Les Ambitieux

Les Ambitieux
De Jean-Pierre About
Mis en scène par Thomas le Douarec
Avec Julien Cafaro
  • Julien Cafaro
  • Thomas Le Douare
  • Nathalie Blanc
  • Marie le Cam
  • Gautier About
  • Le Splendid
  • 48, rue du Faubourg Saint-Martin
  • 75010 Paris
  • Strasbourg-Saint-Denis (l.4, l.8, l.9)
Itinéraire
Billets de 12,00 à 35,00
Evénement plus programmé pour le moment
Réservation de tickets

Daniel, le Président de l'entreprise, utilise son pouvoir pour séduire puis se débarrasser de ses collaboratrices...

Pourtant il finit par se heurter à un certain nombre de contre-pouvoirs qui le mettent en difficulté, celui de l'actionnaire qui n'est autre que sa femme, celui d'un syndicaliste qui use et abuse de l'arme de la grève, celui d'un salarié qui le "tient" et celui d'une femme qu'il convoite.
Naviguant entre tous ces contre-pouvoirs, Daniel franchi-t-il tous les obstacles?

 

Les quiproquos se succèdent, les intrigues se nouent. les personnages sont cyniques et parfois cruels.
C'est une satire du monde de l'entreprise, baignée d'humour, flirte de temps en temps avec l'absurde. Le pouvoir régit tout, surtout les relations humaines et amoureuses.

Note rapide
4,3/10
pour 2 notes et 2 critiques
1 critique
Note de 1 à 3
50%
1 critique
Note de 4 à 7
50%
0 critique
Note de 8 à 10
0%
Toutes les critiques
6 déc. 2015
2,5/10
93 0
‘Les ambitieux’ ou Comment faire une mauvaise pièce à partir d’une bonne idée de départ. La pièce est un peu bébête, presque ringarde, pas très drôle, vite ennuyeuse. Il n’y a aucune intelligence, ce qui est dommage. Avec un tel sujet, il y avait de quoi faire un spectacle brillant.

Je l’ai vue au Splendid le 5 décembre. Même le régisseur dormait, il a oublié d’envoyer la plupart des sons. Si on ajoute un décor inexistant, une mise en scène parfois douteuse, limite vulgaire, des comédiens qui surjouaient (particulièrement Patrick Zard), on avait l’impression d’assister au mauvais spectacle de fin d’année d’une troupe de théâtre amateur.
27 sept. 2015
6/10
87 0
Le théâtre 14 poursuit son cycle "Auteurs du vivant". Et c'est avec une pièce de Jean Pierre About que s'ouvre la saison.

Nous voilà dans une entreprise où le patron drague et vire ses collaboratrices mais va t'il conserver le pouvoir encore longtemps ?
On vit la vie d'employés qui sont tour à tour manipulateurs, cyniques, cruels ou au fond du trou.

C'est assez drôle mais on se lasse par moment car ça reste très prévisible ou alors ça vire carrément au loufoque inattendu que ça en devient non crédible.

Les comédiens sont très bons (dont un excellent Julien Carafo en syndicaliste enragé), la mise en scène est sympathique. On reste cependant très loin d'une pièce mémorable sur le monde du travail (comme par exemple Building de Leonore Cofino).
Votre critique endiablée
Nos visiteurs sont impatients de vous lire ! Si vous êtes l'auteur, le metteur en scène, un acteur ou un proche de l'équipe de la pièce, écrivez plutôt votre avis sur les sites de vente de billets. Ils seront ravis de le mettre en avant.
Notes détaillées (pour les plus courageux)
Texte
Jeu des acteurs
Emotions
Intérêt intellectuel
Mise en scène et décor