Dormez je le veux

Dormez je le veux
De Feydeau
  • Théo Théâtre
  • 20, rue Théodore Deck
  • 75015 Paris
  • Convention (l.12)
Itinéraire
Billets de 13,00 à 40,00
À l'affiche du :
27 janvier 2019 au 24 mars 2019
Jours et horaires
Ajoutez la pièce à votre agenda en sélectionnant une date. Attention, vos espions pourraient l'apprendre !
l m m j v s d
    • HORAIRE
    • 19:00
Achat de Tickets

Dans ce Feydeau, bourgeois et domestiques en prennent pour leur grade; des personnages hauts en couleur qui n'ont pas fini de nous enCHANTER !

Justin, valet de Boriquet, hypnotise son maître et lui faire faire les tâches du logis. Mais, catastrophe, Boriquet va se marier.

Justin va tout faire pour l'en empêcher. Justin, valet impertinent et rebelle, possède des dons d'hypnotiseur. Il a l'habitude de se servir de ses pouvoirs contre son maître, Boriquet, et de lui faire faire toutes les tâches du logis. A ses dépens, Boriquet devient l'esclave de son domestique. La routine est enclenchée et la mécanique est belle.

Que la vie est douce telle les volutes de fumée des cigares de Monsieur dont se délecte Justin... mais c'est sans compter sur les futurs projets de son bourgeois de maître ! En effet, celui-ci projette de se marier ! C'est une catastrophe à laquelle Justin doit faire face au plus vite et il compte bien sur ses dons pour retourner la situation à son avantage... du moins l'espère-t-il...

 

Note rapide
3,3/10
pour 2 notes et 2 critiques
1 critique
Note de 1 à 3
50%
1 critique
Note de 4 à 7
50%
0 critique
Note de 8 à 10
0%
Toutes les critiques
Il y a 11 heures
1/10
0 0
D'accord avec le commentaire de Héros, mais qu'est-ce qu'ils ont tous à vouloir jouer du Feydeau et mal en plus !
Ce qui n'aide pas, c'est de jouer une fois par semaine, mais ils devraient revoir la mise en scène, quand c'est un spectacle amateur, on laisse aller mais pour des professionnels...
13 nov. 2017
5,5/10
9 0
Dormez je le veux est une pièce en un acte de Feydeau. Justin, domestique, hypnotise monsieur Boriquet, son maitre, pour le faire travailler à sa place.

Les pièces en un acte sont courtes, la compagnie Saynète et sans bavure a pris le parti de l'allonger en ajoutant des chansons. Pourquoi pas. Mais il fallait interpréter ces chansons, et non les mimer en play back pendant 40 % du temps du spectacle.
Ajoutez à ça un jeu brouillon, un volume sonore non maitrisé, des costumes cheap, des mimiques surjouées et répétitives. À l'arrivée, une débauche d'énergie qui se dissipe dans un guignol désordonné qui fera surtout rire les amis des membres de la troupe. Et les enfants jusqu'à la sortie du primaire,
Je sauverais l'actrice qui jouait Francine, au dessus du lot.
Au Théo Théâtre.
Afficher le commentaire
Votre critique endiablée
Nos visiteurs sont impatients de vous lire ! Si vous êtes l'auteur, le metteur en scène, un acteur ou un proche de l'équipe de la pièce, écrivez plutôt votre avis sur les sites de vente de billets. Ils seront ravis de le mettre en avant.
Notes détaillées (pour les plus courageux)
Texte
Jeu des acteurs
Emotions
Intérêt intellectuel
Mise en scène et décor