• Classique
  • Théâtre Le Ranelagh
  • Paris 16ème

L'Aigle à Deux Têtes

L'Aigle à Deux Têtes
De Jean Cocteau
Mis en scène par Issame Chayle
Avec François Nambot
  • François Nambot
  • Delphine Depardieu
  • Alexis Moncorgé
  • Salomé Villiers
  • Julien Urrutia
  • Théâtre Le Ranelagh
  • 5, rue des Vignes
  • 75016 Paris
  • La Muette (l.9, RER C)
Itinéraire
Evénement plus programmé pour le moment

Une jeune reine au visage voilé, erre de château en château dans un pays d’Europe, coupée du monde.

Elle refuse de se mêler à la cour, et vit dans le souvenir de son mari assassiné lors de ses noces par un terroriste.
Le soir de l’anniversaire de la mort de son défunt, un jeune inconnu fait irruption dans sa chambre...

 

Note rapide
Toutes les critiques
13 avr. 2017
4,5/10
25 0
L’aigle à deux têtes est une pièce qui ne tourne pas rond- la faute au texte d’abord (qu’il est difficile à suivre et ardu à comprendre, ce M. Cocteau) mais pas seulement! Certes l’histoire de cette pièce m’a littéralement échappée, je le confesse mais dirai aussi que ne comprenant pas bien le sens du propos, je me suis concentrée sur le jeu. Et il y avait là également des choses à corriger !

La scénographie, prenant plein emploi de la belle salle du Ranelagh est assez originale et belle, évoquant le château où se passe l’action mais les cinq acteurs n’ont de cesse de mal occuper cet espace, sortant parfois de scène pour réapparaître derrière nous ou jouant devant la scène, rideaux fermés. Cette manie de vouloir jouer partout sauf sur scène n’avait ici aucun sens. De plus la direction des acteurs offrait peu de cohérence : à une grande intensité de jeu de la part de Delphine Depardieu dans le rôle de la reine faisant face un Alexis Moncorgé mou et délié dans le rôle de Stanislas. Sa performance n’avait rien à voir avec le souvenir beaucoup plus enthousiaste que je garde de son Amok au festival d’Avignon 2016. Faible, ne sachant que faire et comment se mouvoir.

Décidément non, cela n’allait pas !
13 févr. 2017
8/10
29 0
Dans un théâtre magnifique, une mise en scène raffinée, des comédiens excellents, à voir très vite.
1 févr. 2017
3/10
24 0
Qu'est ce que c'est mal joué et so années 50's...

Aucune idée de mise en scène, des comédiens mal dirigés (pauvre Alexis Moncorgé), un texte beaucoup trop tordu pour être crédible...

Bref, à fuir.
21 janv. 2017
7/10
22 0
Le beau métier de blogueuse !
En effet, entre Lohengrin à Bastille et Folle Amanda, j'ai poursuivi mon éclectisme avec Cocteau !

Certes j'y allais surtout pour Alexis Moncorgé. Il faut bien avouer que le théâtre de Cocteau n'est pas vraiment ma tasse de thé.
Je n'ai pas aimé la musique de scène omniprésente, ça n'a pas empêché mon voisin de dormir, mais bon...
Les décors, les costumes mochasses. Et puis cette manie de faire jouer les comédiens dans la salle, du coup plus personne ne se retourne !
La seule découverte de la soirée, l'excellente Salomé Villiers qui a tout compris du personnage d'Edith de Berg.

Alexis et Delphine ont un peu "savonné" le texte, ils ont bien joué leur personnage, mais je n'ai pas été conquise.
19 janv. 2017
8/10
24 0
Une pièce parfaitement en adéquation avec le magnifique théâtre Le Ranelagh dont le charme si particulier participe pleinement à une ambiance à la fois oppressante et élégante. J'ai beaucoup aimé cette pièce pour son intrigue de qualité, son atmosphère, sa mise en scène et ses magnifiques toiles de fond.

En ce soir de première quelques bafouilles sont encore présentes mais néanmoins les acteurs sont plutôt bons. Coup de cœur à François Nambot parfait dans le rôle du comte chef de la police. Delphine Depardieu, la reine, interprète magistralement les scènes où son personnage de reine se montre autoritaire ou violente mais manque a plus de mal à faire ressortir sa passion pour Stanislas. Ce dernier, interprété par Alexis Moncorgé est selon moi le personnage le moins aboutit de cette pièce et dégage très peu d'émotions.

Le début et la fin de la pièce étaient électriques et passionnants du fait notamment du son et des lumières (attention tout de même à ne pas trop aveugler les spectateurs avec des éclairs surpuissants). Le milieu était encore un peu inabouti. Une pièce que je recommande chaudement et qui devrait aller en se bonifiant.
Votre critique endiablée
Nos visiteurs sont impatients de vous lire ! Si vous êtes l'auteur, le metteur en scène, un acteur ou un proche de l'équipe de la pièce, écrivez plutôt votre avis sur les sites de vente de billets. Ils seront ravis de le mettre en avant.
Notes détaillées (pour les plus courageux)
Texte
Jeu des acteurs
Emotions
Intérêt intellectuel
Mise en scène et décor