Le vertige

Le vertige
De Adrien Raccah
Avec Alexis Moncorgé
  • Alexis Moncorgé
  • Théâtre de la Madeleine
  • 19, rue de Surène
  • 75008 Paris
  • Madeleine (l.8, l.12, l.14)
Itinéraire
Evénement plus programmé pour le moment
Achat de Tickets

Le Vertige raconte l’histoire de quatre amis d’enfance à un moment tout à fait particulier de leur existence : Tom, un trentenaire à qui tout a toujours réussi vient d’avoir un bébé. 

Et ce bébé est moche. Enfin, il est moche selon ses amis. 

Lisa, Marc et Benjamin vont-ils lui dire ce qu’ils pensent ? 

Doivent-ils lui dire ce qu’ils pensent vraiment ? 

 

12

Cet élément déclencheur ébranlera les piliers d’une amitié d’enfance, 

de ses petits mensonges, de ses petits non-dits qui lui ont servi de lien au fils des années. 

Si Benjamin est véritablement pris de vertige, nous découvrirons qu’il est loin d’être le seul qui a peur de tomber. 

Et que finalement, chacun s’accroche comme il peut.

Note rapide
6,8/10
pour 3 notes et 3 critiques
0 critique
Note de 1 à 3
0%
1 critique
Note de 4 à 7
33%
2 critiques
Note de 8 à 10
67%
Toutes les critiques
19 févr. 2024
8/10
6
Une belle terrasse, trois grandes fenêtres avec stores roulants électriques, la fête bat son plein, champagne et petits fours !

Tom est papa depuis une semaine, et bien entendu sa poupette est la plus belle, attitude excessive mais normale ! son jeune frère Benjamin, prof de musique est admiratif de ce grand frère qui réussit tout dans la vie, Marc l’employé de Tom supporte les vannes, il est direct dans ses propos, et Lisa éternelle intermittente, pas de boulot en vue.

Oui mais voilà, le problème c’est qu’ils sont bien d’accord, le bébé est vilain, moche ! Tout ce petit monde se tait, enfin pas pour longtemps, leurs nerfs vont être mis à rude épreuve, et les secrets, non-dits et autres méchancetés jaillissent, jusqu’à quel point ?

Cette comédie, drôle, cynique est brillamment interprétée par Alexis Moncorgé le papa agaçant, l’amant veule, Andy Cocq d’une mauvaise foi délirante, la charmante Anne-Sophie Germanaz émouvante, Arthur Fenwick attendrissant.
19 févr. 2024
4,5/10
0
Un groupe de copains, amis depuis l'enfance, règle ses comptes autour du nouveau né du meneur.
Rien ne tient.
Le casting est désastreux. On ne croit pas une seconde à l'amitié entre ces profils si différents.
Meneur pénible. Jeune femme anorexique froide qu'on n'a pas envie d'apprécier. Copain qui est sensé être un homme à femmes, qui ne peut être plus efféminé et maniéré, grotesque. Jeune frère malade qu'on a envie de sauver de ce groupe.
Impossible de s'attacher aux personnages.

Décor ultra dispendieux, qui ne cache pas la pauvreté du texte.
C'est prétentieux, sans intérêt.
En fait, on s'en fout de leurs histoires de cours d'école.
Et au secours la grande tirade de l'actrice.
Dommage, l'idée de départ "doit-on dire à son pote que son bébé est moche" pour ouvrir vers d'autres vérités pouvait fonctionner. C'est ce qui m'a fait aller voir.
N'est pas auteur de théâtre qui veut. C'est pas parce qu'on a eu de grosses têtes d'affiche pour jouer ses pièces qu'on en devient un virtuose de l'écriture.
18 févr. 2024
8/10
0
On sent un vrai plaisir des comédiens à jouer ensemble dans un joli décor et à s'envoyer des vacheries.

Beaucoup de fraicheur.

Une bonne surprise !
Votre critique endiablée
Nos visiteurs sont impatients de vous lire ! Si vous êtes l'auteur, le metteur en scène, un acteur ou un proche de l'équipe de la pièce, écrivez plutôt votre avis sur les sites de vente de billets. Ils seront ravis de le mettre en avant.
Notes détaillées (pour les plus courageux)
Texte
Jeu des acteurs
Emotions
Intérêt intellectuel
Mise en scène et décor