Critiques pour l'événement Mort prématurée d'un chanteur populaire dans la force de l'âge
9 déc. 2019
8,5/10
2
Un chanteur populaire et reconnu, âgé d'une cinquantaine d'années, se lasse de sa musique et de son style de vie qui le font royalement "chier".
Aigri, il rate la dernière interview d'un journaliste sur le départ en retraite qui aimerait le voir s'engager plus intensément dans la vie politique et sociale.
Des retrouvailles avec son premier manager le font se remettre en question et réveillent en lui les instincts punk de ses débuts.
Ensemble, ils mettent en place un plan afin de faire un pied de nez au système.

Née de la collaboration de Wajdi Mouawad et Arthur Higelin, cette pièce traite des affres du système, se fondre dans le moule, sans prise de risque, afin d'être reconnu. Mais est-ce que trahir sa personnalité et ses convictions, en quête du succès, peut rendre heureux ?
L'authenticité et l'intégrité ne seraient-ils pas un meilleur moyen ?

J'ai adoré la première partie que j'ai trouvé jubilatoire, ai moins aimé le milieu de la seconde pas assez crédible à mon goût car elle s'éloignait trop du style de la précédente, et ai trouvé le final très doux et poétique.
La mise en scène, les effets spéciaux, les lumières et tout le côté technique sont fabuleux.
Arthur H, qui n'est pas comédien, est bon et crédible. J'ai également beaucoup aimé le jeu de la fan et du journaliste.
Un spectacle d’Arthur H et Wajdi Mouawad.
24 nov. 2019
9,5/10
2
Belle surprise cette collaboration, j’avoue avoir une grande d’admiration pour ses deux grands artistes.
Arthur H se glisse avec grand talent dans la peau d’Alice un chanteur populaire au sommet de son apogée.
Au cours d’une interview, Alice angoissé et désabusé se montre insensible au monde politique et social qui l’entoure. Cela lui vaudra un article déplorable qui le plonge dans la déprime.
Avec la complicité de son premier impresario et de quelques anciens amis Punks, il disparaît du monde, fait croire à sa mort…
Comment vont réagir ses proches face à une telle imposture ?

C’est extravagant et fantasque, nous allons assister à son enterrement qui ne manque pas de surprise puis à une séance pittoresque de vaudou.

Les personnages sont atypiques, attachant et haut en couleur.
*Diesel, l’attaché de presse surmenée, énergique et vouée corps et âme à son chanteur. Interprétée par Isabelle Lafon avec dynamisme et conviction.
*Nancy venue du Québec pleine d’amour et de générosité, adoratrice et inconditionnelle d’Alice.
*Faustin, le premier manager déçu par le monde mercantile du spectacle et regrettant amèrement la période punk est incarné par Patrick Le Mauff qui nous réjouit.


Bien qu’un peu loufoque, on retrouve la signature de Wajdi à travers les parcours des différents protagonistes.

*Majda jeune épouse d’Alice part à New York exposer une photo prise à Drancy. Or Majda libanaise a été conçue dans le camp de Sabra en 1982 (où un massacre a été perpétué envers les Palestiniens). Incarné par Sara LLorca pétillante, émouvante qui nous captive.
….
La mise en scène de Wajdi vivante et dynamique, parfois réaliste, parfois onirique nous transporte sous la pluie, sous la neige… à travers cette captivante histoire.
Avec : Marie-Josée Bastien (en alternance), Gilles David, Arthur H, Pascal Humbert, Isabelle Lafon, Jocelyn Lagarrigue, Linda Laplante (en alternance), Patrick Le Mauff, Sara Llorca tous de grand talent sont époustouflants.

Agréable et beau moment de fusion et de création entre Wajdi Mouawad et d’Arthur H .
17 nov. 2019
10/10
2
Loin de l'accumulation d'informations sur les drames multiples et variés au sein d'une famille de Fauves, La Mort prématurée... est un spectacle distrayant, emmené avec brio par Arthur H, dont la voix rauque et la gestuelle expriment à merveille le désarroi du personnage, à travers deux rebondissements majeurs et par l'intervention d'une québéquoise/chaman, allégorie de la bonté qui adore et qui pardonne tout.

Le scénario est construit sur une ligne simple qui laisse cependant toute sa place à l'imagination. Un grand Wouawad/Arthur H.