappeler celle du film Mary Poppins.

Elle porte un trench-coat noir qu'elle ne quittera pas de la soirée. Et pour cause.
C'est un vêtement, c'est un accessoire. C'est surtout un costume.

Elisabeth Amato est-elle une fée, une magicienne, une très gentille sorcière, les trois à la fois ?
C'est en tout cas une des rares femmes de la profession, comme elle aimera à le faire remarquer.
Elles sont peu nombreuses, les illusionnistes-femmes, sur le marché de la magie.

Melle Amato va beaucoup parler.
Elle sait bien qu'au delà de l'illusion, au délà des tours, au delà des expériences magiques, les mots ont une sacrée importance.

On n'est pas psychologue clinicienne par hasard.
Oui, notre magicienne a plusieurs cordes à son arc.
Elle est effectivement psychologue, membre didacticienne de l'Association Nationale de Dynamique Emotionnelle Exprimée.

Le show commence par quelques tours « classiques », basées sur de la manipulation : apparition d'une rose, d'une cigarette qu'elle allume par magie, et qu'elle fait disparaître l'extrémité encore incandescente, etc, etc...
Elle sidère la salle avec un tour avec le billet de banque d'un spectateur.
Beaucoup de technique, de travail et de talent !

Le runing-gag du chat Merlin fonctionne à merveille. Je vous laisse évidemment découvrir.

Et puis bientôt, le spectacle va s'orienter de façon différente.
Elle va avoir besoin de beaucoup de cobayes, notre magicienne.
« Et si nous étions tous magiciens ? », nous demande-t-elle,

Différentes « expériences » constitueront la base d'une enquête sensée nous faire découvrir ce qu'est la vraie magie.
C'est évidemment un prétexte pour nous parler de nos émotions, qui « participent tout à la fois de notre vie psychique et de notre vécu corporel », je cite le site de l'ANDEE, et de les mettre en jeu pour une série de divinations assez bluffantes.

De sa voix, légère, charmeuse, elle invite de nombreuses fois un spectateur, une spectatrice, à penser à une chose, un objet, un dessin, un endroit de la maison, un meuble, un rêve, charge à elle de retrouver par différents moyens « magiques » ce à quoi a pensé le cobaye.

Nous sommes parfois proches des expériences de mentalisme.

Loi du genre oblige, elle chambre gentiment les sujets de ses expériences. C'est toujours drôle, jamais méchant. Le public rit de bon cœur, tout ceci est bon enfant.

Ses deux métiers lui servent, à la magicienne. La parole, sa parole, tient donc une énorme importance dans ce spectacle.
Je pense que je n'ai jamais entendu parler autant dans un spectacle de magie.
Comme si une sorte de « conditionnement » verbal nous mettait en situation de croire, d'accepter l'inacceptable, comme une espèce d'hypnose des mots.

Plusieurs fois dans la soirée, elle fera référence à l'astrologie, demandant systématiquement leur signe à ceux qui montent sur scène à ses côtés.

La magicienne est forte, très forte. Les spectateurs dont votre serviteur sont sidérés par les détails connus des seuls cobayes que l'artiste parvient à retrouver.
C'en est même troublant. Oui, c'est un métier.

C'est donc un spectacle d'illusion très original auquel il nous est donné d'assister.
Le charme opère en permanence. La gentille sorcière tout en noire sait faire disparaître toute la partie technique, toutes les nombreuses heures de travail qu'a nécessité son art pour ne nous restituer que la poésie de l'immatériel, de l'intangible et du surnaturel.

Au final, cette heure et quart passe beaucoup trop vite.
Elisabeth Amato a réussi également à accélérer le temps. Comme par magie, bien entendu...
Afficher les 4 commentaires
Votre critique endiablée
Nos visiteurs sont impatients de vous lire ! Si vous êtes l'auteur, le metteur en scène, un acteur ou un proche de l'équipe de la pièce, écrivez plutôt votre avis sur les sites de vente de billets. Ils seront ravis de le mettre en avant.
Notes détaillées (pour les plus courageux)
Originalité
Talent des artistes
Emotions
Intérêt intellectuel
Mise en scène et décor