top5 (1)

Jean-Louis XIV

Jean-Louis XIV
De Nicolas Lumbreras
Mis en scène par Nicolas Lumbreras
Avec Benjamin Gauthier
  • Benjamin Gauthier
  • Serge Da Silva
  • Constance Carrelet
  • Benoît Moret
  • Emmanuelle Bougerol
  • Béliers Parisiens
  • 14bis, rue Sainte-Isaure
  • 75018 Paris
  • Jules Joffrin (l.12)
Itinéraire
Billets de 21,00 à 33,00
À l'affiche du :
8 février 2018 au 12 mai 2019
Jours et horaires
Ajoutez la pièce à votre agenda en sélectionnant une date. Attention, vos espions pourraient l'apprendre !
l m m j v s d
    • HORAIRES
    • 15:00
    • 21:00
Achat de Tickets

Le Roi Soleil aime beaucoup la gente féminine. C’est pour ainsi dire sa passion.

Mais la Reine ne supporte plus ses infidélités incessantes. Alors, lorsque Louis XIV s’amourache de Mme de Montespan, l’ambiance devient vite tendax à Versailles !

Arrivera-t-il à ménager la chèvre et le chou ? La Reine dansera-t-elle le flamenco ?

Tata Régine passera-t-elle l’arme à gauche ? Vous êtes plutôt beurre doux ou beurre demi-sel ?

Cette Comédie boulevardo-musicalo-royaliste tentera de répondre à toutes ces questions !

 

L'auteur et le metteur en scène de cette comédie musicale, Nicolas Lumbreras avait déjà écrit et mis en scène Cousins Comme Cochons. C'était un vrai succès !

45

La critique de la rédaction : 7/10. Complètement déjantée cette comédie royale !

Louis XIV n’est pas du tout fidèle à son épouse qui n’est pas dupe. Pour échapper à sa surveillance, il organise une excursion en Bretagne avec sa maîtresse.

Le déroulé de cette histoire s’avèrera cousu de fil blanc. Elle est ponctuée par des chansons amusantes, au rythme du piano, qui tournent pour la plupart autour du sexe ou du caca.

Nous ne voyons pas le temps passer, c’est drôle, parfois lourd, les personnages en font trop, insistent trop sur certaines blagues. Nous n’avons pas aimé le personnage de Dieu, ni celui du bourreau alors que nous avons adoré le Roi, la Reine et le tenancier de l’auberge.

Les acteurs jouent bien. Nous sommes plongés dans cette ambiance royale grâce aux costumes et aux décors.

Un bon moment !

Note rapide
Toutes les critiques
29 mars 2019
3,5/10
1 0
Il y a un vrai travail de mise en scène.
Des comédiens qui donnent tout.
Une recherche de rythme, de cohésion, de jeu, d'accumulation de situations gaguesques.
Des comédiens qui font ce qu'ils peuvent et souvent le font bien. Notamment la reine espagnole très bonne qui reste drôle sans trop forcer le trait.

Mais en dehors de ça, navrée mais grosses blagues potaches qu'on peut faire au comptoir entre copains, mais de là à en faire une pièce...

