top5 (1)

Le Mec de la Tombe d'à Côté

Le Mec de la Tombe d'à Côté
De Katarina Mazetti
Mis en scène par Panchika Velez
Avec Stéphane Fievet
  • Stéphane Fievet
  • Florence Hebbelynck
  • Les feux de la rampe
  • 2, rue Saulnier
  • 75009 Paris
  • Grands Boulevards (l.8, l.9)
Itinéraire
Billets de 14,00 à 30,00
Evénement plus programmé pour le moment
Réservation de tickets

Rien, a priori, ne rapproche ces deux-là, et pourtant. Ils sont voisins de cimetière.

Elle vient régulièrement se recueillir sur la tombe de son mari, trop tôt enlevé par un malencontreux accident de vélo. Il vient fleurir la tombe de sa mère, emportée par un cancer. Elle est bibliothécaire, ne pense que culture et ne mange que bio, il est agriculteur, élève des vaches et n'imagine pas qu'on puisse lire "de son plein gré" ; l'apparence du mec de la tombe d'à côté agace la jeune femme autant que la tombe avec sa stèle tape-à-l'oeil. Rien, a priori, ne rapproche ces deux-là, et pourtant...

 

Le "Mec de la tombe d'à côté" est un roman suédois de Katarina Mazetti publié en 1999. Traduit en Français, il a eu beaucoup de succès dans l'hexagone.

 

 

347

L'avis de la rédaction : Jusqu’où peut-on aller par amour ? Qu’est-on prêt à sacrifier pour l’autre ? A 40 ans, est-il encore possible de changer de vie et de laisser ses habitudes au placard ?

Voici les questions inlassablement posées par nos deux protagonistes. Une réflexion binaire entre une bibliothécaire (qui aime forcément les livres de Lacan et se lover dans son appartement tout blanc) et un fermier (inculte et rustre comme ses vaches). L’équation est simple : un sujet, peu de nuance, beaucoup de lourdeurs.

Et pourtant ça marche, le public rit, la plupart adore et en redemande. Si vous voulez passer un bon moment, aller voir Le mec de la tombe d’à côté. Le jeu des acteurs et la mise en scène sont au rendez-vous. Par contre, pour savoir si on peut dépasser sa condition et à quel prix, lisez En finir avec Eddy Bellegueule et préférez Bourdieu à Lacan.

 

Note rapide
7,4/10
pour 9 notes et 8 critiques
0 critique
Note de 1 à 3
0%
4 critiques
Note de 4 à 7
56%
4 critiques
Note de 8 à 10
44%
Toutes les critiques
3 sept. 2016
8/10
137 0
Vu en 2014 aux Bêliers avec les mêmes interprètes.

« L’amour est dans le pré » mais non l’amour est dans le cimetière !
Daphné jeune veuve, bibliothécaire, ne voit que par la culture et le bio, elle est une « souris des villes » et rencontrera bientôt Jean « le rat des champs », lui se recueille devant la tombe de sa mère, elle devant la tombe de son mari, elle ose s’asseoir sur le même banc ce qui contrarie fort notre homme des bois !
Jean et Daphné finiront par se parler et se sourire, il lui offrira des cadeaux surprenants, mais elle se laissera séduire, ils s’aiment mais tout les oppose, la culture, la vie quotidienne. Il a quelques difficultés à se plaire dans l’univers, feutré, zen et trop blanc de Daphné, quant à elle, la déception est rude lorsqu’elle découvre l’intérieur de la ferme, trop de souvenirs de la mère omniprésente dans toutes les pièces. L’univers de l’une ne s’accorde pas du tout avec celui de l’autre, il est hors de question pour lui, de rêver d’une grasse matinée, ou espérer un congé parental…
L’adaptation du best-seller de Katarina Mazzeti est très fidèle au roman, bien entendu l’action se passe en France, et certaines répliques sont très drôles, on rit beaucoup, il y a de la vérité dans cette histoire, intéressante sur les rapports de couple, peut-on construire une histoire durable quand on n’a pas les mêmes valeurs ?
Sophie Broustal, petite crevette craquante et son complice Didier Brice, « brut de décoffrage » mais si attachant et si charmeur.
Une jolie histoire qui finit comme vous voulez !

