Critiques pour l'événement Clouée au sol
13 juil. 2017
7/10
15 0
Aux USA une femme pilote de chasse, elle est fière, elle occupe un poste convoité par les hommes, là ce petit bout de femme est une passionnée. Puis un jour elle rencontre Eric, leur histoire d’amour se conclut par l’arrivée de Samantha. Qu’à cela ne tienne cette naissance est acceptée dans la joie et l’amour. La jeune femme souhaite reprendre son service de pilote, le ciel lui manque trop, même si elle est heureuse dans son foyer.

On lui fait comprendre qu’elle sera plus utile au sol, dans un fauteuil devant un écran de contrôle à piloter… un drone, vous savez ces engins qui ne servent pas qu’à espionner les célébrités, mais dont on se sert pour balancer des bombes, pour tuer l’ennemi. Mais cette guerre là, elle n’en veut pas, c’est lâche, sournois.

Alors s’ensuit une vie terrible, un cauchemar pour elle et sa famille, elle est si absorbée par son nouveau rôle, qu’elle n’arrive plus à discerner le gris de son écran du rose des poneys de Sam !

Pauline Bayle est remarquable, elle tient son rôle de main de maître, elle est obstinée, heureuse, convaincante. Le texte est dense, parfois répétitif, mais elle le fait vivre de manière poignante.

Une superbe performance d’actrice.
16 oct. 2016
5,5/10
36 0
J'avais peut être trop d'attentes sur ce seule en scène qui avait été jouée par Anne Hathaway.

Malgré le travail et l'implication de l'actrice très bonne, je n'ai pas été embarquée. J'entends la souffrance mais ne la ressens pas. Je suis passée à coté, dommage.
12 oct. 2016
5,5/10
34 0
La pièce m'a laissé cloué au sol moi aussi. Malgré une actrice qui se démène pour faire exister cette aviatrice passionnée, le texte ainsi que la mise en scène ne m'ont pas touché. Du coup, c'est avec beaucoup de distance que j'ai assisté à cette narration Mach 3 qui empêche l'actrice de donner corp à ses émotions et tout devient effectivement gris.

Cela aurait pu être une immersion du spectateur dans la frénésie grandissante de l'actrice, mais lorsque la passion doit nous emporter avec tout ce bleu si hardamment désiré, une fois de plus je reste au sol. Au final, la pièce fut trop longue et ne me fit pas chavirer. Bravo à la comédienne qui arrive tout de même à débiter un texte bien trop fourni avec qualité sur 1h20.