Bref, on a tout : Dieu qui est devenu un juif du Sentier avec montre en or, lunettes en or, accent exagéré, blagues typiques...
Homo ultra maniéré qui tient un club échangiste et qui parle du sexe de ses amants
Bourreau allemand avec gros accent teuton
Le caca du Roi
Ciel ma femme !
Globalement tout ce qui tourne autour du zizi, des zezettes, des teub, des zob, des anus, des hémorroïdes, du caca... pathétique.
17 mars 2019
9/10
2 0
Hilarité du début à la fin pour cette pièce-comédie déjantée, burlesque à souhait. Les coincés peuvent rester chez eux ! Ici, on ne fait pas dans le détail ! Les gags se succèdent à la vitesse TGV en pleine forme ; les acteurs sont excellents, le décor ingénieux, les surprises s'enchainent.
Contrairement à de nombreuses productions où des acteurs de renom se vautrent et qui se veulent comiques sans y parvenir, Jean Louis XIV vous assure une partie de rigolade garantie.
La salle était unanime et morte de rire.
Bravo au théâtre des Béliers. Certes, le confort n'est pas super, certes, ce n'est pas le triangle d'or des célèbres scènes parisiennes, mais la programmation est toujours bien choisie avec d'excellentes pièces à l'affiche au fil des saisons. Après le succès mérité des Crapauds fous à l'automne, Jean Louis XIV pourfend la morosité avec des giboulées de rires au printemps 2019. Encore bravo !
15 mars 2019
8/10
0 0
Rythmé, loufoque, enlevé ... on rit de (très) bon cœur.
3 mars 2019
8/10
1 0
Nous avions vu « cousins comme cochons » (voir notre critique d’alors) et devant ce spectacle oh combien jouissif de par son côté paillard et déjanté (et déjà musical), nous avions « surligné » dans un coin de notre cortex le nom de Nicolas LUMBRERAS et ses comédiens qui nous avaient fait passer un si bon moment.

Finalement un bonheur n’arrive jamais seul puisque le gaillard remet cela avec « JEAN-LOUIS XIV » et une bonne partie de ses partenaires.
C’est moins déculotté que sa première pièce mais tout aussi drôle et iconoclaste. C’est bourré d’humour, avec une irrévérence historique qui ferait mourir d’apoplexie Jean Cau, Max Gallo et Gonzague Saint Bris réunis. C’est habilement construit, très enlevé, truculent à souhait, très spirituel, bourré de bons mots avec des gags à la Tex Avery et, par-dessus le tout, des séquences chantées faisant regretter que leurs interprètes (Emmanuelle BOUGEROL en particulier) n’aient pas eu l’idée de représenter la France au prochain concours Eurovision au lieu des nanars qui sont régulièrement choisis pour s’y faire massacrer !
Une belle mention pour la mise en scène de l’auteur en personne (on n’est jamais si bien servi que par soi-même), avec d’astucieux décors permettant des gags visuels du meilleur effet.

Bref, une nouvelle fois un grand merci à Nicolas LUMBRERAS et ses cinq complices et merci également au théâtre des Béliers (y compris celui d’Avignon) d’abriter ce genre de spectacle.
23 févr. 2019
8/10
5 0
Un spectacle musical sur fond de fiction historique, le tout orchestré par Monsieur Lumbreras qui nous avait régalé il y a deux ans avec "Cousins comme cochons".

On retrouve sa "patte", les thématiques de boulevard et de grivoiserie avec une empreinte moderne et dynamique, mais aussi une partie de la distribution fulgurante de son précédent show, pour notre plus grand plaisir.
On retiendra Emmanuelle Bougerol, parfaite en reine espagnole au caractère bien trempé, et Nicolas Lumbreras lui-même, au piano et qui alterne plusieurs personnages tout au long de cette histoire rocambolesque. Serge Da Silva est une excellente découverte, incarnant à merveille ce Roi obsédé sexuel et cocasse.

Le décor est à la fois sobre et travaillé, oeuvre de la désormais incontournable Juliette Azzopardi, qui créé ici une "boîte magique", idéale à ce petit espace tout en situant bien les différents lieux et en garantissant quelques gags au passage.

Gros coup de coeur enfin sur les chansons de ce nouveau spectacle, dans la veine de "Cousins comme cochon", avec des mélodies qui restent en tête et des paroles loufoques à souhait.

On se marre jusqu'à l'épilogue, brillant et savoureux.
Votre critique endiablée
Nos visiteurs sont impatients de vous lire ! Si vous êtes l'auteur, le metteur en scène, un acteur ou un proche de l'équipe de la pièce, écrivez plutôt votre avis sur les sites de vente de billets. Ils seront ravis de le mettre en avant.
Notes détaillées (pour les plus courageux)
Musique
Talent des artistes
Emotions
Intérêt intellectuel
Mise en scène et décor