J'ai lu aussi le livre.
25 août 2016
4/10
121 0
Je n'ai pas aimé cette pièce, et pourtant j'aurais tellement aimer qu'il en soit autrement.
Que dire ?

Pas ou peu de dialogues directs, tout passe par les sentiments que les deux personnages donnent en permanence au public, directement. C'est pratique, c'est plus simple, cela évite de faire passer les émotions par le dialogue. Ce procédé me laisse toujours à distance quand il est utilisé à outrance, ou alors avec l'infinie subtilité et créativité du Voyage avec ma Tante mis en scène par Nicolas Briançon.
Je suis donc resté à distance. Aucun attachement à ces deux personnages, totalement opposés, trop, à l'extrême, tellement que ça en devient caricatural. Même le mari mort est caricatural. On comprend bien que ce sont deux extrêmes qui se rencontrent, mais un peu plus de subtilité dans les personnages n'aurait pas fait de mal (la bobo intello bac+5 vs l'agriculteur inculte mais pas tant que ça, restons politiquement correct).

Les situations sans surprises, tout est attendu, rarement drôle, rarement émouvant. Une grosse déception !
7 août 2016
7,5/10
163 0
En 1h30, voici brossé le début d’une relation, la vôtre, la mienne … l’important n’est-il pas que cette histoire entre deux êtres nous parle de façon universelle ?

Aucun temps mort, des comédiens avec une belle sincérité de coeur qui rejaillit sur scène, un roman bien adapté.
8 juil. 2016
9/10
157 0
Une belle et très fidèle adaptation du bouquin !

Exactement comme dans le bouquin, l'histoire est belle et légère, parfaite pour une fin d'automne ou un début d'été, avec le même côté déjanté que le temps de cet été. Car l'histoire est un peu dingue... Autant par son titre et grâce à ces deux acteurs, chacun très bon dans leur rôle. Ils racontent cette histoire d'amour, aussi bien que si c'était vraiment la leur... On jurerait qu'ils l'ont vraiment vécu et qu'ils sont amoureux pour de vrai !

Vous cherchez une pièce avec une belle histoire, bien jouée et mise en scène, sans prise de tête, un peu légère, fleur bleue dans le style de l'été...ne cherchez plus, n'hésitez plus, allez y ! Vous ne le regretterez pas.

Et si vous n'avez pas lu le livre, trouvez le en poche ou dans n'importe quelle biblio, posez vous 2 heures et lisez le avant d'y aller. D'abord car il est toujours dommage je trouve de voir une pièce qui est l'adaptation d'un livre, sans avoir lu celui-ci avant, surtout quand l'adaptation théâtrale est aussi fidèle que celle du Mec de la tombe d'à côté ! Mais aussi et surtout car comme la pièce, le livre est un bouquin idéal pour la saison : début de vacances ou rythme plus cool, de l'été qui commence, au boulot, on a besoin de belles histoires, un peu légères. D'ailleurs l'ayant lu il y a longtemps, je suis sortie du théâtre en me disant que j'allais le relire...

Bonne lecture et/ou théâtre ! :)
6 juil. 2016
8/10
57 0
Cette pièce, précédemment jouée au théâtre des Béliers parisiens, revient pour l'été aux Feux de la Rampe et je vous engage à y aller car c'est une pièce de qualité qui dépasse largement les comédies estivales qui pullulent en ce moment.

Pour ceux qui ont lu le livre, l'adaptation est fidèle mais il n'est pas nécessaire de l'avoir lu pour profiter pleinement du contraste entre les deux personnages que tout oppose.

Leur histoire est belle, et l'humour est distillé avec finesse, les comédiens sont bons, la mise en scène est très bien.

Un bon moment à recommander.
Votre critique endiablée
Nos visiteurs sont impatients de vous lire ! Si vous êtes l'auteur, le metteur en scène, un acteur ou un proche de l'équipe de la pièce, écrivez plutôt votre avis sur les sites de vente de billets. Ils seront ravis de le mettre en avant.
Notes détaillées (pour les plus courageux)
Texte
Jeu des acteurs
Emotions
Intérêt intellectuel
Mise en scène et décor